• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

VV Brown, Shark In The Water (video)



Amy had the makeup, VV has the haircut, both share an extraordinary sense of fashion and a taste for the retro style. VV Brown is the latest Pop sensation emerging from the UK, somewhere between the jazzy soul vibe of Winehouse, and the sassy sound of Lily Allen. You can check out her latest video, "Shark In The Water", taken from her debut album "Travelling Like The Light" due out in June through Island Records.

---
Si Amy Winehouse avait remis le trait (épais) d'eyeliner au goût du jour, nul doute que la frange banane devrait aussi faire un retour remarqué chez les fashionistas, grâce à VV Brown. La sculpturale britannique au look 50's s'apprête à publier son premier album "Travelling Like The Light", chez Island Records, et c'est bien à la vitesse de la lumière que sa carrière avance. A 26 ans, cette artiste polyvalente (elle a elle-même écrit, composé, produit et mis en musique son opus) et polymorphe (elle est également blogueuse, mannequin, styliste, et s'apprête à publier un roman graphique) fait déjà partie des "espoirs" de la Pop mondiale, si l'on en croit les très sérieux Los Angeles Times, The Guardian, le pointu magazine musical Vibrations etc etc...

Bref, vous l'aurez compris, après Amy et Lily, faisons place à VV, preuve que les petites anglaises ont décidément une longueur d'avance en matière de style sur leur consœurs américaines. Alors que les vidéos de "Crying Blood" et "Leave" ont déjà affolé la toile, voici celle de son nouveau single "Shark In The Water" :



Autres vidéos à visionner sur sa chaîne Youtube. Retrouvez VV Brown sur son profil Myspace, son blog, et son Twitter.


Mahdi éliminé, Camelia Jordana définitivement gagnante ? + "Womanizer" (video/Britney Spears cover)



Est-ce parce qu'il faisait office de potentiel finaliste que depuis deux semaines, la production choisit de faire ouvrir le bal à Mahdi le coolman, histoire de brouiller les pistes ? Après le fiasco "Aïsha" de la semaine dernière, on change totalement de registre avec un morceau très électrique de Lenny Kravitz, "Always On The Run". Bien plus à son aise quand il chante en anglais, le phrasé groovy de Mahdi fait des étincelles, et sa parfaite maîtrise de la scène, acquise avec son groupe Linkage (il a notamment assuré des premières parties de Jamiroquai et Alicia Keys dans le Sud de la France), lui permettent d'assurer une performance sans anicroche. Pour le jury, ça passe, sauf pour Sinclair, qui fait preuve ici d'une mauvaise foi d'éternel insatisfait assez horripilante...




Je fais volontairement l'impasse sur la prestation de Thomas, qui, comme l'a justement fait remarqué Lio, a fait du Thomas, sur le "Maniac" de Michael Sembello.

Un peu en retrait depuis le début des primes, Damien, le "Droopy" folk, a enfin réussi à lâcher prise et à dompter son stress. Sur un morceau étonnant (un "choix" encore guidé par la production ?), "Les Yeux Revolver" de Marc Lavoine, le doyen de l'émission a enfin pu exprimer toute sa sensibilité. Sur des arrangements acoustiques épurés façon berceuse, Damien a délivré une performance convaincante, peut être la plus réussie depuis ses débuts à Baltard (et là, je me réconcilie avec Sinclair, qui semblait partager mon enthousiasme).



Pétillante et excentrique, Leïla ne fait pas dans la "demi-mesure", comme elle le rappelle dans le magnéto qui précède sa prestation. Mais quel piège la production a-t-elle voulu lui tendre en lui faisant chanter le "Wannabe" des Spice Girls ? Totalement décousue, à bout de souffle, son interprétation laissait présager du pire pour la suite de son parcours.

Alors que la thématique de la soirée était "les hits Dancefloor", Lary, l'un des meilleurs vocalistes encore en lice, est une nouvelle fois enfermé (voire même puni ?) dans ce registre de variété mielleuse qu'il traîne, tel un boulet, depuis le début de "Nouvelle Star". Alors que le jeune francilien fait preuve d'une dextérité vocale inédite, comme il l'a prouvé en ouverture du prime sur le tube disco "Born To Be Alive", je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine frustration quant à sa prestation sur "L'Encre De Tes Yeux" de Francis Cabrel. Lary chante très bien, mais quand aura-t-il enfin la possibilité de proposer quelque chose d'innovant ? Le candidat semblait presque désabusé, et son interprétation manquait d'implication. Rythmiquement, il ne paraissait pas vraiment à son aise non plus. Dommage, car il y avait moyen de faire quelque chose d'intéressant sur ce titre, dans un registre Soul/R&B (on a encore en tête, sur mysoul, la jolie reprise d'Assia, sur la compil l'Hip-Hopée)



On ne peut plus le cacher désormais, Camélia Jordana est la chouchoute du public, des médias et bien sûr de la production. La princesse de Baltard est chouchoutée par M6, bien décidé à profiter du buzz généré par les prestations de l'adolescente au look mi hispter mi geek . Après la reprise de Carla Bruni ("Quelqu'un m'a dit"), c'est donc le morceau le plus populaire sur la toile, le Womanizer de Britney, déjà repris avec succès par son idole Lily Allen et par le français Sliimy, qui est sensé bénéficier de la touche Camélia Jordana. Et histoire de montrer que malgré notre soutien sans faille depuis le début de Nouvelle Star, nous ne faisons preuve d'aucun parti pris envers Camélia Jordana, on est forcé d'admettre que la prestation de la candidate était loin d'égaler ses illustres prédécesseurs. Le morceau a été entamé trop bas, et le reste, malgré les effets de réverb dont elle a bénéficié (encore un privilège dû à son statut de favorite ?) était franchement calamiteux. Beaucoup de faussetés, et seul son phrasé délicieusement cockney et son timbre jazzypopsoul ont réussi à sauver les meubles. Bizarrement, le jury adore, même Sinclair. Peut être n'ont-ils pas entendu les autres versions susnommées, car Camélia Jordana ne tient malheureusement pas la comparaison... Pour vous faire un avis sur la question, rendez-vous ici (Lily Allen) et (Sliimy).



