Raphael Saadiq live @ Virgin Megastore/Trianon (Paris) + Breaking In (audio) + Pookie Blue Room demos (free mp3)


So many Ray Ray related infos to share with you that I've decided to post them all in a single post. Some of you might know Raphael Saadiq was in Paris again this week, to perform four different shows to support the recent release of his fourth studio album "Stone Rollin'". I was lucky enough to attend two of them on wednesday, though I had to skipped thursday's concert for a chance to see the incredibly talented Quadron instead. Though I enjoyed both of Raphael's gigs, as he was backed by a super tight and soulful band, I, somehow, was expecting something even better coming from him. Let's say he gave us only 80% of what he had in store, and maybe, when he comes back, he'll dare take a walk on a wilder side, hopefully ! In related news, Raphael took part in Esquire magazine's 2011 music challenge, and released on Itunes a brand new song called "Breaking In" that will not be included on "Stone Rollin'". This is something really different coming from Ray, that I'm personnally absolulety digging ! Somewhere between Indie Rock, Soul and Blues, it is a fascinating Van Hunt meets Lenny Kravitz kind of joint. And, of course, you can hear a snippet inside the french post.
---
Tellement d'infos et de contenu inédit à partager avec vous concernant Raphael Saadiq que j'ai décidé de réunir l'ensemble dans un billet qui devrait vous fournir une dose de Funky Soul assez conséquente pour tenir jusqu'à la fin de ce long week-end pascal ! Le marathon saadiquien a débuté à Paris en tout début de semaine, avec un concert diffusé en live des studios de Radio France ce mardi soir. Plus d'une heure et quart d'un show classieux de très haute volée, durant lequel l'artiste et ses musiciens ont passé en revue l'essentiel de ses deux derniers albums, "Stone Rollin'" (sorti fin Mars 2011) et "The Way I See It" (publié, avec le succès que l'on sait, en 2008).



Le lendemain, le funketeer retrouvait également une partie des ses fans (les malchanceux qui n'avaient eu la possibilité d'acheter à temps leur billet pour l'un de ses deux concerts parisiens, affichant complet) pour une rapide session live au Virgin Megastore des Champs Elysées. Cette petite demi-heure de set a fait office d'excellent warm-up pour les rares spectateurs qui, comme moi, avaient la possibilité de combiner les deux événements. D'autant qu'un petit miracle s'est tout de même produit sur la scène installée pour l'occasion au rez-de-chaussée du magasin. En raison de l'exiguïté de l'installation, le claviériste de Raphael Saadiq, un certain Charles Jones (retenez bien son nom) avait exceptionnellement dû lâcher son instrument fétiche, et se tenait ainsi debout, sur le côté droit de la scène, un tambourin à la main. Mais quand sur "Moving Down The Line", l'occasion lui fut donnée de démontrer sa dextérité derrière un micro, l'homme a littéralement envoûté l'assistance. Nourri au Gospel, le musicien - qui a également accompagné Jennifer Hudson, Joss Stone ou encore John Mayer - possède une voix énorme, capable de déchirer l'espace et de galvaniser la foule autant que de la laisser totalement médusée.



Au Trianon, sur le même titre, Charles Jones a évidemment remis ça, et c'était d'ailleurs bien là l'un des moments rares d'un concert mené de main de maître par un Raphael Saadiq totalement rompu à l'exercice du live, et soutenu, qui plus est, par un backing band extrêmement précis. Trop peu de surprises cependant lors de cette première date parisienne en forme de rodage, où le funketeer nous a servi des arrangements assez similaires à ceux des concerts de sa précédente tournée, où les medleys se sont succédés (comble de la frustration pour les amateurs du répertoire saadiquien antérieur à "The Way I See It") et où l'artiste n'aura jamais touché une seule fois à la basse - pourtant considérée comme son instrument de prédilection - même lors de son interprétation du classique "Skyy, Can You Feel Me". Ô, sacrilège !

Ci-dessous, le rappel sur l'un des titres les plus Rock de l'album "Stone Rollin'", et justement pour cette raison l'un de mes préférés, "Over You" :



Si l'on ajoute à cela l'absence sur la tracklist de nouveaux morceaux très attendus ("Go To Hell", "The Answer", "Just Don't", "Daydreams"), et d'anciens espérés ("Chic Like You", "Ask Of You", "Lay Your Head On My Pillow", "Still Ray") on se dit que le californien était au pire en petite forme, et au mieux, qu'il a souhaité gardé quelques cartouches pour un prochain passage dans la capitale. On préférera évidemment miser sur la deuxième option, en espérant retrouver Raphael Saadiq sur une scène parisienne à la rentrée, qui sait...

Mais alors qu'il parcourt actuellement l'Europe et les USA à la rencontre de son public, le valeureux Ray Ray a tout de même trouvé le temps d'enregistrer un nouveau titre inédit, preuve de son insatiable pulsion créative. Cette fois, Raphael Saadiq s'est vu proposé par le magazine américain Esquire de participer à un défi musical. L'idée ? Composer une chanson inspirée par la phrase "Last night in Detroit" ("Dernière nuit à Détroit"). Détroit, berceau de la Motown, occasion rêvée pour le musicien de rendre une nouvelle fois hommage aux héros de sa jeunesse. Mais alors qu'il aurait pu s'embarquer dans une énième relecture du répertoire 60's du label mythique, Raphael a l'intelligence (le génie ?) de prendre l'exercice totalement à contre-pied ! "Breaking In" est ainsi un superbe ovni musical, une sorte d'expérimentation Indie Rock aux relents Blues et Soul. Un voyage onirique, qui pourrait rappeler le meilleur d'un Van Hunt ou d'un Lenny Kravitz.



