• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Breakbot - Baby I'm Yours (video)

Pour vos réveils difficiles ou pour vous préparer à faire les soldes dans une ambiance de folie, mysoul.fr vous recommande "Baby I'm yours" de Breakbot !




Jazmine Sullivan, Holding You Down (Goin' in Circles)


We spoke about Jazmine Sullivan's eagerly anticipated return a few weeks back on mysoul, when I posted a selection of new material she may have recorded for her sophomore album. At that time, the Soul/R&B newcomer and Missy Elliott protégée seemed to have found in Mary J. Blige another artistic mentor (the two collaborated on Blige's latest effort, "Stronger With Each Tear"). On Jazmine's recently released "Holding You Down (Goin' In Circles)", the connection is even more blatant as she borrows a line from the Queen of Hip Hop Soul classic 94 release, "Be Happy". Listen to the Missy Elliott and Cainon Lamb produced song, which serves as Jazmine Sullivan lead single off of her as yet untitled second album, right after the bounce.
---
Il y a quelques semaines, je faisais allusion sur mysoul au grand retour de Jazmine Sullivan en publiant une sélection de nouveaux titres inédits, enregistrés pour les besoins de son deuxième album. Je vous parlais également à cette occasion du rapprochement artistique entre Jazmine Sullivan et Mary J. Blige. Plus encore que Prince, auquel la révélation Soul/R&B 2008, protégée de Missy Elliott, devrait rendre hommage sur ce nouvel opus, la filiation avec la Queen of Hip Hop Soul est désormais évidente sur le premier single officiel extrait de l'album, "Holding You Down (Goin' In Circles)" dévoilé hier sur la toile.

Dès l'ouverture du morceau, Jazmine débute en effet par ces mots : "How can I find somebody else ?". Une référence directe au classique de Mary J. Blige, "Be Happy", tiré de son deuxième album "My Life" (1994), un disque majeur dans la carrière de la chanteuse, considéré, à juste titre, comme l'un des meilleurs opus Soul/R&B publié durant les années 90.

"Holdin' You Down (Goin' In Circles)" a été produit par Missy Elliott et Cainon Lamb, la paire qui avait officié sur le premier hit de Jazmine, la bombe Reggae Soul "Need U Bad", ainsi que sur son single "Dream Big", titre inspiré par le "Veridis Quo" de Daft Punk.



Vous aurez également probablement reconnu ce sample du "Affirmative Action" de Nas (1996) sur lequel est basée une partie de l'instru, mais ce n'est pas le seul "emprunt" de Jazmine et de ses producteurs, qui ont conçu ici une sorte de patchwork Hip Hop Soul, à la manière d'une mixtape. Pour aller plus loin et parfaire votre culture musicale, précisons enfin que tous les autres morceaux utilisés sur "Holding You Down (Goin' In Circles)" ont été identifiés par le site The Urban Daily.

Retrouvez Jazmine Sullivan sur son site officiel et sur Twitter.

Hal Linton, Mind Control (video)


I introduced you to the soulful sound of Hal Linton, the latest addition to the Motown Universal roaster, last month on mysoul. Hailing from Barbados, the 26 year old singer/songwriter has recently premiered the video for his debut single "Mind Control". And if the song already sounds quite familiar, with an obvious resemblance to Jazmine Sullivan's 2008 smash "Bust Your Windows", it might just be because Salaam Remi produced both. Watch the "Mind Control" video after the bounce.
---
Le mois dernier, mysoul consacrait un long billet découverte au chanteur Soul/R&B Hal Linton, nouvelle signature du label Universal Motown aux USA. Pour son premier single, avant la sortie de son album "Return from the Future" que nous devrions découvrir un peu plus tard cette année, cet auteur/compositeur originaire de La Barbade chasse sur des terres très familières, celles en l'occurence de Jazmine Sullivan. La mélodie et les arrangements de "Mind Control" ne sont en effet pas sans rappeler l'un des principaux hits de la jeune chanteuse révélée en 2008, "Bust Your Windows".

Logique, puisque derrière le "Mind Control" d'Hal Linton se cache le producteur de "Bust Your Windows", un certain Salaam Remi.



La vidéo de "Mind Control" a été réalisée par Matt Lenski pour Draw Pictures.

Retrouvez Hal Linton sur Facebook et Twitter.


J.Cole, Who Dat (video) + Higher (audio)


I'm jumping on the wagon just yet with this one, but as we say, better late than never, so here is the latest J. Cole video for "Who Dat", the first official single off of his yet untitled debut album on Roc Nation/Columbia Records. And what an infectious joint it is ! I'm already addicted, and it might just be one of my summer 2010 anthems. Or will it be his follow up, "Higher", where the rapper shows a mellower side of his personality ? Both work super fine with me, and leave me with great expectations regarding his debut album, expected to hit shelves at the end of the year.
---
Le son qui tue, lui il l'a, il l'a. Et le clip qui va avec. Bien sûr, toute la blogosphère s'est emballée pour cette vidéo filmée par la team BB Gum, en plan séquence, brut de décoffrage, sans la moindre coupe (moyennant deux prises, dixit les réalisateurs). Certes, ça en impose. Mais l'essentiel, dans l'histoire, et ce que moi j'en retiendrai, c'est que ce "Who Dat" claque, et qu'à partir de là, il n'y a plus grand chose à ajouter. Je ne vous ferai pas l'affront de vous refaire l'historique J.Cole, Wikipedia s'en chargera de manière bien plus exhaustive que moi.

Je me dis juste que quand on débarque dans le Rap Game en tant que protégé de Jay Z (première signature du label Roc Nation), on se doit d'être à la hauteur du buzz que l'on suscite (on remarquera qu'en ce qui concerne J.Cole, le travail de sape a été effectué bien en amont, via des featurings savamment choisis : Wale, B.o.B, et le big boss, évidemment). Et en l'occurrence, l'élève J. Cole a rendu la copie quasi parfaite pour son single de lancement, même l'artwork, dans un esprit très années collège à la Kanye West première époque, est réussi !



Côté discours, on reste dans de l'égo trip pur et dur ("je suis une bête de sexe doublé d'un technicien hors pair", etc, etc). Mais il y a du flow, c'est indéniable, et une instru redoutable (une co-prod Elite), sur laquelle s'entremêlent un riff de guitare lancinant, des cuivres de fanfare, et même la voix samplée d'André 3000 (extraite du morceau "SpottieOttieDopaliscious" d'Outkast).



Le premier album de J. Cole (pour lequel le jeune MC aurait collaboré avec les producteurs No ID, Pharrell Williams et Jim Jonsin) devrait sortir à fin de l'année 2010, via le label Columbia (Sony Music). Un nouveau single, probablement le titre "Higher", qui a leaké début juin, devrait être lancé début juillet (source Billboard).



Plus d'infos sur J. Cole sur son site officiel et sur Twitter.