Soan est une nouvelle fois passé en force sur "Les Mots Bleus" de Christophe. Cela ne m'a pas touchée, mais cela lui a permis de recevoir une pluie de compliments de la part du jury. Soit.

Dalé s'attaque à un tube de Ray Charles, "What I'd Say", et le soulman de la compétition nous offre une prestation nette et sans bavure, comme à son habitude. Mon opinion concernant Dalé n'a cependant pas bougé d'un iota. Même s'il s'est donné à fond, s'il a fait preuve de dynamisme avec un petit jeu de jambe digne d'un James Brown, je ne m'explique toujours pas pourquoi je n'arrive pas à être captivé par le candidat. J'ai sûrement du mal avec les premiers de la classe...

Après plus de 2H de show, le verdict tombe. A la surprise générale, Mahdi est éliminé ! J'en reste bouche bée. On ne verra donc pas le coolman reprendre Bob Marley, Justin Nozuka ou Tracy Chapman, comme je le prévoyais. Mais je vous l'ai déjà dit, je suis très mauvaise en pronostics...

Et vous, qu'en pensez-vous, son élimination vous étonne-t-elle autant que nous ?

MAJ du 29/04/2009 à 17H00 : Comme à chaque lendemain de prime, le site du magazine Télé-Loisirs.fr a recueilli les réactions du candidat éliminé lors de la dernière émission. Cette semaine, c'est donc Mahdi qui s'est prêté au jeu de l'interview. Un entretien sans langue de bois, au cours duquel le jeune artiste confie ses impressions après son élimination, et en profite pour faire quelques révélations très intéressantes sur la mécanique du programme. A découvrir dès ce soir sur le lien suivant : http://nouvelle-star.programme-tv.net/nouvelle-star-2009/interviews/


Mysoul à la rencontre de Sophie Delila, la première étoile de la Soul française (video)



Mysoul.fr recently caught up with French singer/songwriter Sophie Delila, who will be opening for Lionel Richie at the Bercy Arena in Paris tomorrow. The London based songbird is currently on tour in France and England to support the release of her debut album on Universal Music France, "Hooked". Her hit single, "Nature Of The Crime", co-produced by Steve Booker (Duffy's "Mercy") also serves as the soundtrack for the French popular comedy "Ma Première Etoile", which is enjoying quite a success at the Box Office. Sorry for our English speaking folks, the interview has been conducted in French (no subtitles). But still, you can catch Sophie's work on her myspace page or official website.

---
Alors qu'elle s'apprête à enflammer la scène du Palais Omnisport de Paris Bercy demain soir en première partie de Lionel Richie, tout semble sourire à Sophie Delila. Actuellement en tournée dans l'hexagone pour soutenir son premier album, "Hooked", que nous apprécions particulièrement sur mysoul.fr, la chanteuse française expatriée à Londres signe avec "Nature Of The Crime" la B.O. de la comédie familiale "La Première Etoile" de Lucien Jean-Baptiste, qui cartonne au Box Office depuis sa sortie le mois dernier.

C'est dans les jardins du Trocadéro, par une belle après-midi ensoleillée, que nous avons rencontré Sophie pour revenir ensemble sur cette collaboration, et les belles rencontres qui ont jalonné sa carrière, de Christophe Willem à Tricky en passant par Al Jarreau, avec lequel elle eu le privilège de partager la scène il y a quelques semaines. Définitivement née sous la bonne étoile, la demoiselle...


Sophie Delila pour Mysoul.fr from Mysoul Blog on Vimeo.


Voir ou revoir le live acoustique de Sophie Delila au Théâtre Côté Cour : ici

Babyface, de retour dans le game avec Sodapop Music + Lil Wayne feat. Babyface, Comfortable (audio)



30 years after the creation of Laface Records, Babyface is launching another imprint, Sodapop Music, as a partnership with Island Def Jam (whose president is his long time collaborator Antonio "L.A." Reid). The fist artist signed by Babyface is 19 year-old pop singer Kristinia Debarge. Her first single is an uninspired Rihanna meets Lady Gaga electro pop anthem called "Goodbye", based on the popular "Na Na Hey Hey Kiss Him Goodbye" hit released in 1969 by American band Steam. You can discover Kristinia's single as well as two other quite disappointing snippets off her debut album, via her myspace page. I'd rather post you Babyface's latest offering as a singer, an exquisite collaboration with Lil Wayne, off his "Tha Carter III" album, called "Comfortable". You can stream it at the end of the French post. Enjoy.

