Frank Ocean, Swim Good (video) + Eliza Doolittle, Swim Good (live cover)


A song for the broken-hearted. This has been my anthem for the past few weeks. On constant repeat, in my playlist, then in my head. As the R&B song of 2011 eventually gets the video treatment (with Nabil Elderkin directing) it's about time I shared this gem. Watch Frank Ocean's cult track right below, and enjoy another cover version released by Eliza Doolittle last week.
---
Comme d'habitude, je préfère attendre que les phénomènes s'essoufflent pour bien les digérer. Le conformisme en matière de musique éveille en moi plus de soupçon que de curiosité. L'une des raisons pour lesquelles je ne me suis pas encore sincèrement penchée sur la maigre discographie du canadien The Weeknd et, en l'occurrence, sur celle de Frank Ocean, c'est probablement parce que le bruit médiatique qu'ils ont généré en ce début d'année, tant dans la presse que sur les réseaux sociaux, a déclenché en moi une sorte d'aversion à leur égard. J'étais lassée par ces excès de superlatifs, cet encensement continuel, ce flot incessant d'éloges qui ont instantanément posé ces deux rookies en "sauveurs" d'un courant R&B en perdition, qui devenait d'un coup d'un seul beaucoup plus fréquentable. Bref, le consensus était tel qu'il ne nous étaient pas donné d'autre option que de suivre le mouvement. J'ai choisi d'attendre.

J'ai testé The Weeknd et sa mixtape House of Balloons, comme ça, pour voir. Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié ce que j'y ai entendu, mais je n'y ai rien trouvé non plus qui m'ait incitée à l'écouter plus d'une fois. J'y reviendrai probablement, le jour où, par hasard, je tomberais sur LE morceau. Celui qui m'interpellera, celui qui m'accrochera, celui qui me fera dire "tiens, finalement, ce n'est pas si mal". C'est un processus assez courant chez moi, et ça m'est justement arrivé avec ce titre de Frank Ocean que j'avais entendu, sans trop le retenir, sur sa mixtape Nostalgia, Ultra et qu'un soir, le DJ britannique Ronnie Herel a eu la bonne idée de programmer dans son show hebdomadaire sur les ondes de BBC 1Xtra. Ce soir là, j'ai compris toute la force, toute la puissance mélodique de "Swim Good". Ce soir là, j'ai effectivement entendu l'hymne R&B de l'année 2011.

"Swim Good" est un morceau prodigieux à plus d'un titre. Outre la justesse avec laquelle le jeune interprète délivre ses couplets (son phrasé aérien rappelle évidemment Craig David qui semble lui-même avoir fortement influencé un certain Drake), la subtilité de "Swim Good" réside aussi dans la force du propos. En filigrane, le chanteur évoque ses pulsions suicidaires, lui qui vient de perdre celle qu'il aime, et dont le désarroi imprègne chaque note de cette mélopée pour cœurs brisés. Un spleen qui fait évidemment écho au "Love Lockdown" de Kanye West, dont Frank Ocean pourrait être une sorte d'alter ego R&B. Pas étonnant alors que l'on retrouve ce dernier sur deux titres de l'album Watch The Throne. Pas plus que de retrouver Nabil Elderkin derrière la caméra du clip de "Swim Good", lui qui a si souvent filmé la déliquescence de Kanye West dans sa période la plus sombre, celle de 808s & Heartbreak.



Évidemment, à l'ère du 2.0, on mesure l'impact culturel d'une chanson au nombre de reprises que l'on peut en trouver sur Youtube. Inutile de préciser que "Swim Good" a déjà été érigé au rang de morceau culte. Révélation de la scène Pop/Folk anglaise, le jeune musicien Ed Sheeran a revisité "Swim Good" durant la fameuse émission de radio Live Lounge. Andrew Garcia (ancien candidat d'American Idol), le chanteur R&B Bei Maejor et le phénomène Youtube Ebrahim Lakhani alias eebsofresh ont tous aussi proposé leur reprise de "Swim Good". Dernière en date à se laisser entraîner par la vague Frank Ocean ? Notre londonienne préférée, la délicieuse Eliza Doolittle qui après m'avoir totalement charmée avec sa reprise de "Material Girl" pour le Summer Of Girls d'Arte, a posté la semaine dernière une version live de "Swim Good", captée lors d'une session de répétitions avec ses musiciens.



Retrouvez Frank Ocean sur son Tumblr et son Twitter.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.