Michael Kiwanuka, Tell Me A Tale + Home Again (videos)


Feels like I’m jumping on the bandwagon with the following artist, as he's been praised by every single blogger out there already, while music journalists from The Guardian to the BBC have been raving about him. 24 year old London based singer/songwriter Michael Kiwanuka has just been named the winner of the BBC Sound of 2012 poll, and it's safe to say that his upcoming album, "Home Again", might just become one of the most meaningful Soul records of the year, and of the whole decade to come. Regarded as a disciple of Soul greats such as Bill Withers, Donny Hathaway and Al Green, the three timeless tracks published on his EP prior to the release of his debut simply makes us believe that Soul music is indeed, still vibrant, strong, creative, and very much alive.
---
Après la période des bilans de fin d'année et la remise des palmes aux meilleures élèves de la promotion 2011 (Adele et consort, vous les aurez tous reconnus), l'heure est désormais aux projections en matière de musique. En ce début janvier, blogueurs, critiques et analystes y sont tous allés de leurs prédictions et nous ont ainsi dévoilé - non sans une certaine excitation - leur liste des artistes qui devraient selon toute vraisemblance obtenir les faveurs du public dans les semaines, mois ou semestres à venir. Et au petit jeu des pronostics auxquels les prescripteurs du web se sont livrés, c'est, une fois n'est pas coutume, un musicien britannique aux compositions gorgées de Soul qui a visiblement recueilli tous les suffrages...

On ne l'avait pas vraiment vu venir, Michael Kiwanuka, d'autant que sa carrière n'a officiellement décollé qu'au printemps dernier, au moment où la fameuse colonne "New Band Of The Day" du Guardian et les pages Culture du site de la BBC ont commencé à chanter ses louanges.

Avant cela, le jeune guitariste de 24 ans n'était qu'un simple musicien de studio le jour qui, dès le soir venu, oeuvrait comme tant d'autres sur le circuit indépendant, écumant les petites scènes dans l'anonymat le plus complet. Jusqu'à ce que le label Communion Records, fondé par l'un des membres du quatuor indie Folk Mumford & Sons, ne le repère et lui permette de publier son premier EP, "Tell Me A Tale", à l'été 2011. L'intérêt des médias et du public ne cessait déjà de croître à son égard, lui qui avait été choisi pour assurer la première partie des concerts d'Adele outre Manche. Désigné le 6 janvier dernier comme lauréat du prestigieux "Sound of 2012" de la BBC, Michael Kiwanuka n'a désormais plus besoin du soutien de son illustre compatriote.



Chacune des dates de la tournée qu'il entamera au mois de Février en Angleterre - cette fois en tête d'affiche - se jouera à guichet fermé. A l'aube de la sortie de son premier album, "Home Again" prévu pour le 23 mars 2012 en France sur le label Mercury, son nom est désormais sur toutes les lèvres. Sa récente reprise du "Whole Lotta Love" de Led Zep a déjà fait le tour de la toile, et on le retrouve aussi dans la shortlist Brand New For 2012 de la chaîne musicale MTV.

Même si le consensus qui semble régner sur la toile quand il s'agit d'imposer une certaine idée du bon goût en matière de musique à tendance à m'effrayer (le prosélytisme autour de Lana Del Rey n'a eu d'autre effet que de me détourner totalement du personnage), il se dégage du répertoire de Michael Kinawuka une simplicité et une délicatesse qui inspire définitivement la confiance. L'authenticité qui émane des mélopées de ce disciple de Bill Withers, de Donny Hathaway et d'Al Green, dont l'oeuvre s'est indéniablement aussi nourrie d'influences Folk, le distingue a fortiori de ses contemporains, acteurs du "revival" Soul qui sévit depuis environ cinq ans.



Sans fioriture ni arrangements pompeux, Michael Kiwanuka nous accroche, de sa voix rugueuse, de son ton élégiaque, de la noblesse de son propos. Une sobriété et une grâce naturelle qui confère aux trois titres de son EP ("Home Again", "Tell Me A Tale" et le très spirituel "I'm Getting Ready") une dimension intemporelle évidente. Une oeuvre prometteuse, qui, en filigrane, semble vouloir nous donner à entendre un autre refrain, tout aussi simple et éloquent : "Soul is still alive !" .

Plus d'infos sur Michael Kiwanuka sur son site officiel. A retrouver également sur Facebook et Twitter.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.