---
30 ans après la création du label Laface Records, Babyface, le producteur R&B le plus prolifique des 90's, revient à ses premières amours, la production. Il prend en effet la tête d'un nouveau label, Sodapop Music, lancé en partenariat avec Island Def Jam. Babyface retrouve donc son associé de longue date, Antonio L.A. Reid, actuel président d'Island Def Jam. Alors qui a lancé la carrière d'artistes aussi éminents que Toni Braxton, Usher, TLC ou Pink, Babyface a jeté son dévolu sur la jeune Kristinia Debarge (cf photo ci-dessous), première chanteuse estampillée Sodapop Music.





























Mais a l'écoute des trois titres mis en ligne sur le myspace de la nouvelle protégée du producteur star, on a dû mal à retrouver la "Babyface touch", celle qui fit de lui le Midas du R&B il y a de ça une décennie.

Pour le premier single de la demoiselle, intitulé "Goodbye", Babyface flirte dangereusement avec l'electro pop urbaine qui a fait le succès d'une Rihanna, voire d'une Lady Gaga. Le morceau est construit autour d'un sample du célèbre "Na Na Hey Hey Kiss Him Goodbye", tube pop de l'éphémère groupe américain Steam sorti en 1969, et repris en 1983 par le groupe féminin Bananarama.

Pas franchement des plus inspirés sur ce coup là, on préfère le réécouter sur son plus récent titre, "Comfortable", délicieux duo avec Lil Wayne, tiré du dernier album de ce dernier, "Tha Carter III".




























Lil Wayne - Comfortable (Feat. Babyface)
(Produced By Kanye West)


Plus d'info sur Kristinia Debarge sur son site officiel et son profil myspace.


Siji, Yearning From Home + Making of Adesiji (videos)



After Keziah Jones, Ayo, Nneka or Asa, Siji is another talented artist whose Nigerian roots have nurtured his repertoire, perfectly mixing afrobeat influences with Soul and a hint of Bossa Nova, in the beautiful "Yearning From Home". The track is taken from Siji's october 2008 release, "Adésiji", available now on Itunes. You can catch the vintage flavored video, as well as the album making of, inside the French post. Enjoy !

---
Une fois n'est pas coutume, notre travail de dénicheuses de talent a été largement facilité par l'artiste que je m'apprête à vous présenter. Les rôles ont en effet été inversés, car c'est bien Siji qui est venu à nous avant même que nous ne découvrions, par chance ou par hasard, sa musique sur la toile. C'est donc par l'entremise d'un communiqué de presse reçu il y a quelques jours dans notre boîte mail, annonçant la mise en ligne de la vidéo de son nouveau titre "Yearning From Home", que j'ai découvert Siji, et son univers élégant, au confluent de la Soul et de l'Afrobeat.



Après Keziah Jones, Ayo, Nneka ou Asa, le Nigeria nous propose donc une nouvelle perle musicale. Je vous épargnerai l'historique de l'artiste, sa biographie étant consultable sur son site officiel, ici. La musique de Siji étant beaucoup plus expressive que n'importe quel long discours, je vous invite à vous laisser séduire par l'esthétisme vintage de sa vidéo "Yearning From Home", en HD s'il vous plait :



SIJI - "Yearning For Home" Music Video from SIJI on Vimeo.

On notera évidement un goût prononcé pour l'Afrobeat (il cite Fela Kuti et Tony Allen parmi ses références, ça tombe bien), une touche de Bossa, et de vagues réminiscences du "I'm Going Home" de Marvin Gaye. On pense aussi au registre hybride exploré par Cody Chesnutt et sa Soul organique, nourrie des mêmes influences.

Les superbes extraits mis en écoute sur son profil myspace, tirés de son dernier album "Adésiji", des accents cuivrés de "Morenike" aux rythmiques envoûtantes de "Fantasy", finiront de vous convaincre de la qualité de son dernier album, "Adésiji" publié fin 2008 (et disponible à la vente en digital sur Itunes), dont je vous propose de découvrir ci-après le making of :


The Making of 'ADESIJI' from SIJI on Vimeo.


Plus d'infos sur Siji sur son profil Myspace ou son site officiel


Flash mob Beyoncé : quand la choré de Single Ladies crée à nouveau le buzz...



A crowd of 100 single ladies/dancers has recently gathered on Picadilly Circus in London to promote a free Beyoncé concert at le 02 Arena, sponsored by the Trident gum brand. Dressed with the now notorious outfit, they perfectly executed the world famous dance routine. Watch the video inside the French post. Beyoncé will perform on may 5th at the Bercy Arena in Paris for a sold out gig.

---
Vu cette semaine dans le Petit Journal de Yann Barthes (Canal +), une vidéo insolite d'un Flash Mob qui s'est tenu à Londres afin de promouvoir le prochain concert (gratuit) de Beyoncé à l'O2 Arena, sponsorisé par la marque de chewing gum Trident. Mais d'ailleurs un "Flash mob", c'est quoi ? D'après la définition de Wikipédia, il s'agit d'un "rassemblement d'un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d'avance avant de se disperser rapidement". Les flash mobs se sont développés avec l'avènement des réseaux sociaux, qui ont largement facilité l'organisation de ce type d'évènement.

Mais ils ont également été récupérés à des fins marketing ou publicitaire, les vidéos virales qu'ils génèrent étant une force de frappe non négligeable pour créer le buzz. C'est une nouvelle fois le cas avec cette vidéo, qui a fait en quelques jours le tour de la blogosphère. Et qui fait naturellement l'objet d'un nouveau débat : doit-on considérer ce happening comme un vrai flash mob, puisque l'évènement n'était absolument pas impromptu, ni ouvert à n'importe quel participant (les demoiselles ayant été castées au préalable) et sa finalité était strictement commerciale ?