Aloe Blacc, Femme Fatale (Velvet Underground cover / free mp3)


After the critically acclaimed single "I Need A Dollar", which served as the soundtrack to HBO's "How To Make It In America", Stones Throw soulman Aloe Blacc returns with a very strong cover of The Velvet Underground's "Femme Fatale". The brilliant take on this 60's cult track is the second single off of Aloe's eagerly anticipated sophomore album, "Good Things", expected to hit shelves in September. Now available as a freebie on the singer's page at stonesthrow.com !
---
Après le succès d'"I Need A Dollar", B.O. de la série "How To Make It In America", l'autre Soulman de l'écurie Stones Throw (label certifié qualité qui nous a récemment offert l'excellent premier album de Mayer Hawthorne, "A Strange Arrangement") vient de dégainer son nouveau single, "Femme Fatale". Il y a quelques jours, l'intégralité du second opus de l'artiste, le très attendu "Good Things" dont la sortie est prévue à la rentrée prochaine, a leaké. Catastrophe ? Par vraiment. Son label veille au grain et aurait déjà purgé le web de toute copie délictueuse de l'œuvre en question. Et nous fait patienter en nous offrons en téléchargement libre, ce nouveau titre, version revisitée d'un morceau culte du Velvet Underground.

La Fille Du Voisin, Alors On Perd/Allez La France (parodie Stromae)


En 2006, le groupe éphémère La Plage s'était offert un tube estival avec leur "Coup de Boule", inspiré par l'affaire Zidane et reprenant la mélodie du "Madan" de Martin Solveig feat. Salif Keita. 4 ans plus tard, Foot et scandale font toujours aussi bon ménage, et c'est désormais la déconfiture des Bleus en Afrique du Sud qui est, à son tour, mise en musique. Cette fois-ci, c'est le hit francophone de l'année 2010, l'incontournable "Alors On Danse" de Stromae, qui a été détourné par une certaine Laura, alias "La Fille Du Voisin".

Acte 1 : une jeune inconnue de 19 ans amorce, début juin, une première tentative de buzz avec "Allez La France". La version publiée à l'origine, certes teintée d'ironie, était aussi beaucoup plus optimiste, puisqu'elle se voulait une sorte d'hymne non officiel de soutien à l'équipe nationale, lancée juste avant le début de la Coupe du Monde FIFA 2010 (On y croyait encore vaguement, à l'époque, si si !).



Acte 2 : la suite, aussi désastreuse que risible, a obligé la chanteuse à changer son fusil d'épaule, et à réenregistrer un texte un peu plus en adéquation avec l'actualité. Laura nous revient donc avec une version remaniée de sa reprise, tout simplement baptisée "Alors On Perd". Signée sur le label Mercury (celui de Stromae), on retrouve justement, derrière le mini buzz La Fille Du Voisin un certain Tefa (Kilomaître prod), celui là même avec lequel Stromae signait ses premiers hits en tant que beatmaker (pour Angunn, Melissa M ou Kery James... La boucle est ainsi bouclée.



Plus d'infos : profil Facebook de La Fille Du Voisin.


[LIVE] Mysoul aux Solidays, dans les coulisses de l'émission Louise Contre Attaque (France 4) !


Attention événement ! Le coup d'envoi de la 12e édition des Solidays, le Festival solidaire et militant, c'est ce vendredi sur les pelouses verdoyantes de l'Hippodrome de Longchamps, en périphérie ouest de notre belle capitale. Qu'on se le dise, la météo promet d'être clémente et la programmation quant à elle, s'annonce déjà comme un très grand cru. 200 artistes fouleront la scène du premier grand rendez-vous musical de l'été, pour 80 concerts qui raviront les mélomanes en tout genre, qu'ils soient amateurs de Rap, de Soul, de Rock, de Pop, de Folk, de Funk, d'Electro ou de Reggae. Et si le premier jour des festivités sera marqué par le concert très attendu de Pharrell Williams et de sa clique de N.E.R.D. (l'occasion de découvrir en avant-première les titres de leur nouvel album, "Nothing", à paraître à la rentrée), c'est bien ce samedi que mysoul a pris rendez-vous avec la pétillante Louise Ekland, pour vous faire vivre, côté coulisses, les préparatifs et le direct de son émission "Louise Contre Attaque".

Invitée privilégiée de France 4 qui a posé ses caméras au cœur du Festival, j'aurai donc le plaisir de prendre, l'espace d'une journée exceptionnelle, les commandes du blog de Louise pour vous faire partager mes impressions, et vous livrer quelques indiscrétions au fil de mes rencontres sur place. Beaucoup de belles surprises en perspective, mais je n'en dirai pas plus pour l'instant, la suite se vivra donc ce samedi en direct sur l'antenne de France 4 à partir de 19H30 pour l'émission en plateau. Louise y recevra Luc Barruet, fondateur de Solidarité Sida et initiateur des Solidays, ainsi qu'Antoine de Caunes, président d'honneur de l'association. La partie live sera elle assurée par le groupe BB Brunes.



A noter la présence de notre cher André Manoukian alias Dédé les doigts de fée pour les intimes, en chroniqueur de choc et de charme, qui dressera un portrait psycho-philosophico-musical des invités, comme lui seul en a le secret...

Et à partir de 22H30, c'est parti pour 2H de live avec, entre autres, Diam’s
Wax Tailor, Hocus Pocus et General Electricks.

Avec mon laptop et mon smartphone pour compagnons d'aventures, soyez sûrs que vous ne raterez pas une miette de ce qui se passe en backstage !

Rendez-vous est donc pris ce samedi sur le blog de Louise.

Plus d'infos sur l'émission Louise Contre Attaque sur le site de France 4.

Crédit photos : FTV/Gilles Philippot

Raphael Saadiq, It's A Shame (Spinners cover / Levi's Pioneer Sessions free mp3)


Do you know any artist classy enough to personnally wish a Happy Birthday through Twitter to a devoted supporter ? I actually do. His name is Raphael Saadiq, also going under the moniker of Ray Ray. The gentleman of modern Soul, on this very special day for us French peeps as we celebrate music all accross the country for the "Fête de la Musique", has granted his fans with a very special gift. A brilliant cover of The Spinners' 70's hit, "It's A Shame". Part of the Levi's Pionner Sessions, the cut, a gem of a rework available as a free download right here, makes us anticipate even more eagerly the release of Mr Saadiq's follow up to his 2008 smash, "The Way I See It".
---
Je l'avoue sans rougir, j'ai une addiction. Une de celle qui ne fait pas de mal pour la santé, et dont je ne chercherais pour rien au monde à me défaire. Si vous me lisez depuis l'ouverture de mysoul, vous la connaissez probablement déjà. Ma faiblesse, mon talon d'Achille, a pour non Raphael Saadiq. Ray Ray pour les intimes, le gentleman de la Soul contemporaine, celui qui pousse l'élégance jusqu'à souhaiter à l'adoratrice ultime que je suis un Happy Birthday personnalisé via Twitter (avouez que ça en jette non ?), a aussi, par un heureux hasard du calendrier, offert à ses fans un sublime cadeau en ce jour de fête de la musique. La classe incarnée, je vous dis.

