• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Stromae, Peace Or Violence (video)


The latest video by Belgium electro rap wonder Stromae (the young talent behind last year's worldwide smash "Alors On Danse") dropped earlier this summer, but as I was away from any suitable internet access, I never had the chance to post it here. Truth is, the visuals for "Peace Or Violence" definitely deserve to be shared, as it cleverly plays with the irony and the ambivalence of the song's title. Peace or violence, in the end it all comes down to the way we see things, and the context in which it all happens.
---
L'été avance, mais je n'en oublie pas pour autant Stromae. Le bougre m'a prise au dépourvu, en publiant la vidéo du nouvel extrait de son album Cheese alors que j'étais loin sur mon île (loin, surtout, de toute connexion 3G fiable). Je n'avais donc pu offrir à "Peace Or Violence" la place de choix que le clip mérite pourtant sur le blog. Réalisation coup de poing et sans concession, le belge sautillant joue ici formidablement sur l'ambivalence du titre, avec la malice et la subtilité qui caractérise le personnage, qui balance constamment entre humour et gravité.

Asa, Why Can't We (video)


Born in Paris but raised in Lagos, Liberian Pop/Soul singer Asa has enjoyed constant success in France, where she was first signed by indie label Naïve Records back in 2006. The 28-year-old songstress, who has been seen performing with mysoul favorite Raphael Saadiq for a one night only event in Paris last June, will eventually release her sophomore effort, "Beautiful Imperfection", on the US market in September. Get to know her through the video of her latest single, "Why Can't We", which has dropped online earlier this summer.
---
Forte d'un deuxième album qui a réédité le succès rencontré par son prédécesseur, et dont les superbes visuels promo ont été réalisé par un certain Jean-Baptiste Mondino, Asa lancera donc début septembre son Beautiful Imperfection sur le marché américain. La chanteuse d'origine nigériane, née à Paris et découverte par le label Naive - qui la signe en 2006 - n'en finit plus d'enthousiasmer les critiques (Prix Constantin 2008), les foules (elle était de tous les festivals de l'été) et ses pairs. Après avoir posé sur les albums de David Walters et Yannick Noah, elle vient de partager la scène avec Raphael Saadiq le temps d'une reprise toute en retenue de "Fever", le standard Jazz de Peggy Lee, lors du concert événement Saadiq & Friends à l'Alhambra.

Raphael Saadiq, Movin' Down The Line (video)


Hands down the song I've listened to the most this year, and it finally gets a video treatment. Raphael Saadiq releases the 4th single from his critically acclaimed (especially by yours truly !) 2011 release, Stone Rollin'. As classy as it can be when it comes to the super talented Oakland native, but this time around, with quite a contemporary approach in terms of visuals. Sweet as candy. Directed by Dori Oskowitz for PRETTYBIRD. Watch below.
---
Après "Radio", "Good Man" et "Stone Rollin'", Raphael Saadiq propose, en images, le 4e extrait de son album Stone Rollin', réalisé comme le précédent (le titre éponyme) par Dori Oskowitz pour PRETTYBIRD. Malgré le report de son prochain concert à l'Olympia, désormais programmé au mois de mars 2012, le musicien californien accompagnera Lenny Kravitz sur l'ensemble de la tournée française de ce dernier.

Daley, Be (Pinboardblog Rehearsal Rooms Introduces / video) + Love Is A Losing Game (Amy Winehouse tribute / audio)


I'm quite proud to admit that I have been a regular reader of PinboardBlog.com since the early stages of the blog, when it launched in 2008. I've actually been so into them at some point that they might actually have inspired me - at least a tiny bit - to open my own little space on the interweb where I could share my personal music discoveries. Well, I also figured a way to get in touch with Speeakz, the man behind PinboardBlog.com, as I was dying to learn more about the story behind the creation of his site and the continuous growth of its editorial content (read our interview, conducted in 2010, right here).

Speeakz and his team never ceased to amaze me since then, not only for providing me the best quality music on a daily basis, but also because they also managed to produce the most stunning exclusive video features. After a sublime, stripped down version of Raphael Saadiq's "Good Man" (previously mentioned on mysoul), Pinboardblog caught Brit Soul breakthrough artist Daley performing an acoustic rendition of one of his latest track, named "Be", as part of their Rehearsal Rooms section. Watch it below and be on the lookout for Daley's mixtape, Those Who Wait, to drop later this week !
---
J'avoue ressentir une certaine fierté à faire partie des lecteurs fidèles de l'excellent blog londonien PinboardBlog.com depuis le début de leur formidable aventure musicale sur le net, en 2008. Son fondateur, Speeakz, était déjà à l'époque un fin connaisseur et la qualité de sa sélection quotidienne orientée Soul/Hip Hop était indiscutable. Mais lui et son équipe sont aujourd'hui aussi en mesure de nous proposer un travail digne des plus grands professionnels en matière de création visuelle au travers de leurs désormais fameux rendez-vous Pinboard Rehearsal Rooms.