La même en couleur :



Quoi qu'il en soit, l'opération a été bénéfique pour la marque puisque tout le monde en parle ou en a parlé. Et surtout, surtout, c'est une sorte de troisième naissance médiatique pour ce hit de Beyoncé. Souvenez-vous :

Acte 1 : Beyoncé dévoile la vidéo originale de son clip, fantastique remake d'une chorégraphie de Gwen Verdon Fosse, l'épouse de Bob Fosse, le plus célèbre chorégraphe et metteur en scène de comédies musicales américain (Cabaret avec Liza Minelli). Ses déhanchements osés, son look tapageur (elle apparaît vêtue d'un simple body noir et de talons aiguilles) et son fameux gant cyborg font rapidement le tour de la planète, installant la diva de r&b au rang de mythe cathodique.

Acte 2 : la popularité du clip et de sa chorégraphie sont telles que des centaines de vidéos parodiques d'anonymes font leur apparition sur Youtube. La caricature atteint son paroxysme quand Justin Timberlake prend part, aux cotés de Beyoncé, à un pastiche de "Single Ladies" dans l'émission comique Saturday Night Live. Une vidéo qui devient aussi célèbre que la version originale.

Acte 3 : Londres, en plein Picadilly Circus. Une centaine de jeunes filles reproduisent les désormais illustres pas de danse, ou comment refaire partir de plus belle le buzz "Single Ladies" !

Beyoncé sera sur la scène du POPB le 5 mai prochain, ainsi qu'au Zénith de Strasbourg le lendemain, 6 mai 2009. La date parisienne affiche bien évidement complet. A noter que c'est le chanteur de R&B français Humphrey, signé sur le même label que Beyoncé (Columbia) qui assurera la première partie du spectacle à Paris afin de présenter les titres de son nouvel album, "Mon 6TM".

Source : blog Fleur De Menthe


Coeur De Pirate feat. Julien Doré, Umbrella (Rihanna cover) + Pour Un Infidèle (audio) + Comme Des Enfants (video)



Hailing from Montreal, Canada, 19 years old Béatrice Martin, aka "Coeur De Pirate", is about to take France by storm with the release of her self-titled debut album, due out in may. The singer has recently joined stage with French Pop Idole 2007 winner and pop crooner turned hipster Julien Doré. Together, they performed an acoustic rendition of Rihanna's "Umbrella", during Julien's concert at the Olympia. The pair has teamed up on Coeur De Pirate's album, recording a duet called "Pour Un Infidèle". You can preview both tracks inside the French blog, plus watch the video for Coeur De Pirate's first single, "Comme Des Enfants". Enjoy !

---
La chanson francophone québécoise, après nous avoir longtemps fait subir le pire, nous propose enfin son meilleur. Oubliées les Céline, Natasha, Isabelle et autre Linda, c'est un nouveau courant, beaucoup plus subtile, de songwriters canadiennes qui nous arrive aujourd'hui de la Belle Province. Chef de file de ce mouvement, Ariane Moffat, que nous vous présentions il y a peu. Non seulement son imparable "Je Veux Tout" commence à envahir les ondes cathodiques et radiophoniques, mais la talentueuse artiste montréalaise réalise un beau coup, en signant le premier single d'Amandine Bourgeois, notre Nouvelle Star 2008 : "L'Homme De La Situation" (on y reviendra en détail sur mysoul dans quelques jours).

Autre jeune québécoise dans les starting blocks, la charmante Béatrice Martin, alias "Cœur De Pirate". Vous ne connaissez peut être pas encore la douce mélodie de son single "Comme Des Enfants", mais sa charmante moue, toute en frange et en blondeur, s'affiche déjà depuis quelques semaines dans les couloirs du métro parisien. Cœur de Pirate, c'est d'abord une image, très léchée, et un univers, tout aussi étrange que le pseudonyme qu'elle s'est choisi. Dans la vidéo de "Comme Des Enfants", elle développe un esthétisme proche du troublant Virgin Suicides de Sofia Copolla.


Coeur de Pirate || Comme des enfants from Dare To Care Records on Vimeo.

Les arpèges feutrées d'un piano mélancolique, une voix de lolita Folk (elle n'a que 19 ans) aux accents poétiques, autant d'atouts qui ont permis à cette flibustière Pop de faire chavirer la critique et le public de son Québéc natal, et d'avoir conquis notre Julien Doré national. Ce dernier l'a invitée à le rejoindre sur scène lors de son récent passage à l'Olympia, pour reprendre, dans une version minimaliste, le désormais mythique "Umbrella" de Rihanna (qui, avec le Crazy de Gnarls Barkley et le Womanizer de Britney, est l'un des morceaux ayant engendré le plus grand nombre de covers ces dernières années).



Mais leur collaboration ne s'arrête pas là, puisque un élégant duo, "Pour Un Infidèle", les réunit sur le premier album éponyme de la demoiselle, attendu le 11 mai chez Barclay (et déjà en vente sur les plateformes digitales).









Véritable phénomène qui commence même à prendre une dimension internationale, Coeur De Pirate vient de donner naissance à son alter égo anglophone, Pearls, dont la Pop singulière s'exprime déjà via myspace. Autre signe annonciateur des beaux jours, son titre "Comme Des Enfants" a déjà fait le tour de l'hémisphère. Le web permettant de relier le Québec à l'Australie en à peine 18 secondes (le temps moyen d'un video buffering sur Youtube), voici comment trois copines vivant de l'autre côté du globe se sont réapproprié cette ballade qui est bien partie pour être un tube :




Suivez Coeur De Pirate sur son blog officiel. Egalement sur Facebook et Myspace.