Voir l'intégralité du reportage photo consacré à Raphael Saadiq sur le site du magazine Esquire.

Le titre "Breaking In" est disponible à la vente en digital sur Itunes France. A noter que les bénéfices générés par la vente du morceau seront reversés à l'association caritative Big Brothers Big Sisters of Detroit.

En bonus, comme je vous l'avais promis en introduction de cet article, une petite pépite que j'ai déniché hier soir, totalement par hasard d'ailleurs. Pas du totalement inédit puisque les morceaux qui suivent circulent depuis 2009 environ, mais de l'assez rare pour que même l'inconditionnelle de Raphael Saadiq que je suis sois passée à côté de ces deux perles. Grâce au DJ/producteur Mathieur Schreyer alias Mr French, français installé à Los Angeles depuis 20 ans et compagnon de l'actrice Rosario Dawson, deux démos du projet avorté d'album "Pookie Blue Room" ont ainsi refait surface via son blog. Sa collaboration avec Raphael Saadiq, qu'il relate avec plaisir sur ce billet, date de 2002, alors que Ray Ray avait quitté la major Universal pour se lancer sur le circuit indépendant, en fondant son propre label, Pookie Entertainment. Les deux démos proposées en téléchargement libre sont celle du titre éponyme, "Pookie Blue Room" (une collaboration entre Raphael Saadiq, Q-Tip, Fonzworth Bentley et Steve Spacek (qui produit le titre), et celle de "They Don't Know You", sur lequel Raphael est cette fois entouré de Common et de la chanteuse Ledisi.

Du lourd, je vous avez prévenu, à télécharger sans plus attendre (puisque les liens fonctionnent encore) via le blog Towncryer.

Voilà qui clôt magistralement cette semaine musicale placée sous le signe de la "True School" de Mr. S-A double-D-I-Q. Après un passage au Printemps de Bourges, le musicien californien s'en est allé fêter Pâques à Zurich, avant de poursuivre sa tournée européenne en Allemagne et aux Pays-Bas, pour la conclure en apothéose par une halte très attendu au Shepherds Bush Empire de Londres.

Plus d'infos sur Raphael Saadiq sur son site officiel, sa fanpage Facebook et son Twitter.



6 commentaires:

  1. Pierre-Marie a dit…:

    Et ben je l'ai attendu ton compte rendu étant donné le peu de retour sur Juslisen!
    Cette fois-ci j'ai zappé (faute de temps), en ésperant me rattraper sur Montreux ou encore mieux en espérant comme toi secretement qu'il repasse à Paris plus tard.

    Finalement, même si j'aurais kiffé être là, je me dis qu'un concert sans Still Ray ne devait pas être le meilleur des concerts de Ray ray lol. Pour Charles Jones on en avait déjà parlé sur Jus', ce type est tout simplement incroyable et j'avoue que d'avoir rater sa préstation sur MDTL ça me fou les boules!!!!

    Enfin bref merci pour toutes ces news!

  1. Emily a dit…:

    Hello Pierre-Marie ! D'après les échos que j'ai pu obtenir de Yann (alias Jumpman sur le forum de Jus') le 2e concert (auquel je n'ai donc pas assisté pour aller voir Quadron à la place) était déjà mieux, plus énergique, avec une tracklist légèrement améliorée aussi (puisqu'il a enfin joué "Go To Hell" !!!!). Dommage, c'est visiblement sur la 2e date qu'il fallait être, c'est comme ça. Si tu as la possibilité d'aller à Montreux, tu auras la chance d'assister à un concert exceptionnel Bilal/Aloe Blacc/Ray Ray c'est juste magique comme affiche ! J'espère que tu nous raconteras.

  1. billy a dit…:

    Hello Emily!

    Ca fait un bail que je suis ton blog et je tenais a te féliciter déjà pour l qualité des articles et et pour ton itw exclusive d'autant plus que tu n'est pas journaliste si j'ai bien compris.
    Mais une question me turlipone, comment as tu fait pour avoir un pass pour le showcase? Seul le crew de Rafa était censé en avoir

  1. Emily a dit…:

    Hello Billy !

    Merci pour ton message, ravie que les articles publiés sur mysoul.fr te plaisent ! Par contre, je ne comprends pas bien le sens de ta question, et qu'est-ce qui te fait dire que seule l'équipe de l'artiste était habilitée à avoir un pass ? Le mien, en l'occurrence, était un pass réservé aux médias que l'équipe qui gère la com' du Virgin m'a gentiment octroyé, tout simplement. Je ne pense pas avoir été la seule à en bénéficier ce jour là d'ailleurs.

  1. billy a dit…:

    Re Emily

    Pour l'affaire du pass, je ne savais comment ça se passait, mais je comprends mieux grace à tes explications. Sinon Rafa reviens à l'Olympia en octobre tu seras là?
    Bonne continuation

  1. Emily a dit…:

    Et oui, la news est tombée aujourd'hui, c'était à prévoir un nouveau passage à Paris vu que le Trianon a affiché complet, par contre, j'avais l'espoir que ça se fasse cet été, et non à l'automne. L'Olympia, c'est vraiment classe comme salle donc je devrai m'y rendre, même si j'attends beaucoup plus de Raphael que ce tour de chauffe à Paris la semaine passée. J'espère qu'il jouera de la basse surtout, et qu'il sera plus généreux sur le plan musical en oubliant les medleys ! Je veux entendre de vrais morceaux, joués en intégralité (c'est en tout cas ce que j'attends d'une bonne prestation scénique).

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.