• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Allen Stone, Unaware (audio + live video)


If it wasn't for a recent feature on USA Today, I might just have slept on Allen Stone. Though he independently released his debut back in 2009, I had surprisingly not yet heard about what might just be one of the most soulful cats around. Soulful enough to convince high-profile bass player Calvin Turner - together with Raphael Saadiq's whole rhythm section - to perform on his self-titled sophomore effort, due out October 4th. Of course, even if I was tempted to, I couldn't post all of the stellar material taken from the upcoming record, that he already made available online for our listening pleasure. You might have to head over to his Facebook page to hear more. But what I'm pretty sure of, is that "Unaware", a personal favorite, will be enough to capture the greatness of this funkilicious 24 year old singer/songwriter. Don't forget the name, as I'm sure this guy is about to blow with that obvious "next big thing in music" stamp written all over his face.
---
Un nouveau talent Blue Eyed Soul en chasse un autre sur mysoul, puisque le hasard a voulu que la lecture d'un article de USA Today, consacré aux artistes émergents sur lesquels il faudra compter en cette rentrée musicale 2011, m'invite à découvrir un certain Allen Stone. Il faut dire que le news mag n'y est pas allé avec le dos de la cuillère pour nous présenter ce quasi inconnu de 24 ans et par la même occasion, titiller ma curiosité. Comparé d'entrée à Stevie Wonder et Marvin Gaye à l'aube de la sortie de son album éponyme, voilà qui pose le bonhomme ! Et nécessite forcément à une oreille attentive mais néanmoins circonspecte comme la mienne d'aller vérifier si l'intéressé est digne de recevoir un tel concert d'éloges.

John West, Lovely feat Pusha T + Right Now (audio)


Mercury/Island/Def Jam new signee John West is no newcomer to those who used to wander on Myspace back in the days, in search of fresh unsigned talents. Hailing from Louisiana but based in Los Angeles, the 28 year old singer/songwriter has made a name for himself on the indie circuit, as a street performer on the world famous Third Street Promenade in Santa Monica and online, where his acoustic self penned songs, tinged with Blues and Soul influences, helped him build a solid fanbase. Now signed to a major record company, it's time for John to showcase the obvious Pop appeal of his repertoire. To this end, top notched producers have been hired to craft that Blue Eyed Soul sound he needed to make an impression in the charts and evolve into a more mainstream act. The two first singles, dropped by his label earlier this summer, introduce him as a seductive Urban Alternative crooner, reminiscent of some Robin Thicke and make quite a good teaser for his debut album due out in the upcoming months.
---
La nouvelle signature du label Mercury/Island/DefJam n'est pas ce que l'on pourrait appeler une rookie, un jeune loup du music business, bien au contraire. On peut même dire que cet auteur compositeur a bien roulé sa bosse et mangé son pain gris avant que ses démos - un son hybride au confluent du Blues, de la Pop et du R&B - ne finissent par convaincre David Massey, président de Mercury Records USA, de l'inviter à rejoindre les rangs de la major. Il faut dire que l'homme s'y connaît en matière de Blue Eyed Soul puisqu'il a notamment œuvré à l'éclosion de la chanteuse Duffy sur le territoire US. Mais là où la galloise jouait à fond la carte rétro, John West lui, a les pieds solidement ancrés dans son époque.

ERIMAJ feat Chris Turner, Conflict Of A Man (video)


Here's a sweet, smooth and mellow collaboration between Oakland born crooner Chris Turner and drummer Jamire Williams, founding member of Jazz ensemble ERIMAJ. Both acts are known to be prominent musicians currently touring with Soul maestro Bilal Oliver. Check the video for "Conflict Of A Man" right below.
---
Voilà des mois que je souhaitais publier sur mysoul un focus consacré au chanteur indie Soul Chris Turner, qui, comme Raphael Saadiq et sa bande de Tony! Toni! Toné! ou encore le groupe R&B féminin En Vogue, est originaire de la ville d'Oakland, en Californie. On ne sait pas si ses illustres aînés ont inspiré son parcours musical, toujours est-il que ce natif de la Baie, bien qu'ayant incorporé des éléments de Funk, de Hip Hop et de Soul dans son répertoire, s'est assez naturellement tourné vers le Jazz, puisque dès le lycée, il intègre le SOTA (School Of The Arts) de San Francisco, avant de donner de la voix au sein du San Francisco Jazz High School All-Stars. Une expérience qui lui donnera aussi l'opportunité de jouer en ouverture des concerts de musiciens parmi les plus réputés du genre, tels Herbie Hancock ou Wynton Marsalis.

