• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

[CONCOURS] Gagnez le 1er album de Michael Kiwanuka sur Mysoul avec Motown France


Je l'avais évoqué à deux reprises sur mysoul (revoir ici les vidéos de "Home Again/Tell Me A Tale" et celle de "I'm Getting Ready""), Michael Kiwanuka est assurément la révélation Soul de cette année 2012, voire la révélation musicale tout court. Vous l'avez peut être découvert sur les plateaux télé français, de l'album de la semaine sur Canal+ en passant par Taratata, pas plus tard que ce vendredi.

Melanie Fiona, "Bones" (audio / The MF Life)

If I were to pick one song currently reigning supreme on my playlist, it would be none other than this one. "Bones" also happens to be one of the strongest tracks on Melanie Fiona's brand new album, released in March, the long-awaited The MF Life. With a tailor-made production by hitmaker Jack Splash (with whom Melanie Fiona won two Grammy Awards for her duet with Cee-Lo Green, "Fool For You"), the songbird delivers one of her most powerful, impassioned and sensual performance to date. Take a listen after the jump.
---
S'il y avait ces temps-ci un titre à placer au sommet de ma playlist, ça serait celui-ci. Il s'est longtemps fait désiré, ce nouvel album de Melanie Fiona, mais si c'était un mal nécessaire pour que la chanteuse canadienne nous revienne pourvue d'un répertoire qui lui ressemble et qu'elle aura la conviction de défendre plutôt qu'une simple compilation de titres formatés pour l'airplay, alors, nous ne pouvons que saluer un tel effort. Plus d'une année s'est ainsi écoulée entre la sortie du premier extrait, la ballade "Gone And Never Coming Back" et l'arrivée dans les bacs américains (le disque n'est pour l'instant disponible ici qu'en import) de son fameux "The MF Life".

Natalie Duncan, "Sky Is Falling" (video) + "Gimme Shelter" (Rolling Stones cover)


It is crystal clear that when in search of new soulful talents, we'd rather direct our attention towards the UK scene than what America - maybe no longer ? - has to bring to the (turn)table. As if we even needed another blatant example, here comes Natalie Duncan. The 22 year-old singer/songwriter/pianist possesses something many will envy her as soon as they hear the first notes coming out of her mouth : a very distinctive raspy/bluesy tone which makes her deliver a heartfelt ballad like no one else. Believe me this is rare and quite stunning, so much so that it definitely deserved to be showcased on a place like this. Natalie's debut album will be released through Verve records in June.
---
On le dit et on le répète, en matière de Soul, ce n'est plus en territoire US que les pépites se dénichent désormais , mais plutôt vers le Royaume Uni que notre attention se tourne dès qu'il s'agit de voir éclore un nouveau talent. Les exemples ne manquent pas, et puisque en ce moment, l'actualité cathodique se focalise sur les voix, en voici une qui devrait vous faire chavirer dès les premières notes entonnées sur sa ballade "Sky Is Falling". Natalie Duncan est une artiste rare, puisqu'elle possède quelque chose d'inné que beaucoup lui envieront en l'écoutant pour la première fois : cette fameuse "signature vocale" qui la distingue aisément de ses nombreux condisciples.

[CONCOURS] Mysoul et Motown France vous offrent le nouvel album de Mayer Hawthorne !


Deux ans après l'excellent A Strange Arrangement (que je vous avais présenté en détail ici, et ), Mayer Hawthorne publiait à l'automne 2011 son successeur, le pétillant How Do You Do. Ayant quitté l'indépendant Stone Throw pour rejoindre les rangs d'Universal, l'artiste a vu son opus bénéficier d'une sortie officielle en France le mois dernier sur le label Motown (Mercury). Raillée à ses débuts - à l'époque où sa direction artistique était encore pilotée par la rappeuse Diam's - la division d'Universal Music France s'est depuis recentrée sur ce qui avait permis à son illustre homonyme américain de construire sa légende : la Soul Music. Exit Vitaa, place à la Folk/Soul élégante et sensible d'un Michael Kiwanuka et à la feel good Soul de Mayer Hawthorne, aux délicieux accents vintage.

[ITV] Tha Boogie, duo singulier dans le sillon de Raphael Saadiq + "Keepsake" (audio/free DL)


Apologizing in advance to my non French-speaking readers, as I won't be able to post a translation of the following interview this time (well, I would actually need an extra life to find the time to release it). So I guess it means you will have to rely on our friend Google for this one, and though I'm not sure it will do the text justice, hopefully, you'll be able to get most of it.
---
Déjà près de quatre ans que les californiens de Tha Boogie tracent leur route sur le circuit indépendant américain. Leur carrière prendra cependant un surprenant virage lorsque un petit miracle de réseau-socialisation leur permettra de taper dans l'oeil, et les oreilles averties, de celui qui finira par devenir leur mentor, le musicien et producteur Raphael Saadiq. Longtemps dans l'ombre de leur illustre parrain, ce dernier vient de leur offrir une opportunité en or, en les conviant à assurer les premières parties de sa récente tournée européenne.

[LIVE REPORT] Drake, Club Paradise Tour @ Paris (Bercy) - 5/04/2012



C'est bien connu, et c'est un réflexe naturel dans l'euphorie post-concert, les esprits ont souvent tendance à s'emballer, jusqu'à parfois perdre toute capacité à relativiser. Quasiment 24 heures après que le Club Paradise ait fermé ses portes dans la ferveur de Bercy, mon expérience, subjective puisque absolument basée sur mon seul ressenti, devrait trancher avec la grandiloquence dont ont fait preuve mes comparses blogueurs (Rémi d'Urban Fusions et Joackim de SURL Mag en tête) voire - plus étonnant encore - certains journalistes pour décrire le concert de Drake qui s'est tenu hier soir à Paris. Messieurs, il faut savoir raison garder.

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.