Joy Denalane, "No More" (video) + "Maureen" (2012 english version) album review

Germany has not yet become Soul Music's new promise land, but with the worldwide success of musicians such as Ayo and Nneka and the burgeoning career of newcomer Y'Akoto, the country can no longer be ignored when it comes to Soul. Another blatant proof comes in the form of Berlin-based songbird Joy Denalane's third solo effort, Maureen. The album, released earlier this April, is a beautiful take on Soul music, but with an Hip Hop edge, an approach already familiar to fans of Mary J Blige. There's also some hints of elegant R&B inside, and a bunch of irresistible sexy Funk jams, plus a rather smart collaboration with US Soul musician Bilal, with whom she had previously worked on the Dresden Soul Symphony concert series. Watch the video for first single "No More" right below.
---
Notre voyage musical outre Rhin, entamé la semaine dernière avec la présentation de la jeune chanteuse Y'Akoto, se poursuit aujourd'hui avec le retour en grâce d'une certaine Joy Denalane. A 38 ans, l'artiste - une véritable institution en Allemagne en matière de Soul - jouit d'un succès qui ne s'est jamais démenti depuis la sortie de son premier album, Mamani, en 2002. En France, c'est surtout avec la version anglophone de son successeur, Born & Raised, que nous l'avions découverte, en 2006.

Il faut dire que Joy tentait là une percée du marché international, et avait donc saisi l'opportunité de s'entourer de pointures de la scène Rap US, tels le producteur No I.D. et le rappeurs Lupe Fiasco. La tentative aurait mérité de connaître un destin plus glorieux, car l'opus était convaincant et plutôt bien ficelé. On se souvient notamment d'un véritable bijou Hip Hop/Soul, "Heaven Or Hell", enregistré en collaboration avec Raekwon.

Joy Denalane - Maureen photoshoot. © Jackie Hardt  

L'opus, prisé en Allemagne puisqu'elle atteignit avec ce disque la 2e place des charts, n'a cependant pas su s'imposer sur le marché américain. Mais rien ne semble pouvoir arrêter notre charismatique Joy, qui va pourtant, malgré ce succès en demi-teinte, toucher du doigt son rêve. Elle participe en effet en 2008 à un projet Neo Soul d'envergure, depuis devenu culte. Avec les artistes Tweet, Dwele et Bilal, elle est ainsi l'une des voix qui s'unissent le temps d'un concert qui allie la Soul et la musique classique. The Dresden Soul Symphony, durant lequel les classiques de la musique Soul furent revisités par nos "quatre fantastiques", fit l'objet d'une captation commercialisée en CD et DVD. L'oeuvre fait aujourd'hui figure de référence, d'autant qu'elle fut arrangée par Larry Gold, l'un des piliers du "Philly Sound".

Trois ans plus tard, Joy Denalane reprenait du service et publiait Maureen, son troisième album, enregistré en langue allemande. Le succès fut une nouvelle fois au rendez-vous, ce qui pourrait être l'une des raisons qui a incité la chanteuse à ressortir, un an plus tard, ce même disque dans sa version anglophone. Attention, l'opus n'est pas strictement Soul, ni même Jazz, comme pourrait le laisser supposer le visuel de couverture, sur lequel elle arbore une coiffure fleurie rappelant la célèbre orchidée qui ornait la chevelure de Billie Holiday. Sur la ballade "Free", la chanteuse évolue même sur un terrain Hip Hop/Soul mélancolique, cher à Mary J. Blige. Dans ce même registre, elle retrouve Bilal sur une production percutante de Jake One, "Should Have Never".

Joy Denalane - Maureen photoshoot. © Jackie Hardt

L'une des pièces maîtresses de l'album reste cependant le magistral "Where Do We Go From Here", qui s'ouvre sur un sample du "Love on a Two-Way Street" de The Moments, et dont les harmonies du refrain, vibrantes, galvanisantes, sont dignes des grandes heures du groupe En Vogue. Une impression également ressentie sur l'hymne féministes "Roses" et sa rythmique Funk ultra sexy, tout simplement irrésistible. Aucune faute de goût, aucune faiblesse, aucun raté pour venir entacher ce troisième opus de Joy Denalane, qui rend ici une copie presque parfaite. Le premier extrait de l'album, "No More", s'ouvre même sur la voix délicieuse d'un certain Curtis Mayfield. Cette fille là a décidément tout bon.



L'album Maureen (version anglaise) de Joy Denalane est disponible à la vente en digitale depuis le mois d'Avril sur le label Nesola, et en physique (import) via Amazon. Toute l'actualité de l'artiste à retrouver sur son site officiel, sa fanpage Facebook et sur Twitter

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.