Push Up, What Goes Through Your Eyes (video)


We've introduced you to the Funkilicious sound of parisian based combo Push Up earlier this spring, now it's time for the band, who's just released their debut album, "The Grand Day Of Quincy Brown", to premiere their first video. Watch them do their thang on the soulful cut "What Goes Through Your Eyes", which has been picked as the first single off of their debut, right after this. Push Up will perform at the Jazz à La Villette Festival in Paris on September 4th, save the date if you dig !
---
Nous vous les présentions au printemps, le groupe Push Up, quintet emmené par la talentueuse et versatile Sandra Nkake, le chanteur Karl The Voice et le poète/slammeur Allonymous, vient de sortir son premier album, "The Grand Day Of Quincy Brown" (Discograph). Un opus qui transpire le Funk 70's, et dont l'énergie Soul/Rock enfiévrée nous rappelle évidemment à quel point le projet est taillé pour la scène. Découvrez le clip du premier extrait, "What Goes Through Your Eyes", réalisé par Guillaume Pin pour ASM Prod ("Spy" de Beat Assaillant feat. Ben l'Oncle Soul).



Le 4 septembre prochain, Push Up sera invité de l'édition 2010 du festival Jazz à La Villette.

Retrouvez l'actu du groupe sur leur page myspace.

Wonkachild, Urkel 2.0 (full album audio stream)


Dans la lignée des artistes au répertoire hybride que l'on apprécie particulièrement sur mysoul (ceux qui n'ont pas franchement envie de choisir leur camp entre Hip Hop, Soul, ou Rock), voici venu Wonkachild, un drôle de personnage qui s'est autoproclamé "Rebellious Gentleman", le gentleman rebelle. Entendez par là une certaine ambivalence entre son look preppy savamment étudié (nœud pap, Converse Chuck Taylor aux pieds et lunettes style Wayfarer obligatoires) et son Hip Hop Soul à l'esprit oldschool, qu'il mâtine de Funk débridé et d'un soupçon de Rock attitude.

La posture est loin d'être innovante, reconnaissons le, mais si vous aimez le rap Golden Age, dans son versant le plus cool (façon Fresh Prince), que vous appréciez le funk/soul borderline et sexy d'un Van Hunt, et qu'il y a quelque chose en vous de Steve Urkel (icône nerd popularisée par la série "La Vie De Famille", qui donne son titre à l'album), alors vous trouverez forcément votre bonheur parmi les 12 titres qui composent l'album de Wonkachild :

<a href="http://wonkachild.bandcamp.com/album/urkel-20">BLUSh! by Wonkachild</a>

Ci-dessous, Wonkachild pose sur un remix du titre "Violet Stars Happy Hunting!" de Janelle Monae, dont la version originale apparaissait sur le premier EP de la chanteuse, "Metropolis: Suite I (The Chase)" (2007). Les deux artistes sont tous les deux originaires de la ville de Kansas City, dans le Missouri.



En bonus, un live du titre "URkEL" :



Plus d'infos sur Wonkachild sur son site officiel et Twitter.

Stromae, Te Quiero (video premiere)


"Ceci n'est pas un clip", nous prévenait-on en intro d'une vidéo teaser de "Te Quiero", dévoilée il y a quelques semaines, en lancement du 2e single de Stromae. Filmé en plan fixe dans un hangar, celui qui demeure la plus belle surprise francophone de l'année 2010, y poussait le mimétisme avec Jacques Brel jusque dans sa gestuelle, renforçant ainsi une interprétation débordante de pathos, faite de rage et de désespoir. "Ceci n'est pas un clip", et pour cause. Le vrai, l'officiel, c'est aujourd'hui que nous avons le plaisir de le découvrir. Stromae y campe d'abord le héros d'une fiction de type AB Production, "L'Amour à Mort". Mais on comprend vite qu'amour ne rime pas vraiment avec toujours, et, loin des décors pastels des feuilletons mièvres qui ont marqué notre adolescence et qui font désormais les beaux jours des chaînes du câble et de la TNT, la réalité est moins rose.

La vision de la vie de couple par Stromae n'est pas des plus réjouissantes, mais, comme dans toute sitcom digne de ce nom, rassurez-vous, tout est bien qui finit bien (scène de bonheur et éclats de rire en famille, tous confortablement installées sur le canapé du salon, en guise de conclusion).



Le premier album de Stromae, "Cheese" (car même s'il ne semble pas trop sourire à la vie, il concède à le faire sur les photos), est déjà disponible à la vente en digital, et sortira dans tous les magasins ce lundi, jour de la fête de la musique. Actuellement en écoute intégrale sur toutes les sites de streaming (Deezer, Musicme etc).

Plus d'infos sur Stromae sur notre billet découverte et sur son site officiel.

Plan B, Stay Too Long + She Said + Prayin (videos) + Plan B feat Sophie Delila, Would I Lie To You (live @ Taratata)


I would almost have slept on Plan B (not that convinced, actually, by his Tinie Tempah cover I heard from @bigad who posted it on Twitter a few months back), if it wasn't for his song "She Said", for which I fell in love when I discovered it on French TV show Le Grand Journal. So I gave his sophomore effort, "The Defamation of Strickland Banks", a chance, buying it without even listening to the whole thing before. The album is a perfect blend of retro soul meets rap, spiced up with some elements of alternative rock a la Rage Against The Machine (as in the 1st video "Stay Too Long"). Watch Plan B's three latest music videos taken from the record, as well as a duet with French Soul singer Sophie Delila, right after the jump.
---
C'est l'histoire d'un artiste à côté duquel j'ai bien failli passer, et qui s'est rappelé à mon bon souvenir par le plus grand des hasards. Il est vrai qu'ayant découvert Plan B par le biais d'une reprise assez moyenne de "Pass Out" (l'énorme tube du rappeur/grimeur britannique Tinie Tempah), suggérée par @bigad sur Twitter, l'affaire était pour moi quasi entendue. "On to the next one", comme dirait Jay-Z. Jusqu'à ce qu'un petit gimmick ultra soulful vienne titiller mon oreille un soir en regardant le Grand Journal de Canal+. Il s'agissait de "She Said", 2e extrait du concept album "The Defamation of Strickland Banks", opus salué par la critique et couronné de succès outre Manche (n°1 des ventes et certifié platine avec plus de 300 000 exemplaires écoulés).



Comparé, à ses débuts et peut être un peu hâtivement, à un Eminem ou un Mike Skinner, la presse internationale a depuis changé son fusil d'épaule, et voit désormais en Benjamin Drew alias Plan B le nouveau chef de file d'un mouvement Retro Soul qui ne s'essouffle décidément pas (Eli "Paperboy" Reed, Mayer Hawthorne, Ben l'Oncle Soul etc). En enfilant le costume d'un crooner Soul fictif du nom de Strickland Banks, dont il conte, tout au long de l'album, les mésaventures, le MC chasse désormais sur le terrain d'un Smockey Robinson ou d'un Curtis Mayfield, et le résultat est plus que probant.

Si l'opus s'ouvre sur deux pièces d'une Soul très léchée, le rythme s'accélère sur le vibrant "Stay Too Long", premier extrait officiel du disque. Chacun des singles est accompagné d'un clip qui vient appuyer les propos de l'artiste, et illustrer des textes, qui, mis bout à bout, constituent le scenario d'une mini comédie musicale. Ainsi, sur "Stay Too Long" véritable morceau de bravoure sur lequel s'entrelacent les influences d'un Curtis, d'un Lenny Kravitz et des Rage Against The Machine, notre héros Strickland Banks finit sa nuit avec l'une de ses groupies, après un aftershow très arrosé.