Zaho et Kery James au Festival des Alliances Urbaines de Bagneux



Chaque année, le Festival des Alliances urbaines de Bagneux nous gratifie d'un bon petit programme mêlant parfaitement tous les arts urbains. Professionnels ou amateurs, associations ou jeunes de la ville de Bagneux, toutes les forces et aspirations artistiques y sont réunies pour le plus grand plaisir de nos oreilles comme de nos yeux. Et oui, car ce festival ne s'arrête pas à inviter 2-3 groupes locaux + quelques chanteurs connus. Le but de ces 6 jours de festivités est de mettre en lumière différentes formes d'expression issues des quartiers populaires

Pour cette 12ème édition, on a déjà eu au menu : un tournoi de Pro Evolution Soccer, jeu vidéo cher aux amateurs de foot (enfin il parait que le FIFA était mieux cette année...), Etham Dam (groupe de danse), le battle de danse animé par Dj Manic et enfin, hier soir, Patson en maître de cérémonie sur le ton de l'humour.

Ce soir, ZAHO & KERY JAMES, rien que ça ! Dès 19h, vous pourrez applaudir R2T et MC Braco. Puis, pour ceux qui ne l'auraient loupé à l'Alhambra ou plus récemment à La Cigale, vous tomberez sous le charme de la douce voix et du charisme de Zaho que l'on affectionne tout particulièrement sur mysoul.fr. Enfin, vous pourrez fêter le retour du "renoi foncé" aka Kery james qui revient en force les titres "Je représente", "Le retour du rap français" ou encore "Le prix de la vérité" (en featuring avec Médine) avec un nouvel album "Réel" (sortie lundi 27 avril 2009).

N'hésitez pas à aller fêter la fin du festival samedi avec Tiwony, Ziggi et Daara J Family.

A noter que le nouveau clip de kery James "Je représente" devrait être mis en ligne dès ce soir en exclusivité sur le site de Générations 88.2. Quant à Zaho, elle nous propose un joli teaser de son prochain clip "Je te promets" :


Kanye West "Amazing" (video)


Check the beautiful new Kanye West video "Amazing" directed by Hype Williams in Hawaï !
---
Le nouveau clip de Kanye West "Amazing" est enfin disponible ! Et comme tout ce que fait le rappeur (producteur, chanteur, chef d'entreprise, styliste et j'en passe), c'est recherché, soigné et novateur. Bien entendu, pour cela, KW s'entoure des meilleurs, comme Hype Williams qui, pour ce clip, nous transporte dans un décor fascinant : à Hawaï pour de magnifiques plans !!!

A la fin du clip, Kanye s'exprime sur le clip et revient, avec humour, sur ses difficultés à répondre à une interview sans trop mettre en avant son "égo".



Source : Fubiz

Back In The Dayz with... The Braxtons



Let's re-introduce the Back In The Dayz section that Sonia launched a few months back, with an r&b meets disco hit from 1997 by the Braxtons. Trina, Towanda and Tamar (who also released a solo album in 2000), the sisters of r&b superstar Toni Braxton, reached the top of the US dance charts with this catchy cover of a Diana Ross classic, penned by Ashford & Simpson. Enjoy the video at the end of the French post.

---
Je me décide enfin, en cette fin de semaine, à alimenter notre rubrique Back In The Dayz, initiée par Sonia il y a quelques mois avec Gabrielle. Et c'est dans une ambiance funky/disco que je vous propose de vous (re)plonger, avec cette vidéo des Braxtons, "The Boss". Une billet inspiré il est vrai par la diffusion ce soir sur M6 de l'excellente comédie française "Nos Jours Heureux", dont ce morceau était aussi la B.O.

The Braxtons signent avec "The Boss" une reprise pleine d'énergie d'un hit de Diana Ross, écrit et composé par le duo culte de l'écurie Motown, Ashford & Simpson.

Cette version revisitée par les sœurs de Toni (dont la cadette Tamar, dotée d'une étendue vocale exceptionnelle) apparaissait sur leur seul et unique album, "So Many Ways", datant de 1996. Il reste également leur plus grand succès commercial, les filles se hissant au sommet des charts dance américains en 1997.





























Une année qui reste un excellent cru en matière de Soul R&B, rappelez vous : en 1997, R. Kelly règne en maître sur la planète r&b, et se sent même pousser des ailes avec la B.O. de Space Jam, devenue mythique : "I Believe I Can Fly". Mais cette même année, les américains succombent aussi au timbre gorgé de jazz d'une diva en devenir au look ethnique très étudié : Erykah Badu. A 26 ans, la chanteuse insuffle un vent de renouveau sur le courant Soul avec son hit à la grâce nonchalante, "On & On". Les adolescentes elle, ne jurent plus que par le quatuor Dru Hill et fondent devant les abdos en acier et le torse glabre d'Usher dans son clip "You Make Me Wanna".

Ci-dessous, la vidéo de "The Boss", par The Braxtons :

Keziah Jones feat. Nneka, Long Distance Love (video)



Keziah Jones has premiered yesterday the video for his latest single "Long Distance Love", off his "Nigerian Wood" album. The track has been re-recorded as a duet with German soul singer Nneka, who is part Nigerian as well. You can watch the video at the end of the French post. Enjoy !