[STW #16] Robin Thicke, I'm An Animal


A new Robin Thicke track surfaced online earlier today. The upbeat vintage Soul inspired - and let's admit quite infectious - song is entitled "I'm An Animal", and will supposedly give its name to the singer's brand new effort. Don't expect the Los Angeles based crooner's fifth studio album to hit shelves before the end of this year or early next year, though. But in the meantime, get your Robin Thicke fix right here on mysoul.
---
Si l'on en juge par la teneur de ses récents tweets, le nouvel album de Robin Thicke s'annonce fort prometteur. Le crooner Soul californien aurait en effet fait savoir qu'il avait récemment retrouvé en studio la chanteuse Faith Evans. Les deux artistes avaient déjà été réunis sur l'irrésitible "Got 2 Be Down", morceau extrait de l'album The Evolution of Robin Thicke, paru en 2006. Mais ce n'est pas tout. Selon le site PopCrush, une collaboration événement aurait été enregistrée pour les besoins de ce cinquième opus, le musicien ayant réalisé un vrai tour de force en réunissant autour de lui le temps d'un morceau Usher d'un côté et Maxwell de l'autre ! Un trio chic et choc, certes très engageant sur le papier, mais qui ne relève encore à ce jour que du registre de la simple éventualité (si seulement...). Le concret, le tangible en revanche, c'est cette bombe sexy en diable, que le blog You Heard That New a dégainée un peu plus tôt dans la journée.

Ben Westbeech, Something For The Weekend (video)


Earlier today, Bristol soulful House act Ben Westbeech dropped the visuals for the second single taken from his upcoming album There's More To Life Than This. The DJ/producer and vocalist's sophomore effort is due out September 12 on Strictly Rhythm. Watch the video for the Danny J Lewis/Enzyme Black assisted "Something For The Weekend" right below.
---
Après "Fallin'" que nous vous présentions il y a peu, le musicien, producteur et DJ Ben Westbeech propose aujourd'hui la vidéo de "Something For The Weekend", nouvel extrait de son deuxième album, There's More To Life Than This. Un opus dont la sortie est programmée au 12 septembre, et sur lequel le musicien s'est payé le luxe de collaborer avec une liste longue comme le bras de producteurs issus de la scène electro/house européenne. Sur ce single fraîchement dévoilé, c'est Danny J Lewis alias Enzyme Black que l'on retrouve à la production. La pièce qu'il a concocté nous alpague grâce à sa rythmique groovy à souhait, nourrie d'influences House et matinée de relents Disco.

Ingrid Michaelson, You And I (musique Pub Nivea Visage 2011)


Here's a song performed by New-York based indie Pop singer Ingrid Michaelson, which can be heard in France in a new TV add for Nivea cosmetics. The track originally appeared on the 2008 release Be Ok.
---
Quelques notes de ukulélé, une voix délicate et ensoleillée, la musique qui accompagne la publicité de la dernière campagne Nivéa Visage sent bon le sable chaud, histoire de nous rappeler que nous sommes bien en été, malgré ce que semble nous dire la météo. Et ce joli brin de voix, sorte de pendant féminin à un Jason Mraz (comparaison loin d'être hasardeuse puisque les deux artistes ont tourné ensemble tout à long de l'année 2008), c'est celle d'Ingrid Michaelson. La ballade "You And I", synchronisée dans ce spot Nivéa, est extraite du troisième album de l'artiste, Be OK, paru fin 2008.