Et ce qui devait arriver arriva, dans le 2e extrait, "She Said", la groupie éconduite au lendemain de ce one night stand, accusera ce pauvre Strickland d'agression sexuelle. La vidéo se déroule donc dans la salle d'audience pendant son procès, au cours duquel le chanteur tentera de convaincre le jury de son innocence. En vain.



La dernière vidéo de Plan B, "Prayin', dévoilée en mai dernier, nous plonge elle au cœur de l'univers carcéral, alors que le héros sombre peu à peu
dans une spirale de violence inéluctable.



Si, version studio, Plan B a recueilli un concert d'éloges avec son opus, que vaut-il vraiment en live et sans filet ? Les retours à ce sujet sont plus mitigés, et son passage le 28 août sur la pelouse du parc de St Cloud lors du festival Rock en Seine, devrait nous permettre de nous faire un avis sur la question.

En attendant, voici ci-dessous un très joli duo avec la française Sophie Delila, jeune talent de la Soul hexagonale basée à Londres, dont nous suivons la carrière depuis ses débuts sur la scène indé et que nous avions rencontrée au printemps 2009 lors de la sortie de son excellent premier album, "Hooked" (Mercury/Universal)(revoir son interview). La rencontre entre les deux artistes a eu lieu en mars dernier sur le plateau de l'émission Taratata. Leur reprise de "Would I Lie To You" de Charles & Eddie a été diffusé le 18 mai dernier sur l'antenne de France 4 :



Retrouvez Plan B sur son site officiel.

Uffie feat. Pharell Williams - ADD SUV (video)





N.E.R.D. - Hot N Fun (video premiere)






Snoop Dogg - Oh Sookie (video)






Kid Cudi, REVOFEV (Revolution Of Evolution) : new single 2010 (free mp3)


Et voilà, le nouveau Kid Cudi vient de tomber, en ligne depuis ce matin sur le site officiel de l'artiste, et c'est le petit événement du jour qui affole déjà la toile (et ceux qui ont apprécié le premier chapitre de son oeuvre, "Man on the Moon: The End of Day"). Le morceau, premier extrait de "Man on the Moon II: The Legend of Mr. Rager" a être dévoilé, a été produit par Patrick Reynolds aka Plain Pat (Alicia Keys, Kanye West). Actuellement offert en téléchargement libre sur kidcudi.com, et en écoute ci-dessous :

Kelis, 4th of July (Fireworks) : video premiere

Après "Acapella" produit par le français David Guetta, Kelis vient de lancer le 2e single extrait de son album electro, "Fleshtone". Découvrez la vidéo de "4th Of July (Fireworks)" sur laquelle la chanteuse a eu l'honneur de collaborer avec l'un des photographes contemporains les plus côtés, Rankin, portraitiste britannique qui a shooté les plus grandes stars de la planète (Jay Z, Madonna, Kylie Minogue, Justin Timberlake, et même... la Reine d'Angleterre !).





Rhymefest feat Phonte, Say Wassup (video)


4 ans après "Blue Collar", qui nous avait offert la bombe "Brand Nu" en duo avec son homie Kanye West, Rhymefest nous propose enfin son successeur, El Che, qui a fini par voir le jour après bien des péripéties. Alors que la sortie de son opus ne cessait d'être repoussée, et en raison d'importantes divergences artistiques (si l'on en juge par le communiqué de presse sans appel qui accompagne le projet), le rappeur de Chicago a pris la décision de quitter le label Allido Records (Sony Music) du producteur Mark Ronson. L'indépendant dN|Be Ent. aurait offert à l'artiste toute la liberté à laquelle il aspirait, et un contrôle créatif totale sur son œuvre. Résultat, un album qu'il annonce sans compromis, plus brut et plus authentique, libéré du joug de la méchante major oppressive (sic). Le clip du premier single, fruit d'une collaboration avec Phonte de Little Brother, a été lancé la semaine dernière.

Réalisé entièrement en animation par Konee Rok, la vidéo, puisqu'il fallait bien que ça arrive, utilise le procédé de la 3D (et oui, on ne peut plus y échapper, la 3D c'est plus fort que toi et ça s'immisce même désormais dans les clips !) et il est donc recommandé de le visionner avec l'équipement adéquate. Si vous n'avez pas la possibilité de chausser vos lunettes en carton, l'ensemble vous apparaîtra légèrement flou (non non, pas la peine de prendre rendez-vous avec un ophtalmo, tout va bien) mais le son lui, une production Hip Hop Soul très léchée, signée S1 (l'homme derrière le comeback de Kanye West) s'appréciera tout autant.



Outre Phonte, les fans de Soul se réjouiront de retrouver au générique d' "El Che" un certain Darien Brockington mais aussi le chanteur canadien Glenn Lewis, qui accompagne Rhymefest sur le morceau "Agony".

Retrouvez Rhymefest sur son site officiel et sur Twitter.

Yo.K, En Majuscule (video)


Difficile de parler, en toute impartialité, d'un jeune talent que l'on côtoie presque au quotidien sur le cyberspace, et que l'on apprécie tant humainement qu'artistiquement. Je dois admettre que la tâche m'est rendue moins ardue car mon sujet d'étude du soir est, en l'occurrence, plutôt doué. Ouf, on respire, le petit compliment subtilement placé en intro de ce billet m'évitera de recevoir les foudres (voire même quelques sévices corporels) des ressortissants d'Europe de l'Est qui constituent, pour l'heure, son principal fanbase. Car petit Paul deviendra grand, et mon petit doigt me dit (ainsi que mon modeste talent de blogueuse prescriptrice de tendances) qu'il aura incessamment sous peu son nom inscrit en majuscule sur tous les blogs de France, de Navarre, et même, imaginez donc, de Pologne (dingue non ?)!

A 20 ans et des poussières, Paul a quitté sa province (et sa région avignonaise), bien décidé à conquérir la toile. Chose faite dès 2007 avec ses acolytes de "Vision Décalée", et leur vidéo parodiant le rap Dirty South, "Sucette à la viande", vue près de 300.000 fois depuis sa mise en ligne !

Début juin, Yo.K est passé à la vitesse supérieure avec la vidéo d'"En Majuscule", premier extrait d'un futur EP baptisé "Incipit", qu'il a lui même co-réalisée avec la complicité de Nicolas Bourniquel.



Outre l'ingéniosité de ce clip aux multiples clin d'œils et références qui vous prêterons forcément à sourire, ce sont bien les qualités esthétiques du morceau, (une prod Hip Hop Soul supadupafresh, laidback juste ce qu'il faut, et le flow de l'ami Yo.K, coulant comme du caramel), qui finiront par vous convaincre. Ça vous a plu ? J'en étais sûre ! Alors on continue, avec cette vidéo tout aussi smooth datant de 2009, que j'ai repérée sur la chaîne Youtube de l'intéressé :



Et pour continuer à suivre les aventures ô combien palpitantes de Paul aka Yo.K, deux possibilités s'offrent à vous : le blog ou le twitter. Elle est pas belle la vie ?