---
Depuis hier, la nouvelle vidéo de Keziah Jones, "Long Distance Love" a été dévoilée sur le myspace du musicien. Mais c'est une toute nouvelle version de ce titre, qui apparait sur son dernier album "Nigerian Woods", que l'artiste qui a débuté dans le métro parisien nous propose en ce printemps. En effet, Keziah Jones y a convié la jeune Nneka, qui fait une belle percée auprès du public français depuis la sortie de son opus "Victim Of Truth" en 2005. Il est vrai que leur rencontre est on ne peut plus logique, les deux artistes globe-trotteurs ayant non seulement en commun un répertoire chamarré qui oscille entre Soul, Reggae et Folk, mais surtout des origines nigérianes. Ci-dessous, le visuel du single :
























Et voici la vidéo qui illustre cette collaboration :


Long Distance Love - Keziah Jones



Keziah Jones fera la tournée des festivals estivaux, avec notamment un passage le 19 juillet au prestigieux Nice Jazz Festival. Toutes les dates de concerts sont consultables sur son profil myspace.



Camelia Jordana revisite "I Wanna Be Loved By You" de Marilyn Monroe, mais Melissa tire sa révérence...



Pour cette nouvelle salve à Baltard, une fois n'est pas coutume, c'est l'un des favoris, Mahdi, qui ouvre le bal, avec un drôle de "choix" de chanson, si l'on peut appeler ça ainsi. (il ne fait plus aucun doute que les candidats n'ont pas d'influence sur la programmation de l'émission). C'est donc avec Aïsha de Khaled que le "sorcier" reggae soul qui envoûte André Manoukian, a dû défendre sa place. En toute objectivité, même avec une chanson difficile, pour peu que les candidats puissent intervenir un minimum sur les arrangements, il y avait moyen de proposer quelque chose de différent sur ce titre. Mais Mahdi n'a pris aucun risque en la matière. Si son interprétation sonnait juste, elle était totalement dénuée d'inventivité. Grosse déception pour ma part donc. Sinclair lui a même lancé un scud, en qualifiant sa prestation, je cite, de "naze"!

Pour Mélissa, le scénario a été bien différent. Depuis le début de l'aventure, je suis extrêmement sensible à son petit décroché Soul, cette cassure ravageuse, qui insuffle un vrai supplément d'âme à ses interprétations. Totalement déchaînée sur un titre explosif des Pointers Sisters, "I'm So Excited" (il est vrai que pour le coup, la demoiselle a été bien mieux servie que Madhi), Mélissa a réellement assuré, malgré quelques faussetés en fin de morceau. Si bien que je ne m'explique pas l'avis très tranché du jury sur son cas (deux avis négatifs contre deux positifs). A la surprise général, malgré l'énergie qu'elle a déployé, la jeune chanteuse est éliminée par le public. Je pensais pourtant qu'elle bénéficiait d'une certaine popularité qui lui permettrait d'aller beaucoup plus loin dans l'aventure, dommage !



Attardons nous maintenant sur le cas Dalé. Le chanteur d'origine rwandaise est considéré comme le "Soulman" de l'édition 2009 du télé-crochet. Sur "Toi Et Le Soleil", une reprise de Claude François, dont on connait surtout la version reggae de Jimmy Cliff ,"I Can See Clearly Now" (B.O. de Rasta Rockett), je n'ai encore une fois pas réussie à me laisser séduire par sa prestation, certes appliquée, mais à mon goût bien trop lisse. Dalé souffre, à mon humble avis, du syndrôme "premier de la classe". Des prestations toujours appliquées, sans fausses notes, mais qui restent trop scolaires, trop sages, trop lisses... La soul de Dalé ressemble finalement à celle de Seal : fédératrice, efficace, polissée, pour ne pas dire aseptisée...




Soan s'est fait plaisir sur le "Boys Don't Cry" de The Cure, l'un de mes titres préférés du groupe culte de Robert Smith. Autant j'avais été très touchée par sa prestation sur le Noir Désir lors du premier prime (un peu moins sur Bashung la semaine dernière) autant son passage tout en force sur cette merveille du rock 80's, qui méritait plus de nuances, m'a vraiment déçue.

Avec Lary, le "survivor" de l'aventure (repêché lors du premier prime, blessé aux répétitions du deuxième), un autre problème se pose. Celui du registre. Si techniquement, le candidat francilien est au dessus du lot, avec des aigus d'une limpidité incroyable, je ne comprends pas pourquoi on le cantonne à ces ballades un peu mièvres. Du Calogero pour commencer, suivi par du James Morrison (là, on progressait qualitativement), on est retombé ce soir dans de la guimauve, avec le "I'm Not In Love" de 10CC. Et contrairement à ce que Lary nous expliquait dans sa video de présentation, ce titre tient plus de la Pop FM affectionnée par Radio Nostalgie ou RFM, que du classique de la Soul. Son interprétation était une nouvelle fois d'une grande professionnalité, mais j'aimerais lui aussi le voir s'écarter un peu de ce style fleur bleue dans lequel la production est en train de l'enfermer.




Mais jouer la carte de la reprise décalée, à l'image de Leïla sur le "Dès qu'j'te vois" de Vanessa Paradis, peut s'avérer périlleux. Le jury l'a acclamée pour sa prestation pleine de folie (et même teintée de mysticisme, selon André Manoukian), je ne serai pas aussi dithyrambique, mais la candidate a au moins le mérite de posséder une personnalité vraiment à part, nécessaire au programme.