Doc Brown feat Natalie Williams, Blighty (video)


For those frustrated by the fact that Doc Brown's much anticipated Another Way, aka "the farewell album", has been put on hiatus since 2009, or for those who had lost track on Jazz/Soul singer Natalie Williams since she last appeared on Nu:Tone's Words and Pictures back in February, here's a previously unheard collaboration between the two. "Blighty", a reflection on Britain taken from the rapper's ultimate music project which has yet to see the light of day, was produced by Midas Touch, while English photographer Kwame Lestrade directs.
---
Une fois n'est pas coutume, intéressons-nous de plus près en ce dimanche à la scène Hip Hop britannique. Point de Grime cependant, revenons plutôt sur le parcours atypique du rappeur Doc Brown, qui a publié, en juillet dernier, la vidéo d'un titre inédit, "Blighty" (expression familière désignant la Grande Bretagne). Tel un boxeur des mots qui aurait choisi de raccrocher les gants à l'aube d'une prometteuse carrière, Doc Brown n'aura "publié" que trois albums (le dernier en date, Another Way, n'a d'ailleurs pas été commercialisé) avant de se reconvertir dans le stand up, puis de se lancer dans une carrière de comédien pour la télévision et le cinéma.

[STW #15] Stateless, Ballad Of N.G.B (Tensei Remix)


From Tensei - the Chicago based production team who brought us remixes by the likes of Bilal ("Robots") and John Legend & The Roots ("Shine") - comes this hypnotic Dubstep meets Rock meets Acid House rework of that one of a kind gem performed by British band Stateless. Though the magic of the track (which originally appeared on Matilda, an album released earlier this year on Ninja Tune), relies in part on the flawless vocal performance of Chris James (a cross between Thom Yorke and The Weeknd), this remix of "Ballad Of N.G.B" subtly melts a delightful variety of influences, while keeping things quite soulful.
---
Voici un remix tout droit sorti de ma mailbox, signé d'un duo de producteurs que certains d'entre vous connaissent déjà peut être pour leurs relectures savoureuses de titres de Bilal ("Robots") ou encore John Legend & The Roots ("Shine"). Cette fois-ci, le collectif originaire de Chicago Tensei, formé par les DJs Simple X et Midas Wells, s'est attelé à une revisite plutôt inspirée de l'œuvre du groupe Stateless, formation britannique qui avait elle-même fait l'objet d'un précédent Sound Of The Week avec leur envoûtant "Visions".

Raphael Saadiq, Day Dreams (video) + Nikka Costa, Nikka's Box featuring Raphael Saadiq


Two weeks after he graced us with the sweetest visuals to illustrate his Motown inspired gem "Moving Down The Line", another standout cut from Raphael Saadiq's Stone Rollin' got the video treatment. This time around, the Dixieland inspired jam "Day Dreams" gave the californian songster the opportunity to collaborate with HBO's Flight Of The Conchords comedian Bret McKenzie, who directs, and with actor Danny Pudi (of hit TV sitcom Community), who stars as the main character who's "living on day dreams, buying something he can't afford". Watch below, and find, as a bonus, a candid video (spotted on www.drfunkenberry.com) of Raphael chilling with funk/soul sister Nikka Costa backstage at the first NPG Music Festival which was held a few days back in Copenhagen.
---
Deux semaines après avoir lancé la vidéo de la ballade "Moving Down The Line", l'une des pièces phare de son dernier album Stone Rollin', Raphael Saadiq persiste et signe, avec le lancement, dans la foulée, d'un nouveau clip. C'est cette fois ce charmant ovni d'inspiration Dixieland intitulé "Day Dreams" qui fait l'objet d'un traitement visuel un brin fantaisiste, ce qui correspond d'ailleurs plutôt bien avec l'ambiance dégagée par le morceau. Côté réal, c'est le musicien et comédien néo-zélandais Bret McKenzie (du duo humoristique Flight Of The Conchords qui a inspiré la série du même nom sur HBO) qui s'y colle.