The Prodigy, Stand Up + Mika vs RedOne, Kick Ass (We Are Young) : official video


In the same way Gnarls Barkley's "Going Home" has been rediscovered by many when being heard on the latest Puma Journey of Football campaign, I recently fell in love with Prodigy's 2009 banger "Stand Up", which first appeared on their 2009 release, "Invaders Must Die". The track, and its heavy retro Soul horn riffs, sounds like it has been produced by Mark Ronson, and is one of the great surprises of the Kick Ass soundtrack. What might just be the coolest movie released this year also offers English Pop star Mika the opportunity to team up with Lady Gaga's hitmaker RedOne for the very 1st time, on the original soundtrack lead single, "Kick-Ass (We Are Young)". Watch the video of their collaboration right after this.
---
A l'instar du "Going Home" du groupe Gnarls Barkley, qui a connu une seconde jeunesse grâce à sa récente synchro pour la campagne Journey Of Football, c'est désormais autour des Prodigy de voir l'un de leurs anciens titres, "Stand Up", recueillir toute l'attention qu'il aurait dû obtenir à sa sortie, en 2009 (sur le 5e album studio du trio star de l'electro dance britannique, "Invaders Must Die"). La raison ? Le morceau vient en effet d'être exploité pour les besoins de la bande originale du film le plus cool de l'année, Kick-Ass (réalisé par Matthew Vaughn et produit par l'acteur Brad Pitt, ce film de Super Héros sarcastique à l'humour décapant met en vedette Nicolas Cage).

Ces cuivres qui dépotent, qu'on jureraient d'ailleurs tout droit sortis d'une production de Mark Ronson, vous pouvez aussi les entendre actuellement au quotidien sur TF1, la chaîne ayant eu l'ingénieuse idée d'en faire le générique de ses retransmissions des matches de la Coupe du Monde FIFA 2010.



Cette boucle est en réalité empruntée à un titre des Manfred Mann, une formation Rythm'n' Blues londonienne très populaire durant les 60's (leur plus grand succès à l'international, "Do Wah Diddy Diddy" fut même repris en France par Sheila sous le titre "Vous Les Copains").

Ci-dessous, la version originale du "One Way Glass", et ses cuivres flamboyants, qui rugissent à partir de 0'34 :



A noter que la bande originale de Kick-Ass contient également un titre totalement inédit du chanteur anglo-libanais Mika, qu'il a écrit spécialement pour le film avec la complicité de la compositrice Jodi Marr. Le morceau marque également la toute première collaboration entre Mika et le producteur RedOne, l'homme derrière le succès planétaire de Lady Gaga.



Avis aux fans, Mika sera en tournée dans l'hexagone durant tout l'été. On le retrouvera notamment à l'affiche des principaux festivals de juillet (Vieilles Charrues, Musilac, Eurockéennes de Belfort, Arenes de Nîmes et de Bayonne etc). Toutes les dates de sa tournée sur sa page myspace.

Retrouvez Mika sur son site officiel et sur Twitter.




Ciara feat Bei Maejor & Andre 3000, Ride (remix)


On the official remix of her latest single "Ride" (off her upcoming album "Basic Instinct"), Ciara teams up with label mates Bei Maejor (R&B recording artist and producer behind hits such as Letoya's "Not Anymore" and Monica's "Stay Or Go"), and the always accurate Andre 3000. Hear the trio shine on the catchy, Urban Pop revamped version of the track, right after the jump.
---
Nous vous en parlions il y a quelques semaines sur mysoul, Ciara a amorcé début avril son retour via la vidéo ultra suggestive de "Ride", premier extrait d'un nouvel album au titre tout aussi explicite, "Basic Instinct". L'icône du Crunk'n'b, souvent perçue, de par sa maîtrise parfaite de la danse et sa voix de velours, comme la digne héritière d'une Janet Jackson, aura à cœur de faire oublier le semi échec de son opus précédent, Fantasy Ride, sorti en 2008. Le jeune chanteur et songwriter R&B Bei Maejor ("Not Anymore" de Letoya et "Stay Or Go" sur le dernier album de Monica), qui a produit le remix de "Ride", a totalement gommé les aspérités du morceau original, et son beat lourd, influencé par le Hip Hop sudiste, pour le transformer en un uptempo Urban Pop implacable, à la portée clairement plus mainstream.

En guest de luxe, on retrouve également Andre 3000 d'Outkast, qui fait décidément beaucoup parler de lui ces derniers temps(une synchro pour la dernière publicité Nike, un featuring avec son acolyte Big Boi, etc), et ce pour notre plus grand plaisir.



L'album "Basic Instinct", dont la date de sortie officielle n'a toujours pas été confirmée par le label de Ciara, Jive Records, devrait contenir des productions de The-Dream, Tricky Stewart et Rodney Jerkins. On rappelle que la vidéo de "Ride", au caractère jugé trop sexuellement explicite aux yeux de certains diffuseur, a été purement et simplement interdite d'antenne sur la chaîne américaine BET, ainsi que sur l'ensemble des chaînes de télévision d'outre Manche. Le retour de la chanteuse est donc loin de passer inaperçu, même si ce n'est pas forcément grâce à sa musique que la belle se fait remarquer ces temps-ci...

Plus d'infos sur Ciara sur son site officiel et sur Twitter.



Amel Bent, Je Me Sens Bien (video premiere)


Pop/R&B french singer Amel Bent has just debuted the video for the third single off her album "Où Je Vais". The cut, titled "Je Me Sens Bien" is a catchy, positive and vibrant piece of Urban Pop, produced by Volodia and composed by Blair Mackichan (Lilly Allen), the same team that brought her to success with her number one debut single "Ma Philosophie" back in 2004. Watch the video after the jump.
---
Après le titre éponyme "Où Je Vais" et "Le Mal De Toi", Amel Bent dévoile le 3e extrait de son 3e album paru fin 2009, "Je Me Sens Bien". Un son R&B puissant, façonné par l'équipe qui avait permis à la chanteuse de partir à la conquête des charts en 2004 avec "Ma Philosophie". Produit par son collaborateur de longue date Volodia, et composé par le musicien anglais Blair Mackichan (Lilly Allen) c'est cette fois ci la plume de Tunisiano qui s'exprime en lieu et place de celle de Diam's. Le clip, postée il y a quelques minutes sur le site officiel de l'artiste, prend quant à lui le parti d'en rire.

Humour décalé, associé à une touche de glam' façon J-Lo, la belle Amel sort totalement du registre de la chanteuse à voix mélancolique qui a, aussi, fait son succès, pour enfin révéler un autre versant de sa personnalité : fraîche, facétieuse et spontanée.



Vous n'aurez vraisemblablement pas échappé au placement de produit assez flagrant qui s'est glissé dans cette vidéo (à 2'20 pour être précis). Notre copine @Bestsin nous informe à l'instant sur Twitter qu'il s'agit du téléphone OT-808 d'Alcatel. Tout petit, tout mimi et définitivement girly, ce petit bijou rose laqué me donnerait presque envie de lâcher mon Iphone 3GS. Vais-je craquer ? Plus d'infos via le blog Alcatel Mobile.

