Marsha Ambrosius, Far Away (video) + Butterflies (live acoustic version)


We saw the Alanis Morissette in her on the bittersweet lead single off of her upcoming album, "Late Nights And Early Mornings" (expected to hit shelves on March 1st through J Records). Following the release of "I Hope She Cheats On You (With A Basketball Player)", Marsha Ambrosius goes all emotional with "Far Away", an open-hearted ballad based on the loss of one of the singer's close friends. Watch the much talked about video for the song right after the jump, and head over to our fellow bloggers at Soul Culture to learn more about the message behind the song and video.
---
Elle apparaît métamorphosée, affichant une silhouette élancée qu'une mini robe vaporeuse nous laisse tout le loisir d'admirer. Voici la nouvelle Marsha Ambrosius, lestée d'une trentaine de kilos (comme nous le précise sa biographie), qui resplendit sur la couverture de son album "Late Nights And Early Mornings". L'opus solo de celle qui, depuis le début des années 2000, n'a cessé de régaler les amateurs de Soul au travers de son parcours au sein du duo Floetry puis par ses talents d'auteur, sera l'un des plus attendus de ce début d'année.



La britannique a donné le ton, avec un premier single, "I Hope She Cheats On You (With A Basketball Player)", sur lequel sa plume s'affirmait aussi affûtée que celle d'une Alanis Morissette du temps de sa splendeur (et du classique Pop/Rock "You Oughta Know"). Mais l'amertume fait désormais place à l'émotion, à l'engagement, et à une vraie réflexion sociale, proposée par l'artiste via la vidéo qui illustre son nouveau single "Far Away". Réalisée en collaboration avec son manager Julius Erving III, Marsha Ambrosius fait ici tomber un tabou.

En abordant le thème de l'homosexualité, du lynchage et de son dramatique corollaire, le suicide, Marsha Ambrosius s'appuie sur une expérience on ne peut plus personnelle, comme elle s'en expliquait récemment dans une interview accordée au blog anglais Soul Culture.



"Far Away" a été produit par Just Blaze, sur un texte co-écrit par Marsha Ambrosius et le chanteur de R&B Sterling Simms, à qui l'on doit notamment l'excellent "Nasty Girl" en 2007, un morceau qui tentait de faire revivre l'esprit de Michael Jackson à grand renfort de falsetto. Le King of Pop justement, avait, on s'en souvient, enregistré le magnifique "Butterflies", écrit par Marsha Ambrosius et produit par Andre Harris (Vidal & Dre) pour son ultime album "Invincible" (2001). Le titre reste ainsi le dernier chef-d'œuvre interprété par le Roi de la Pop de son vivant et sera repris, l'année suivante, par sa co-créatrice sur le premier opus de son groupe Floetry.

Ci-dessous, "Butterflies", revisitée par Marsha Ambrosius en piano/voix.



Le premier album de Marsha Ambrosius, "Late Nights & Early Mornings", est annoncé pour le 1er Mars prochain sur le label J Records. Pour le réaliser, la chanteuse se serait entourée des producteurs Just Blaze, Vidal & Dre et de Bernard Edward Jr alias Focus (fils du fondateur du groupe Chic), un ancien collaborateur de Dr Dre qui a récemment oeuvré sur le dernier opus de Christina Aguilera, "Bionic". Et si côté écriture, le nom d'Alicia Keys a aussi été avancé, c'est bien la nouvelle version de "Lose Myself", que lui a cédé Lauryn Hill, qui crée déjà une véritable attente autour de l'album. Ce titre méconnu du répertoire de l'ex-membre des Fugees fut composé en 2007 pour les besoins de la B.O. du film d'animation "Les Rois De La Glisse" (Surf's Up).

Retrouvez Marsha Ambrosius sur son site officiel, sa fanpage Facebook et sur Twitter.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.