[STW #14] Van Hunt, The Savage, Sincere L of P (free mp3 download)


Sorry for that very belated Van Hunt dedicated post, but I couldn't sleep on this new offering from the man, which debuted online earlier this July. "The Savage, Sincere L Of P" comes from the alternative Soul musician's brand new effort, What Were You Hoping For?, due out Sept. 27, 2011. Still following the unconventional road I've always cherished him for, this one might bit a lil more intense and let's say, fiercer than the previously released ballad "June". Listen/download right below.
---
Mieux vaut tard que jamais, dit le proverbe. J'ai parfois un peu trop tendance à faire de cette rengaine, chère aux adeptes de la procrastination, un leitmotiv. Résultat des courses, je me retrouve à régulièrement bloguer des titres qui ont déjà eu le temps de faire trois fois le tour de la toile avant d'arriver sur mysoul, mais qu'importe. Même si "The Savage, Sincere L of P", titre tiré du futur 3e album de Van Hunt (attendu le 27 septembre prochain), a été dévoilé il y a de cela un bon mois, comment passer outre puisqu'il s'agit d'un retour quasi inespéré pour l'artiste, dont la carrière discographique a bien failli être avortée en 2007, après la publication du EP The Popular Machine.

Elle Varner feat. J. Cole, Only Wanna Give It To You (audio)


Being the daughter of a songwriter for Motown and having Soul/R&B singer/producer Rahsaan Patterson as godfather might just have given J Records new signee Elle Varner enough inspiration and confidence to pursue her own path in music. The aspiring artist who did quite an impression at last year's BET Awards when performing her song "So Fly" accompanying herself with a guitar, is finally releasing her debut single, the J Cole assisted "Only Wanna Give It To You". On this Hip Hop/Soul kinda joint, the 22-years-old Los Angeles born cutie, now based in NYC, delivers a rather impressive vocal performance in the vein of a Jazmine Sullivan, while the infectious hook's melody is quite reminiscent of that MJ hit single from the Dangerous era back in 1991, "In The Closet". Listen right below.
---
Pour ceux qui n'auraient pas encore digéré que la très douée Jazmine Sullivan choisisse, à la surprise générale, de mettre un temps sa carrière musicale entre parenthèses, pour ceux qui ne se seraient pas non plus remis de la disparition de Michael Jackson (sic), le morceau qui suit est susceptible de combler ce manque qui vous tenaille, du moins durant les quatre prochaines minutes. Mais de quoi s'agit-il, au juste ? Tout simplement du premier single de la toute récente signature du label J Records, la charmante Elle Varner.

Daley, Those Who Wait (free mixtape download)


A George Michael for the new generation. This is how Daley could be (re)introduced, showcasing a refinement, softness and delicacy very reminiscent of the work of his illustrious predecessor, as he croons on his debut mixtape. The effort, entitled Those Who Wait premiered online earlier today. Whether he sings in tune with fellow British vocalist Marsha Ambrosius (one of the ladies of Floetry) or pays tribute to Maxwell (another exquisite vocalist he could easily be compared to), Daley bares it all to give us another validation (if needed) of his obvious potential as the next big thing in music. Following in the footsteps of his big sis Amy Winehouse and Adele, Daley of course, has been gifted with that same obvious Pop appeal. A blatant proof that UK is still setting the tone when it comes to Soul music.
---
Daley, on ne le présente plus, puisque mysoul a déjà mis à l'honneur par deux fois ce jeune artiste de 21 ans que le grand public a découvert l'année dernière via le single "Doncamatic", tiré de la réédition de l'album Plastic Beach de Gorillaz. Désormais considéré comme le nouvel enfant chéri de la Soul britannique, alors que Craig David semble avoir définitivement perdu son chemin et que la carrière du pourtant prometteur Nate James n'a jamais vraiment décollé, voici donc celui sur qui tous les regards des spécialistes sont désormais braqués. A juste titre ? Début de réponse sur Those who wait une mixtape composée de 10 titres, disponible en téléchargement légal depuis aujourd'hui sur le site officiel de l'intéressé.