M6 a conservé sa pépite, Camélia Jordana, pour la toute fin du programme, comme on en a désormais l'habitude. A noter que cette semaine, le phénomène médiatique que l'adolescente est devenu a pris une nouvelle ampleur, puisqu'elle s'affiche en bonne position des buzzomètres respectifs des prestigieux magazines "Elle" et "Les Inrocks". Son timbre si délicieux de diva jazzypopsoul a pu parfaitement s'exprimer sur un titre taillé sur mesure pour elle, "I Wanna Be Loved By You" de la glamourissime Marylin Monroe. Ses envolées façon scat et ses "poupoupidou" si doux ont une nouvelle fois fait des merveilles.



Histoire de maintenir une once de suspense, le jury a cru bon faire scission. Soutenue par Philippe Manoeuvre et André Manoukian, désavouée par Lio et Sinclair, la "princesse de Baltard", d'ailleurs coiffée d'un diadème ce soir, n'a pas fait l'unanimité. Pour ma part, j'ai tout simplement trouvé la performance de Camélia le moment le plus poétique de la soirée, alors que j'avais été moyennement convaincue par le "Heart Of Glass" de Blondie la semaine dernière. Me voilà donc rassurée.

L'élimination de Mélissa vous surprend-elle ? Quelles ont été vos prestations favorites ? N'hésitez pas à nous laisser votre avis dans les commentaires.


Born To Do It de Craig David, 2e plus grand album de tous les temps ?



As astounding as it may seem, Craig David's Born To Do It has recently been voted by MTV UK's viewers as the 2d greatest album of all time (i.e. of the MTV era, covering the 80's to nowadays), just behind the best selling album ever, Michael Jackson's Thriller. English voters have massively supported David's 2000 release, which outclasses Brit Pop/Rock classics such as U2's Joshua Tree or Radiohead's OK Computer. You can view the complete result of the poll on MTV UK's website. And please enjoy Craig's timeless ballad "Walking Away" at the very end of the post.

---
C'est l'info qui buzze depuis le début du mois d'avril, et qui a généré d'intenses débats sur la blogosphère. La chaîne musicale MTV UK, via les internautes téléspectateurs de ses déclinaisons MTV Base (urbain), MTV Two (Rock), VH1 (adulte) et TMF (The Music Factory) a organisé un grand référendum afin d'établir le classement des 100 plus grands albums de tous les temps, ou plutôt de l'ère MTV, soit post-1981. Le public devait donc établir son palmarès en piochant dans une shorlist d'albums préalablement établie par les spécialistes musicaux d'MTV, soit le DJ Soul/R&B Trevor Nelson, Zane Lowe d'MTV2 et Edith Bowman de VH1.

Le 11 avril, le verdict est tombé. Les internautes ont massivement plébiscité, sans grande surprise, l'album pop le plus vendu de l'histoire, l'indéboulonnable Thriller de Michael Jackson. Mais son dauphin au classement, qui se paye le luxe de se hisser plus haut que le OK Computer de Radiohead, le Joshua Tree de U2 et les deux plus gros succès commerciaux des frères Gallagher d'Oasis (tous des institutions Outre-Manche) n'est autre que... Craig David, avec son premier album, Born To Do It.





















Certes, on se souvient que ce disque a permis de démocratiser, au début des années 2000, le son UK Garage/2 Step en lui offrant une vitrine internationale. Certes, le succès de l'opus aux USA a été tel que Craig David a été érigé en porte drapeau de la pop britannique au pays de l'Oncle Sam. Mais qualitativement parlant, et en terme d'impact culturel, dépasse-t-il vraiment le Back To Black d'Amy Winehouse (10e), le Purple Rain de Prince (17e) ou le Miseducation of Lauryn Hill (22e) ? Non pas que je n'apprécie pas ce disque, bien au contraire, le CD porte encore les stigmates d'une rotation lourde dans ma platine et mon discman, à force d'étudier dans les moindres détails le flow du chanteur, qui, en terme de chant r&b, atteignait un niveau de perfection peut être seulement égalé par Brian Mcknight. Technicité, élasticité, rythmique, innovation, style, tout y était. Mais 9 ans après sa sortie, l'héritage artistique laissé par Born To Do It surpasse-t-il celui du Purple Rain de Prince (qui a influencé tant de musiciens, dans tous les registres musicaux, depuis sa sortie) ? En toute objectivité, je me dois de répondre par la négative, même si le classique du kid de Minneapolis n'a bizarrement jamais trouvé place dans ma discothèque...

Le principal intéressé lui-même n'en revenait pas de tant de mansuétude, et se confiait récemment à MTV : "Arriver juste derrière le King of Pop est quelque chose d'extrêmement flatteur, car j'ai grandi en écoutant sa musique. Savoir que ce vote vient d'un panel généraliste, plutôt que des amateurs de R&B ou de Hip Hop, est vraiment génial. Joshua Tree de U2 est dans cette liste, je veux dire, il y a des albums immenses dans cette liste. Avec le recul, je crois que Born To Do It a initié un vrai mouvement à cette époque. C'était un véritable phénomène."

A noter que selon le vote du public Hip Hop/R&B justement, ceux de la chaîne spécialisé MTV Base en l'occurence, l'album de Craig ne pointe qu'à la 10e position :




















L'intégralité du classement d'MTV Base est consultable ici
Le classement définitif d'MTV est consultable ici

Et comme dirait Craig, on se fait un petit coup de re-e-wind selecta, et on se mate le clip de mon titre préféré de l'album, "Walking Away". A son apogée, le chanteur avait même enregistré une version de son clip spécialement destinée au marché US, souvenez-vous :




Craig David vient par ailleurs d'enregistrer un duo avec Bonnie Pink, une star de la J-Pop. Leur collaboration s'intitule Fed Up, est apparaîtra sur le 10e album de la chanteuse, One, attendu le 13 mai prochain chez Warner Music Japan.


