Leon, Promess Of Love (audio)


Following in the footsteps of French Soul revivalist Ben L'Oncle Soul, here comes singer/songwriter Leon. This newcomer of congolese descent, based in Toulouse, in the South West of France, will release his debut album "Chocolate" in March. An effort heavily influenced by Stax and Motown's greats, encompassing such genres as Funk, Soul and Gospel and borrowing to the timeless sound of Southern Soul legends Eddie Floyd and Sam & Dave. Listen to the track "Promess Of Love right below, a song which has already been supported by radio stations in France such as Jazz Radio.
---
Toulouse n'est certes pas encore le pendant francophone de Detroit, mais la ville rose s'impose à l'évidence comme l'un des berceaux de la Soul hexagonale, depuis l’émergence d'un certain Gimenez E. et de son Bastard band du coeur de l'underground, à l'orée des années 2010. C'est d'ailleurs à la même période que la toulousaine Laure Milan - connue du grand public pour ses compositions Pop/R&B et ses collaborations avec Diam's ou Amel Bent - publiait un deuxième album sur lequel se faisait notamment entendre la voix d'un certain Ben L'Oncle Soul... Petite fée visiblement dotée d'un certain pouvoir d'accélérateur de carrière, la chanteuse s'est ainsi penchée, ces derniers mois, sur le cas de son complice Léon Malélé, qui a fait ses armes au sein de la formation Funk/Electro Le Gotta avant de se muer en véritable performeur solo, se bâtissant ainsi une belle réputation de showman de la Soul.

Une caractéristique qui finira même par définir sa nouvelle identité, un pseudonyme tout trouvé qui lui colle désormais à la peau. Après avoir donné un aperçu de ce qu'il pouvait bien avoir dans le coeur et dans les tripes en ouverture du concert de Laure Milan au Café De La Danse l'été dernier, puis lors d'un récent showcase à l'attention des professionnels, l'heure est venue, pour la critique comme pour le public, de rendre enfin son verdict. L'album de Leon, "Chocolate", sera publié en Mars, et la rumeur qui le précède est assez conséquente pour que le malheureux jeune homme ait la plus grande difficulté à combler les diverses attentes à son égard.

Au pire, on le voit déjà emboîter le pas de Ben L'Oncle Soul comme si les portes laissées béantes par l'interprète de "Soul Man" et "Petite Soeur" allaient permettre à quiconque donnant dans le registre du groove suranné de s'y engouffrer. La recette n'est évidemment pas aussi simple, allez demander à Dave ce qu'il en pense. Au mieux, on le décrit comme l'héritier de Barry White et de James Brown (sic), comme si la plume du journaliste Olivier Cachin, son biographe, s'était laissée aller à quelque fantaisie... Une intempérance que le principal intéressé doit désormais assumer, le long des 14 titres de ce premier opus qui n'a évidemment jamais eu la prétention de se mesurer aux figures tutélaires de la Soul Music.

Mais en rendant une copie somme toute convaincante, Léon nous propose largement de quoi tenir la comparaison avec ses contemporains (ce qui est déjà plutôt honorable), sans avoir à céder à l'éternel complexe du savoir-faire américain vs l'école francophone. Son album déborde de productions racées, de ce groove cuivré qui claque et nous emporte dans un tourbillon où s’entremêlent la Soul, le Funk et le Gospel. Un harmonica qui rappelle évidement Stevie Wonder dès l'introduction de "You Give Me" et des clins d'oeil à Eddie Floyd ou Sam & Dave sont disséminer de-ci de-là, en particulier sur les titres les plus rythmés (et qui se trouvent être les plus réussis de l'album).

Principale faiblesse de l'opus pourtant : les morceaux interprétés en français. Si, à juste titre, Leon a choisi de s'exprimer en anglais sur la majorité des chansons, sa maladresse quand il manie la langue de Molière, doublée d'un certain maniérisme, le font hélas tomber dans un certain cliché. Sur les ballades, son registre de crooner parfois trop appuyé lorgne du côté d'un Soul édulcorée façon Cunnie Williams, et finit par sombrer dans le sentimentalisme pur.

C'est donc définitivement avec des titres plus nerveux, tel ce "Promess Of Love" déjà adopté par les radios, que Leon fait honneur à son surnom, en laissant pleinement s'exprimer son côté showman, à l'énergie si communicative.




Retrouvez Léon en interview sur sa chaîne Youtube, pour en savoir plus sur la genèse de l'album "Chocolate".

Plus d'infos sur son site officiel, sa fanpage Facebook et sur Twitter.

1 commentaires:

  1. lesane75 a dit…:

    ça c'est bon !!!!!!!! encore une pépite !!!!

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.