[STW #13] Beyonce, Love On Top (audio)

Beyoncé photographiée par Ellen Von Unwerth pour les visuels promotionnels de son album "4" © 2011 Columbia Records

If I never took the time to post any Beyoncé/4 related items on the blog since the release of the record, it is partly due to the fact that I wanted to give it a few good spins before I could throw any relevant and definitive opinion up here. Problem is, I can't get to the point where I will make a definitive opinion regarding the 12-piece effort (well, 15 if you count the deluxe edition tracks) delivered by Queen B earlier this June. Which leads me to think that if I'm not even able to convince myself it was a good or a bad album, it might just be because it failed to be convincing enough. Expect for a few incredibly impressive cuts, among them the Shea Taylor/The Dream assisted "Love On Top". Those beautiful horns, 80's synths, finger snaps and sweet vocal harmonies reminiscent of early Whitney Houston or even Mariah Carey during her "Dreamlover" innoncent era, caught my attention on first listen. Of course, still to me the stand-out track on "4", with Beyoncé showing stellar vocal skills up to the very end of the song. A must listen !
---
Après une courte parenthèse pour cause de congés estival, le Sound Of The Week revient en ce mois d'août, avec un titre qui tourne en boucle dans ma playlist depuis de longues semaines. Malgré tout le battage médiatique autour de la sortie du nouvel album de Beyoncé, je n'avais pas pris la peine de consacrer le moindre billet à ce blockbuster sorti en cette fin juin, d'une part parce que j'ai choisi de prendre du recul afin de véritablement assimiler l'opus (en sachant pertinemment que le reste de la blogosphère se chargerait de débattre sur le sujet jusqu'à épuisement), d'autre part parce qu'en dépit d'une écoute répétée et attentive de l'œuvre, le déclic attendu ne s'est jamais vraiment produit. Cet album m'a pour ainsi dire laissée coite, avec ce sentiment bizarre et assez inédit : impossible de me faire un avis définitif sur sa valeur.

Alice Russell feat TM Juke, Crazy In Love (Beyonce live cover / Arte Queens Of Pop)


This one is such a massive rework it has to be made available on Itunes someday somehow. I might be imploring Alice Russell and her partner in crime TM Juke to record a studio version of their exhilarating, electrifying, extremely addictive cover of Beyoncé's 2003 smash "Crazy In Love". The pair has easily graced us with the best performance of the night on Arte's Queens Of Pop, a TV show dedicated to the most popular female voices of contemporary Pop, which aired earlier this weekend in France. Watch Alice's live rendition right here and enjoy the journey to her super soulful wonderland.
---
Une reprise peut en cacher à une sur mysoul, mais il faut avouer qu'Arte a réalisé un quasi sans faute ce week-end avec la programmation de ce Queens Of Pop qui a décidément permis de régaler les amateurs de grandes voix féminines. Et puisque l'on parle de grandes voix, celle d'Alice Russell fait vibrer depuis sept ans déjà les initiés, adeptes du son indie Soul distillé par l'écurie Tru Thoughts. L'anglaise au timbre volcanique s'est une nouvelle fois illustrée sur le plateau d'une émission événement diffusée samedi dernier sur la chaîne franco-allemande, qui a eu la judicieuse idée de célébrer le répertoire Pop féminin contemporain.

Eliza Doolittle, Material Girl (Madonna cover / Arte Summer of Girls)


Came accross this extremely refreshing cover of a Madonna classic while I was watching the Queens Of Pop special on French/German channel Arte this weekend. Vocals provided by the talented Eliza Doolittle, whose voice I fell in love with when I discovered her infectious tune "Pack Up" last year. Watch the video for her revamped version of "Material Girl" right below.
---
C'est en regardant la spéciale Queens Of Pop, diffusée ce samedi sur Arte, que mon oreille fut interpellée par le son délicat d'une charmante voix féminine. Exécutées en toute légèreté, ces harmonies vocales reprenaient un air étrangement familier... Pourtant, il m'aura fallu plusieurs secondes avant de pouvoir en identifier le titre original. Et puis soudain, en fredonnant la mélodie, le déclic ! Il s'agissait évidemment du "Material Girl" de Madonna, mais dans une version ultra épurée, et totalement inédite. Si ravissante que je n'ai pu m'empêcher de "googler", à la recherche d'indices qui me permettraient d'en retrouver l'interprète. Deux trois clics plus tard, c'est tout simplement sur le site d'Arte que je trouvais ma réponse (pourquoi chercher midi à quatorze heures me direz-vous ?).

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.