[Session de rattrapage] Kameron Corvet, Korporate Rockstar (audio + video)


Who would have thought one of my favorite albums of 2010 would turn out to be a 2008 release ? Thanks to the lovely Jalila of Open Your Mic fame, I was introduced to the astounding sound of Kameron Corvet a few days back. Don't know how or why I slept on this Atlanta based alternative soul phenomenon, but I instantly fell in L.O.V.E. with his artistry. Kameron makes music with no boundary, and his latest offering, "Korporate Rockstar", has become the closest thing to musical perfection to me since Van Hunt's supadupa classic "On The Jungle Floor". Expect to hear more about Kameron sooner than you think on mysoul.fr and in the meantime, head over to Itunes to download this brilliant, vibrant piece of soulful rock (or rockin' soul music, works the other way around as well !)
---
Oubliez vos idées reçues sur la neo-soul (musique monotone, lymphatique, faussement sophistiquée, poussive et, bien souvent, uniforme). Oubliez la neo soul tout court, le concept est bien trop restrictif pour embrasser l'étendue du spectre musical de Kameron Corvet. Sur son deuxième album, "Korporate Rockstar", sorti en 2008, le musicien dynamite les codes, explore des sonorités plus incisives, où les guitares sont saturées et l'énergie omniprésente.


[EN ÉCOUTE/LISTENING TO] Kameron Corvet - Let It Go


L'audace créative de Kameron le francophile, doublée d'un réel sens mélodique, font de lui l'un des musiciens les plus exaltants ayant émergé de cette bouillonnante scène alternative d'Atlanta. Mais également, par définition, l'un des plus difficiles à marketer. Tout comme un Van Hunt, un Martin Luther ou un Cody Chesnutt, Kameron a, lui aussi, pris des chemins de traverse... Indocile, fougueux, intègre. Quitte à dérouter, lui jamais ne s'égare. Et tant pis si, de l'autre côté de l'Atlantique, les pontes du music bizzness n'ont de cesse de vouloir faire rentrer les artistes dans des cases décidément trop étroites. Ces fichus formats qui gâchent tout, qui obligent l'auditeur à consommer de la musique en boîte, lui qui, si on lui en donnait la possibilité, aurait peut être le goût du raffinement.


[EN ÉCOUTE/LISTENING TO] Kameron Corvet - Spelman Girl


Le seul problème que pose la musique de Kameron Corvet (si l'on peut appeler ça un problème, moi je dirais plutôt qu'il apporte au contraire une solution, un remède à la sclérose qui est en train d'annihiler la musique urbaine nord-américaine), c'est qu'elle est un peu trop libre, un peu trop ouverte. Kameron est un afro américain influencé par Hall & Oates, Police, Radiohead, autant que par un Maxwell ou un D'Angelo. Il en résulte un répertoire hybride, borderline, inclassable. Trop rock pour les formats urbains ? Trop urbain pour les formats rock ?

[EN ÉCOUTE/LISTENING TO] Kameron Corvet - I Won't Break The Law


Fort heureusement, il existe d'autres spécimens à part. Le cas Lenny Kravitz a depuis fait école (Outkast, Gnarls Barkley, Gym Class Heroes ont eux aussi réussi à imposer leurs univers respectifs atypiques). Mais n'oublions pas que c'est en Europe que Kravitz, conspué à ses débuts (la critique l'avait érigé en une copie bon marché de Sly Stone et Hendrix) a trouvé son public. Le salut de Kameron Corvet passera-t-il aussi par le vieux continent ? L'avenir proche nous le dira, puisqu'il devrait venir tester ses nouvelles compositions en France au début de l'été. En attendant, le musicien s'affaire en studio, et vient d'annoncer, sur son Twitter, une collaboration prochaine avec la formation Hip Hop culte de Detroit, Slum Village (amputée de Baatin, décédé à l'été 2009).

[BONUS VIDEO] Kameron Corvet - Kiss And Make Up (live in Atlanta)


Pour aller plus loin, un focus de l'excellent blog Soul Sessions sur les nouveaux acteurs de la musique Soul alternative US et les difficultés auxquelles ils sont confrontés sur le marché discographique nord-américain : Rebel Soul Sounds Off About Martin, The Industry & Black Rock (part 1 & 2).

NDLR : un grand merci à Jalila d'Open Your Mic pour la découverte.

Retrouvez Kameron Corvet sur sa chaîne Youtube, son site officiel ou suivez-le sur Twitter.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.