[Hommage] Back to black : Amy Winehouse tire sa reverence.


I only wish the first blog post I'll write when coming back from vacay wouldn't be this one. So sad, yet so predictable, Amy Winehouse is now 'officially' gone. What will remain, way behind the trials and tribulations of her short-lived, yet extraordinary career, is that voice. Often imitated, never duplicated. Here is my selection of live performances from a stunning vocalist, an iconic figure who was an inspiration for many (and even had the opportunity to design her own clothing line for Fred Perry last year), a legend gone at 27 in the loneliness of her apartment in Camden, North London. Back to black, once and for all. Don't forget to check the 36 rare/unreleased tracks collected at This Is Real Music as a great tribute to the late singer.
---
Tout a déjà été écrit, dit, raconté sur Amy Winehouse. Sur cette existence chaotique, sur l'inéluctable dénouement d'un scenario dont nous étions les témoins impuissants depuis plus de cinq ans. L'auto-destruction de la jeune anglaise de 27 ans, starifiée suite au succès de son deuxième album "Back To Black" publié en 2006, s'est achevée de façon prévisible hier en fin d'après-midi, à son domicile londonien. Clap de fin. Amy, l'éternelle amoureuse esseulée, celle dont le cœur brisé a guidé sa plume le long de ce qui s'impose comme l'un des enregistrements majeurs de ce début de siècle, s'est éteinte dans la solitude et le désœuvrement de son appartement de Camden, quartier populaire du nord de la capitale britannique.

Omar Lye-Fook feat. Zed Bias, Dancing (video)


mysoul will be off for three weeks, but I couldn't leave you without an extra gift, which has to be one of my 2011 summer jam. "Dancing" is a brilliant, and quite irresistible, collaboration between UK soul veteran Omar Lye-Fook (who, among other great stuff, brought us the classic 90's ballad "There's Nothing Like This") and DJ/Producer Zed Bias. The gorgeous track also marks Omar's strong return to the music scene. Now signed to Tru Thoughts records, he will re-release on July 18th a new version of his latest album, "Sing (If You Want It)", and has announced he is currently working on his seventh effort. I leave you now but promise to be back in business with some exclusive content this August, with live performances of US singer Teron Beal and the lovely Coco of Quadron, all caught recently performing in Paris !
---
mysoul prend à partir d'aujourd'hui ses quartiers d'été, et ce pour trois semaines de repos bien mérité ! Mais je ne pouvais vous laisser sans avoir préalablement partager avec vous le "hit" qui devrait vous accompagner durant tout le reste de l'été. La collaboration explosive entre l'un des vétérans de la scène Soul britanique, Omar Lye-Fook (que la planète avait découvert au début des années 1990 avec la perle "There's Nothing Like This") et du DJ et producteur Zed Bias. "Dancing" rencontre actuellement un si joli succès outre Manche qu'il aura permis à Omar de donner une nouvelle impulsion à sa carrière.

[ITV] L'American dream de Mathieu Bitton, directeur artistique (Lenny Kravitz, Raphael Saadiq)


Si physiquement, le gabarit de ce grand gaillard impressionne, plus encore que sa stature, c'est bien le parcours professionnel de Mathieu Bitton qui en impose. Ce français expatrié à Los Angeles, qui a débuté sa carrière dans l'industrie musicale au milieu des années 90, est devenu, guidé par son sens créatif et beaucoup d'audace, l'une des personnalités incontournables dans son domaine, le graphisme. Directeur artistique, designer, producteur, photographe et désormais réalisateur, ce touche à tout des métiers de l'image et des arts visuels a signé plus de 500 pochettes d'albums, conçu le design de pléthore de coffrets, d'éditions deluxe ou collector pour la crème des musiciens Funk, Jazz et Soul.

[Live Report] Prince, vu des cieux (Stade de France - 30 Juin 2011)


Assister à un concert de Prince est un petit événement en soi, une expérience, paraissait-il. Un honneur même, me disait-on. Avant ce jeudi 30 juin pourtant, je ne faisais pas partie du cercle. Hormis cette apparition surprise, il y a pile un an de ça, sur la scène de Bercy lors du concert du grand Stevie Wonder (pour un "Superstition" de folie qui plongea les 17 000 spectateurs présents, moi y compris, dans une sorte de transe), Prince manquait encore à mon tableau de chasse. Pour l'amatrice de live, pour l'amatrice de Soul, et pour l'amatrice de musique en général que je suis, on pourrait considérer ce manquement comme une anomalie, presque même comme un faux pas. Voir Prince et mourir. On m'avait tellement seriner qu'il était le meilleur, le plus grand (sic), le plus ardent, le plus inépuisable et surtout le plus funky d'entre tous.

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.