Amel Bent, qui s'apprête à fêter, le 21 juin, ses 25 ans, se produira en fin d'année au Zénith de Paris, point d'orgue d'une tournée qui reprendra à l'automne.

Toute l'actu d'Amel Bent sur son site officiel



Travie McCoy feat T-Pain & Young Cash, The Manual (video) + Billionnaire remix feat. Gucci Mane, T-Pain & Bruno Mars


If your a regular reader of mysoul, you've already noticed that I love me some Travie ! The GCH (which I also totally adore) frontman has released his solo debut album last week, and the lead single off "Lazarus", the Bruno Mars collab "Billionnaire", is steadily climbing the charts, now standing strong at number 5 on the Billboard Hot 100. The remix of the song, featuring Gucci Mane and label boss T-Pain, was leaked earlier today. Take a listen after the bounce and dont forget to watch Travie's latest music vid for the cut "The Manual", which also premiered last week.
---
C'est le 8 juin dernier que le premier album solo de Travie McCoy, "Lazarus" (opus dont nous vous avons longuement parlé sur mysoul) est arrivé dans les bacs des disquaires. Ceux, du moins, qui possèdent un rayon import, puisque le disque ne bénéficie pas encore d'une sortie officielle en France, et je ne l'ai pour ma part pas encore dégotté ni à la Fnac de mon quartier, ni à celle, mieux approvisionnée, des Champs Elysées. À ce propos, si vous l'avez aperçu en magasin quelque part dans Paris, merci de partager l'info, car j'ignore si "Lazarus" sera commercialisé de ce côté ci de l'Atlantique.

Alors que le premier single extrait du projet, "Billionnaire" (interprété en duo avec Bruno Mars), vient d'intégrer le top 5 du Billboard, Dan, directeur de la promo digitale chez Nappy Boy Records nous informe aujourd'hui par mail (et oui, nous avons l'immense privilège que les news du label nous soient servies sur un plateau !) de la sortie du remix officiel du titre. Cette version légèrement plus urbaine bénéficie d'un couplet de Gucci Mane et d'ad-libs du boss de Travie, T-Pain, fondateur de Nappy Boy Entertainement.



Download/Télécharger Travie Mc Coy- Billionnaire (Nappy Boy Remix feat. Gucci Mane, T-Pain & Bruno Mars)

En fin de semaine dernière, c'est le nouveau clip de l'artiste, "The Manual", qui nous était dévoilé. On retrouvait à nouveau T-Pain, associé à Young Cash, lui aussi signé chez Nappy Boy, dans les guests. "The Manual" a été produit par Hannon Lane, beatmaker issu du giron de Timbaland, qui a notamment collaboré avec Rihanna, Jennifer Hudson, Madonna et même notre M. Pokora national !



Plus d'infos sur les coulisses du tournage, qui s'est déroulé à Miami sous la direction de Bla G et Marlon P, via le blog du Miami New Times.

Travie McCoy sur la toile : son site officiel, son Twitter.

Camelia Jordana, Calamity Jane + I'm Sorry (Brenda Lee cover) live @ SonyStyle George V (videos exclusives)

Exclu mysoul.fr ! Camelia Jordana, ambassadrice de la mini caméra Bloggie de Sony, interprète son nouveau single "Calamity Jane" lors d'un showcase qui s'est tenu hier à la boutique SonyStyle George V.



Durant ce mini set acoustique, la jeune artiste a également gratifié l'assistance d'une très jolie reprise du standard Country Pop des 60's, "I'm Sorry", une ballade popularisée par la chanteuse Brenda Lee.



A venir ce week end, d'autres vidéos exclusives extraites du showcase !

Big Boi feat Andre 3000 & Sleepy Brown, Looking For You (audio) + Shutterbug (video) + Andre 3000, All Together Now


While Big Boi is gearing up for the release of his official solo debut "Sir Lucious Left Foot: The Son of Chico Dusty" which drops in July (check out his stunning Chris Robinson directed video for the single "Shutterbug"), an almost Outkast reunion surfaced recently in the form of a brilliant previously unreleased track, called "Looking For You". The song, which features Andre 3000, won't make it on Big Boi's album though. If you wish to find out why, check out the interview the Atlanta MC gave to GQ Magazine recently. And for a dope Andre 3000 fix, head straight to the end of this article, where you'll have a chance to hear his cover of The Beatles's "All Together Now" recorded for the new Nike commercial featuring Kobe Bryant.
---
Attendu dans les bacs début juillet, le premier projet solo de Big Boi (à ne pas sortir conjointement avec celui de son accolyte Andre 3000, comme ce fut le cas avec "Speakerboxxx/The Love Below" en 2003) devrait aisément s'imposer comme l'album Hip Hop de l'été. Présenté à la presse il y a quelques semaines à Paris, les retours sont pour le moins positifs à son sujet, et le premier single "Shutterbug", une petite bombe produite par Scott Storch, a confirmé la très grande forme du rappeur, qui n'a pas perdu une once de créativité. La vidéo réalisée par Chris Robinson, reste, elle, l'une des plus stylées de l'année !



Alors que le plus obscure "General Patton", et son ambiance emphatique façon Carmina Burana, a été leaké il y a quelques jours par Big Boi lui-même, voici un titre échappé, au sens propre, de "Sir Lucious Left Foot: The Son of Chico Dusty", puisqu'on ne le retrouvera pas sur la version finale du disque. La raison ? Son featuring, qui n'est autre que son binôme Andre 3000. Problème, ce dernier, tout comme le groupe Outkast, est signé sur le label Jive (Sony Music). Big Boi en solo, lui, a rejoint les rangs de la concurrence, en signant avec Def Jam (Universal). Bref, le label du premier fait blocage, et c'est seulement en tant que producteur qu'Andre 3000 apparaîtra au générique du projet. Les dessous de l'affaire ont été dévoilé par le principal intéressé dans une interview accordée au magazine US GQ.

Mais attention, Big Boi est un petit malin, qui maîtrise parfaitement les arcanes du web. En gros, on ne la lui fait pas, et comme il l'avoue de façon on ne peut plus explicite à GQ, la soif de ses fans sera étanchée, quoi qu'il advienne. Pas étonnant donc que l'excellent "Looking For You" ait inondé la toile, illico presto.



Et si cette apparition fugace d'Andre 3000 a réveillé la frustration de ses fans, laissés forts dépourvus depuis 2008 et son duo avec John Legend, "Green Light", Mister Benjamin opère enfin son retour, via une publicité pour Nike mettant en vedette la basketteur Kobe Bryant. Il s'agit d'une reprise des Beatles, "All Together Now", titre que l'on retrouvait sur l'album "Yellow Submarine", paru en 1969.



Source : Pitchfork.

