Eliza Doolittle, Pack Up + Skinny Genes + Rollerblades (videos)


It's been more than a month since I tried to blog about this new talent coming from the UK. It's been more than a month that I've been playing non stop her debut album. But I promise you it won't be that long for you to fall in love with the voice of Eliza Doolittle. The 22 year old singer/songwriter promised to stardom has already been compared to recently retiree Lily Allen, but deep inside, we know she also belongs to the cream of the crop of UK's girlicious Brit Pop (i.e. Adele, Amy Winehouse and Kate Nash). So, with no further ado, here comes your next favorite singer, Eliza Doolittle, with the videos of her 3 singles "Pack Up", "Skinny Genes" and "Rollerblades", as well as a brilliant acoustic rendition of the first one, recorded a few days pack in Paris. Enjoy, folks !
---
Voilà plus d'un mois que j'essaye de trouver le temps de rédiger un billet sur la jeune artiste qui suit. Plus d'un mois que son premier album éponyme tourne en boucle dans ma playlist, plus d'un mois aussi que je m'interroge sur le peu de résonance que cet opus, publié au coeur de l'été par une londonienne encore méconnue de 22 ans, a trouvé de ce côté-ci de la Manche. Pourtant, je suis depuis plus d'un mois convaincue que les Pop Songs qui trottent dans ma tête depuis le jour où j'ai découvert Eliza Doolittle, seront bientôt chantées à tue-tête par toutes les jeunes filles en fleur de France et de Navarre, et, plus largement même, par tous les orphelins d'une Lily Allen, cette déjà lointaine princesse Brit Pop reconvertie vendeuse en prêt à porter (elle vient d'ouvrir cette semaine sa première boutique, Lucy In Disguise, dans la capitale britannique).



A peine le temps de verser une larme sur la perte tragique d'un talent ayant insufflé, avec grâce et fraîcheur, sa douce folie et son espièglerie si attachante à la musique Pop au sens noble (par opposition à celle, exubérante et agressive, d'une diva blonde néo électro érigée en icône générationnelle par les médias de masse) qu'Eliza Doolittle nous arrive, armée de son dévastateur "Pack Up". Fusion bouillonnante de Pop, de Soul, de Blues et de Doo-Wop, dont les relents surannés du refrain, magnifié par le chant retro de l'artiste Gospel Lloyd Wade, vont évidemment vous faire vaciller. "Pack up your troubles in your old kit-bag, and burry them beneath the sea" : ce gimmick, dérivé d'un chant traditionnel anglais datant de la Première Guerre Mondiale, et un accroche-cœur fatal, une hymne à la joie qui pourrait bel et bien s'affirmer comme le pendant contemporain d'un "Don't Worry, Be Happy" (Bobby McFerrin, 1988).



Alors qu'Eliza Doolittle a débuté son ascension européenne avec le single "Pack Up", en Angleterre, c'est bien avec "Skinny Genes" qu'elle s'est fait connaître. Avec cette autre irrésistible bluette extraite de son album éponyme, on constate que le style développé tout au long de l'opus emprunte autant à l'univers d'une Lily Allen, on l'a vu, qu'à celui de ses consœurs de la Pop féminine britannique. Eliza, dont le charmant sobriquet (elle est née Eliza Caired) fait référence au personnage du film My Fair Lady immortalisé par une autre brunette piquante, Audrey Hepburn, vient ainsi compléter le carré d'as composé par les Adele, Amy Winehouse et Kate Nash. Rien que ça.



Et voici le clip du 3e morceau tiré de l'album, "Rollerblades", qui vient tout juste de faire son apparition sur la toile :



En bonus, parce que j'ai vraiment creusé le dossier en profondeur, un titre que vous ne retrouverez par sur l'album, et pour cause. Il est sorti en 2008, avant qu'Eliza ne signe un contrat avec le label Parlophone (EMI). La ballade s'intitule "Piano Song", et reste définitivement l'un des morceaux les plus soulful du répertoire de la demoiselle :



Alors qu'elle a récemment fait un passage éclair à Paris (avec une prestation lors d'une soirée EMI), quelque chose me dit qu'on devrait réentendre très bientôt parler d'Eliza Doolittle en France. La blogosphère semble déjà l'avoir adoptée (à voir absolument ci-dessous, "Pack Up" en session acoustique pour le site madmoiZelle), présage, on l'espère, d'un retour prochain sur nos terres pour un live. Rien à l'horizon cependant si l'on se fie à son myspace, qui n'indique pour l'heure que des dates en Angleterre cet automne, mais la bonne nouvelle, c'est qu'elle vient d'enregistrer son premier Taratata il y a quelques jours !



Et histoire de prendre son mal en patience, on suit désormais l'actu d'Eliza Doolittle sur son Twitter et son blog.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.