LeToya Luckett, Good To Me (video) vs Prince, The Beautiful Ones


The new Letoya Luckett single, "Good To Me", (its accompanying video has been released a few days back on Singersroom), is so blatantly inspired by Prince's 1984 classic ballad "The Beautiful Ones", that it actually got me in the mood for some Prince-influenced contemporary R&B tonight. Here is my selection of some of my favorites "Beautiful Ones" sound-alike. Your thoughts ?
---
Letoya Luckett, l'ancienne copine de Beyoncé, a semble-t-il bien mieux su gérer sa carrière post-Destiny's Child que sa consoeur LaTavia Roberson, virée du 1er casting du quatuor R&B en même temps qu'elle. Si l'une a totalement disparu de la circulation (Wikipedia a définitivement perdu sa trace après une obscure pièce de théâtre en 2008), l'autre a signé chez Capitol Records et publié deux albums, dont "Lady Love" à l'été 2009, opus qu'elle continue à promouvoir. La vidéo du 4e single, "Good To Me", a été dévoilée la semaine dernière en exclusivité sur le site urbain Singersroom.



Tiens tiens, ces arrangements 80's, cette rythmique, ça ne vous laisse pas une impression de deja vu (prononcé "dayjevoo", à l'améwicaine) ? Ou plutôt de déjà entendu, en l'occurence ? Et bien c'est tout à fait normal, puisque ce titre vient s'ajouter à la longue liste de ballades R&B directement inspirées de "The Beautiful Ones", un classique de Prince tiré de la bande originale de son film "Purple Rain" (1984).



Ce morceau (comme beaucoup d'autres issus de l'œuvre princière, d'ailleurs) est l'archétype du son R&B tel qu'on le connait aujourd'hui, surtout dans son versant lover. Décliné à foison, (les puristes parlerons peut être même de pillage), on ne compte plus les hommages (petite pirouette trouvée par les artistes qui n'ont pas le courage d'assumer leur délit), les références et les emprunts à "The Beautiful Ones" dans le répertoire de nos chers chanteurs R&B actuels.

En 1997 déjà, Mariah Carey avait osé la reprise (fort réussie) de "The Beautiful Ones" sur son album "Butterfly". Elle était, pour l'occasion, accompagnée par le quatuor Dru Hill :



Mais la réadaptation ultime de "The Beautiful Ones", c'est bien à Usher qu'on la doit. Jermaine Dupri et Bryan Michael Cox ont réussi la prouesse de créer pour leur protégé une œuvre mutante, mix parfait entre les deux versions précédemment citées. Cette ballade voluptueuse reste l'un des trésors cachés de l'album "Confessions" (2005).



Autre ersatz de "Beautiful Ones", même si cette fois, l'influence se fait plus subtile, ce titre extrait de l'album "FuturSex/Love Sounds" de Justin Timberlake. "Until The End Of Time" a été réenregistré lors de son exploitation radio avec une certaine Beyoncé :



Et pour finir, un titre un peu plus récent, extrait du premier album de la sublime Keri Hilson, "Make Love" :



Dans une moindre mesure, j'aurais également pu citer "Love Of My Life" de Brian McKnight.

Et la morale de l'histoire, dans tout ça ? Et bien, selon la formule consacrée, il n'y a qu'un Prince. Certes, mais ce billet est aussi l'illustration qu'il existe bien des façons de l'apprécier. Dont acte.

Retrouvez Letoya Luckett sur son site officiel et son profil myspace

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.