Retrouvez Big Boi sur son site officiel et suivez-le sur Twitter



Musique Pub Nokia Ovi Cortes 2010 : Darwin Deez - Radar Detector (video)

Avec tous ces titres qui émergent chaque jour, je peux vous dire qu'on en loupe pas mal ! Il arrive donc parfois qu'une publicité vienne mettre en exergue l'efficacité d'une chanson que l'on aurait pourtant du découvrir quelques mois auparavant. C'est le cas des pub de la marque Nokia qui nous régale toujours avec des morceaux bien entrainants. On se souvient du titre des NNBS "Live Good" utilisé dans une de leur pub en mai 2009. Dans une premier temps, "Live Good" avait fait pas mal de buzz sur la toile mais n'avait pas réussi à atteindre le grand public et c'est cette fameuse pub qui avait permis au groupe d'exploser (au-delà de leur talent bien sûr). Est-ce qu'il va en être de même cette année avec Darwin Deez et son titre "Radar Detector", choisi par l'agence de pub Wieden & Kennedy pour accompagner le lancement d'Ovi Cartes (GPS Nokia) ?



"Radar Detector" est extrait de l'album éponyme de Darwin Deez, entièrement enregistré chez le chanteur à l’aide d’un PC et d’un seul micro. Il faut savoir que cet album, disponible depuis le 10 mai, fait déjà parler de lui outre-manche où les anglais ne tarissent pas d'éloges à son sujet, comme en témoignent le New Musical Express "Totally fucking awesome" et The Guardian "Really quite impressive".

En écoute sur le site de Deezer.

Et voici la pub Nokia Ovi Cartes, dans laquelle le titre a été utilisé :


Féfé et Youssoupha triomphent sur la scène du Prix des Voix Urbaines, qui consacre... Taïro !


Le rappeur Dry a semble-t-il été visionnaire sur ce coup, et nous avait pourtant prévenu, "Les Derniers Seront Les Premiers". L'ex Intouchable, tout comme les quatre autres artistes en nomination pour la première cérémonie des Voix Urbaines qui s'est tenue hier soir au Casino de Paris, s'est ainsi fait coiffer au poteau par Taïro, consacré pour son album "Chœurs Et Âme", pourtant sorti début 2009 et au succès, pour l'heure, très relatif. Et c'est un peu là où le bât blesse, et l'une des rares zones d'ombre d'une initiative somme toute louable, qui aura eu le mérite de proposer une alternative aux autres récompenses décernées par "le métier". En offrant une fort belle vitrine, très éclectique, de cette scène urbaine francophone qui cartonne dans les ventes mais manque toujours cruellement de reconnaissance côté professionnels de la profession, comme on dit.

Le Prix Constantin, le Prix de l'Académie Charles-Cros, le prix Raoul Breton décerné par la Sacem, ont ainsi rarement consacré les représentants des musiques dites urbaines, à de rares exceptions près (on se souvient qu'Abd Al Malik avait réalisé le grand chelem avec son album "Gibraltar"). Avec son palmarès hétéroclite, brassage de styles, Les Voix Urbaines sont donc la réponse que nous attendions, et la soirée, placée sous le signe du live (chacun des artistes ayant proposé 3 titres sur scène) fut orchestrée avec beaucoup de professionnalisme par Juan Massenya (Teum-Teum, diffusé sur France 5) et Emilie Castelain alias T-Miss (Générations FM puis NRJ), le tout épicé par quelques happenings de l'imitateur Willaxxx.

Et malgré un Casino de Paris totalement acquis à la cause de Féfé et de Youssoupha, c'est donc Taïro qui aura été préféré par le public à ses condisciples, triomphant également au passage de celui qui reste l'un des lyricistes les plus exaltants à avoir émergé ces dernières années, un certain Orelsan.



Face à Taïro l'outsider, la concurrence était pourtant rude. Car à l'applaudimètre, c'est bien Féfé qui faisait figure de favori hier soir.
L'ancien Saïan a ainsi littéralement retourné le public durant un set décoiffant, débordant d'énergie et d'une générosité rarement observée sur ce type d'événement. Quant au très populaire Youssoupha, qui a conclu le show, il avait pourtant lui aussi mis du cœur à l'ouvrage, et avait même créé le petit événement de la soirée sur le remix de son "Apprentissage", quand Médine, Tunisiano et Ol' Kainry sont apparus à ses côtés sur scène.

Oxmo Puccino, président du jury en charge de présélectionner les cinq finalistes, a conclu la soirée en délivrant le verdict final, et en remettant son trophée au lauréat. Une première distinction saluant une carrière débutée au début des années 2000 au sein du collectif One Shot (Taxi 2), et marquée par la sortie d'un premier album solo près d'une décennie plus tard. Même si j'aurais pour ma part espéré un autre dénouement (vous l'aurez compris, la victoire du cœur va, selon moi et sans l'ombre d'un doute, à Féfé, que j'aurai plaisir à retrouver sur scène aux Solidays), une nouvelle cérémonie, qui nous parle peut être plus qu'aucune autre, existe, et c'est bien là l'essentiel. Portée qui plus est par une équipe d'activistes, soldats de l'ombre qui, depuis des années et à la force du poignée, font avancer la culture urbaine en soutenant de nombreux jeunes talents. Souhaitons leur que la clameur de leurs Voix Urbaines résonne encore durant de longues années dans le paysage musical français.

Retrouvez la cérémonie en intégralité sur le site CanalStreet.fr avant sa diffusion prochaine en TV, sur Trace.

Plus d'infos : site officiel des Voix Urbaines.

Crédit photo : Christelle Bonnamy via la page facebook officielle de l'évènement.

Music Story with... Rox (video ITV) + concours : l'album "Memoirs" à gagner !


"Tell me about the music you're listening to and I will tell you who you are". That's precisely what we've intended to do when we had the chance to meet UK Pop Soul sensation Rox, who headed over to Paris a few weeks back to support the release of her debut album "Memoirs". In the following interview, the twenty something singer remembers the good old days and let us no about her story in music. Find out about her personal favorites, from Elton John to Lauryn Hill, from Rufus Wainwright to Sade (and the list goes on), in this very refreshing video interview. "Memoirs" will be out in France this tuesday (a day before in the UK).
---
"Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es". C'est avec cette maxime en tête que nous sommes partis à la rencontre de Rox, que nous avions quittée à l'hiver dernier après un très convaincant premier showcase parisien, au Zèbre de Belleville. La jeune artiste anglaise, qui publie cette semaine son premier album, "Memoirs", chez Rough Trade Records (Beggars Group France) était de passage en France il y a quelques semaines pour une rapide, mais fructueuse, journée promo.

Jazmine Sullivan, Nothing's Better + Mary J. Blige feat Jazmine Sullivan, Gonna Make It/You (audio)


Philly songbird Jazmine Sullivan, one of the greatest vocalist to have emerged from the US Soul/R&B scene recently, is about to release her sophomore album on J Records (no title or release date confirmed yet, though) later this year. Following the success of her debut "Fearless" (2008), the Missy Elliott protegee will try to renew the good reception her hit single "Bust Your Windows" encountered back in 2008. Preview 4 new tracks from the singer as well as two very convincing duets with Mary J. Blige right after the bounce. Expect more to come from Jazmine Sullivan very soon on mysoul.
---
Le site du magazine Billboard l'avait annoncé un peu plus tôt dans l'année, le 2e album de Jazmine Sullivan, la petite merveille de Philly, serait placé sous le signe de Prince... Du moins sur le titre hommage produit par Carlos McKinney alias Los Da Mystro, "Vanity 6", tout simplement décrit comme une "ode princière". Forcément très alléchant sur le papier, avec les noms déjà avancés de John Legend, Salaam Remi, Ryan Leslie, Missy Elliot, Ne-Yo et Danja à l'écriture et à la production de ce 2e opus, 5 titres inédits, enregistrés pour les besoins du projet, ont pour l'heure été dévoilés sur la toile.

