Kimbra, Settle Down (video) + Call Me (audio)


As all eyes are currently on New Zealand due to the Rugby World Cup, I thought it was the perfect timing to introduce local talent Kimbra, who released her debut album earlier in September internationally through Warner Bros. Records. At age 21, the young beauty does magic on Vows, a record packed with sweet Jazz/Soul infused Pop tunes. Watch the video for the infectious album opener "Settle Down", and take a listen to standout track "Call Me", produced by Aussie beatmaker M-Phazes (Amerie, Talib Kweli et Pharoahe Monch).
---
Puisque ces temps-ci, Rugby oblige, les regards sont braqués sur la Nouvelle-Zélande, l'occasion est toute trouvée pour s'intéresser de plus près à la scène musicale locale. Nous avions déjà fait mention dans nos pages du MC David Dallas, talent émergeant de la scène Hip Hop d'Auckland, dont la notoriété a depuis largement dépassé les frontières de son pays natal puisqu'il s'est même exilé à New York après s'être vu offrir un contrat avec le label Duck Down Records. Dans un autre registre, au confluent cette fois de la Pop, du Jazz et de la Soul, j'ai récemment découvert la jeune chanteuse Kimbra, qui m'a embarquée dans son univers singulier, qu'elle déploie sur son premier album, Vows.

L'opus, premier de la discographie de cette toute jeune artiste originaire d'Hamilton, est paru le mois dernier sur le label Warner Bros. Records, qui offre ainsi, via un deal international, une exposition mondiale à cette belle brune âgée d'à peine 21 ans. Dès les premières notes, ce sont les accents tribaux et le travail harmonique du titre d'ouverture, "Settle Down" qui interpellent. La demoiselle nous propose un voyage étonnant et un mélange explosif d'influences et de sonorités, qui font écho aux expérimentations d'une Camille ou d'une Marie Daulne (Zap Mama).



Si la majorité du répertoire de Kimbra tend finalement plus vers une Pop sombre et tortueuse (qui lui a valu des comparaisons avec Bjork et Florence Welch), la rythmique méchamment funky de "Call Me", magnifiée par des cuivres percutants, ravira plus aisément les amateurs de Soul. Logique, puisque le morceau a été orchestré par le beatmaker M-Phazes, connu pour son travail avec Amerie, Talib Kweli et Pharoahe Monch.



Résidant désormais à Melbourne, c'est effectivement en Australie que le succès de Kimbra s'est naturellement étendu, puisque son album y a atteint le top 5 des meilleures ventes à sa sortie début Septembre. Mais c'est grâce à un duo avec le chanteur Gotye, dont le timbre n'est pas sans rappeler celui de Sting, que la jeune artiste a remporté tous les suffrages. Leur collaboration, "Somebody That I Used To Know", a déclenché un véritable raz-de-marée dans les charts australiens, devenant le single le plus populaire publié par un artiste local depuis le hit mondial de Savage Garden, "Truly, Madly, Deeply", en 1997. Le titre est d'ailleurs actuellement n°1 de l'Aria Charts, pour la 8e semaine consécutive.

Retrouvez toute l'actualité de Kimbra sur son site officiel, sa fanpage Facebook et sur Twitter.

1 commentaires:

  1. Hana a dit…:

    Hey mais ça aussi ça défonce !

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.