De quoi s'offrir un premier aperçu de ce que pourrait bien être le successeur de "Fearless" avec lequel la jeune artiste de 23 ans s'était révélée en 2008. Et si le premier single officiel devrait être une production de sa marraine dans le métier, Missy Elliott, intitulé "Holding You Down", "Nothing's Better", le titre qui recueille la faveur des blogueurs urbains, produit par Stargate, reste un morceau R&B assez conventionnel, qui est surtout porté par la puissance vocale exceptionnelle de son interprète.



Comparée à ses débuts à une Lauryn Hill, c'est peut être finalement du côté de la Queen of Hip Hop Soul Mary J. Blige qu'il faut chercher une filiation. C'est en tout cas le sentiment que j'ai eu à l'écoute de ce premier leak de l'album. Les deux artistes ont d'ailleurs tôt fait de se trouver quelques atomes crochus. On retrouvait ainsi Jazmine en duo avec son illustre aînée sur "We Gonna Make It", morceau bonus tiré du dernier album de Mary J. Blige, "Stronger With Each Tear", sorti fin 2009 :



Visiblement très complices, les deux artistes ont enregistré une nouvelle collaboration parue en avril sur la mixtape de TapeMasters Inc, "The Future Of R&B" (vol. 32). Il s'agit d'une puissante ballade, sur laquelle Mary et Jazmine font une belle démonstration de leur dextérité vocale, entre pugnacité et vibes bluesy d'écorchées vives :



Ci-dessous, "Love Will Stay The Same", un autre titre inédit de Jazmine Sullivan qui a fait son apparition sur la toile il y a quelques jours. Encore une fois, la chanteuse, pourtant originaire de la "ville de l'amour fraternel", s'éloigne de ses racines Urban Jazz/Soul pour évoluer vers un R&B définitivement plus synthétique. La voix elle, reste toujours aussi époustoufflante :



Un certain esprit Soul subsite cependant dans les deux morceaux produits par Danja pour Jazmine, dont nous avons pu découvrir les démos fin mai sur le net.

En écoute ci-dessous, la ballade "Scattin' :




Je ne suis pas encore 100% convaincue par la rencontre, pourtant pleine de promesse, entre le complice de Timbaland et Jazmine Sullivan, que j'espérais plus explosive. Celui qui nous a habitué à produire de véritables perles Pop/R&B ("Knock You Down" pour Keri Hilson, "Sober" pour Pink et bien sûr deux albums classiques du genre, le "Loose" de Nelly Furtado et le "Futursex/Lovesounds" de Justin Timberlake) a offert à la chanteuse deux titres d'assez bonne facture, mais dépourvus de la petite étincelle qui auraient pu en faire des singles potentiels.

Le 2e titre, "Wastin Tears" :



Sources : Danjahandz Blog et Str8ghtkrack.

Jazmine Sullivan fera également prochainement ses débuts sur le grand écran puisqu'elle a en effet décroché un petit rôle dans le film "Red Tails" produit par Georges Lucas. Ce long métrage réalisé par Anthony Hemingway, dans lequel le rappeur Methodman et le chanteur Ne-Yo feront également une apparition, retracera l'épopée du premier escadron de pilotes de chasse afro-américains durant la seconde guerre mondiale. Cuba Gooding Jr et Terrence Howard en seront les têtes d'affiche.

Plus d'infos sur Jazmine Sullivan sur son site officiel et sur Twitter.

Kenny G feat Robin Thicke, Fall Again vs Michael Jackson vs Glenn Lewis (audio)


Call it cheesy, outdated or corny, the latest version of "Fall Again", recorded, as a duet, by its original creator Robin Thicke and Smooth Jazz/AC saxophonist Kenny G, still works irresistibly well. If only the Blue Eyed Soul champ had recorded this on his own, the magic we found in earlier versions (the one and only King of Pop 1999 demo track and the Glenn Lewis rework for the "Maid In Manhattan" OST) would have remained absolutely intact. Meanwhile, the 2010 remake sounds just like it was recorded back in 1987. It might just make you want to listen to George Michael's "Careless Whisper" straight after.
---
Du sucre, du miel, de la mélasse, de la guimauve, du love, mais bon sang que c'est efficace ! Essayez de résister à une telle friandise sonore, je peux vous garantir que même avec la meilleure des volontés, c'est peine perdue. En 1999, Robin Thicke qui n'est alors qu'un jeune producteur en devenir (il a tout de même signé, quelques années auparavant, la plus belle ballade de la carrière du trio R&B féminin Brownstone, "Around You") vient d'apposer son nom au générique du premier album de Christina Aguilera. Pas mal du tout. Mais le véritable tour de force du fils du Dr. Jason Seaver (et oui, de la série "Quoi De Neuf Docteur", sitcom chère au cœur des jeunes trentenaires qui nous lisent peut être), c'est de s'être associé à Walter Afanasieff (Mariah Carey) pour façonner ce remarquable "Fall Again". Une ballade offerte à nul autre que Michael Jackson pour son ultime album, Invincible, qu'il enregistrera mais qui ne sera pourtant pas retenue au tracklisting final du projet.

La démo (la légende raconte que le King of Pop a enregistré le morceau en une seule et unique prise) ressurgira quelques années plus tard sur la compilation "The Ultimate Collection", en 2004 :



Et puisque le destin de ce morceau était autre, c'est finalement le chanteur Soul canadien Glenn Lewis qui l'a récupéré, en 2002, pour les besoins de la B.O. du film "Maid In Manhattan", avec Jennifer Lopez, long-métrage dans lequel le musicien fait d'ailleurs une rapide apparition :



Retour en 2010, et à la case départ pour ce titre au drôle de parcours, qui s'offre une troisième vie, cette fois-ci entre les mains de son créateur d'origine, Robin Thicke pour une version plus discutable qui apparaît sur le nouvel album du saxophoniste Kenny G, musicien qui jouit d'une popularité assez inexplicable outre Atlantique depuis maintenant près de 4 décennies. Passé à la lessiveuse façon musique d'ascenseur, le morceau semble tout droit sorti de notre premier walkman Sony autoreverse, un petit bijou de technologie dont on était sacrément fier, en 1987 ! Et Robin Thicke quant à lui, n'a jamais été aussi proche, musicalement (et saxophonistiquement parlant, surtout) de George Michael, première idole Blue Eyed Soul, bien avant que notre Robin ne vienne nous compter fleurette sur un "Lost Without You". L'ombre de "Careless Whisper", et de son saxophone fatal, plane sur cette version 2010 de "Fall Again".



Sources : About.com : R & B / Soul et WorldWideWaddie.

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.