Disiz "Il est déjà trop tard" (video)


Here is the new video clip of French rap star Disiz which was shot in the desert of Mauritania. "Il est déjà trop tard (It's already too late)" is the first single of his upcoming album called "Disiz the End" in stores May 26th.
---
Je vois qu'avec Emily, on a souvent les mêmes coups de cœur du moment et Disiz en fait partie. Ce qui explique donc ces 2 posts en moins de trois jours ! Samedi, Emily vous présentait le blog tenu par l'artiste lui-même sur disiztheend.com. On vous avait déjà parlé de son nouvel album "Disiz The End" prévu initialement pour le 21 avril puis finalement repoussé au 26 mai, et signant l'arrêt de la carrière de rappeur de Serigne M'Baye, de son vrai nom. On vous avait également présenté son nouvel alter ego "Peter Punk" et le teaser du clip "Il est déjà trop tard" filmé dans le désert de Mauritanie où Disiz a, apparemment, passé pas mal de temps.

Après 4 ans d'absence, je trouve que le rappeur nous propose ici un joli retour artistique. Il n'a d'ailleurs rien laissé au hasard : une prod originale (Astronote), une image soignée (de jolis plans, un décor dépaysant, ...), un clip épuré mais efficace, le tout bien conceptualisé. J'ai déjà pu lire certains commentaires dénonçant un côté trop Kanye West dans ce dernier titre et clip. Pour ma part, ça me fait davantage penser à du Jay-Z mais ce n'est pas vraiment le propos (tiens Emily, en relisant ton billet, j'ai vu qu'on a pensé au même MC). Copie/inspiration ou pas, personnellement, ça m'est égal du moment que c'est du bon son, et c'est vraiment le cas de "Il est déjà trop tard". Je peux vous dire qu'on a dores et déjà hâte d'être le 24 mai pour découvrir la suite de la fin... Disiz The End !

Ne-Yo, Part Of The List (video premiere)



Ne-Yo has recently premiered the video for the 4th single to be taken off his "Year Of The Gentleman" album : "Part Of The List". For those who wouldn't understand what's going on between Ne-Yo and his love interest, the story actually takes place before the previously released "Mad" video. Now you might get why the girl is so "mad" at Ne-Yo after he received the ambiguous text message. "Part Of The List" was shot in Prague, where Ne-Yo is currently shooting his forthcoming movie "Red Tails" alongside Jazmine Sullivan (among others), and has been directed by TAJ (Electrik Red's "So Good").

---
Alors qu'il est actuellement à Prague, en République Tchèque, sur le tournage du film "Red Tails" (dans lequel la chanteuse Jazmine Sullivan fera également une courte apparition), Ne-Yo en a profité pour filmer sur place la vidéo de son dernier single "Part Of The List". A la réalisation, on retrouve une nouvelle fois TAJ, qui était déjà aux manettes du clip des Electrik Red que nous vous présentions hier.



Mais que diable se passe-t-il entre Ne-Yo et son ex, rencontrée par hasard dans un magasin de disques ? Si comme moi, vous n'avez rien compris à ce scénario alambiqué, c'est tout à fait normal. Car en fait, l'histoire se termine au moment précis où débute celle de son clip précédent, "Mad". Souvenez-vous :



Le fameux texto qui rendait la partenaire de Ne-Yo totalement furax dans "Mad" avait donc était envoyé par la jeune femme du clip suivant ! En voilà une intrigue un peu confuse...


Youssoupha s'exprime sur l'affaire Zemmour dans une tribune sur Le Monde.fr



Malgré la démocratisation de la culture Hip Hop en France, et bien que certains MC fassent désormais jeu égale avec les dinosaures de la variété française en terme de ventes de disque, le rap n'a jamais pu se détacher complètement de l'image sulfureuse qui lui collait aux basques depuis le début des années 90.

Au petit jeu de l'arroseur arrosé, le "polémiste" Eric Zemmour, spécialiste des petites phrases assassines qu'il assène régulièrement aux invités du plateau de l'émission de Laurent Ruquier, a été à son tour l'objet d'une petite pique dans un titre du rappeur Youssoupha. L'objet du scandale : "A Force De Le Dire", un inédit publié en guise de teaser de son nouvel album sur le site officiel de Youssoupha. Une simple phrase, à première vue tout ce qu'il y a de plus anodine, dans un paragraphe qui dénonce la diabolisation des banlieusards dans les médias, a pourtant suffit à créer une incompréhensible polémique. "Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d'Eric Zemmour" pouvait-on lire et entendre en homepage de www.youssoupha.com. Le nom du chroniqueur a depuis était retiré des paroles, publiées sur le site, mais également de la version audio proposée en streaming. Car le principal intéressé, y voyant un appel à la violence (voire au crime, sic) a depuis porté l'affaire devant les tribunaux. Espérons que les différentes victimes des invectives d'Eric Zemmour et de son accolyte Eric Naulleau, Laurence Boccolini et Annie Lemoine en tête (suivies pourquoi pas d'Abd Al Malik et Grand Corps Malade, histoire de défendre la culture rap française, régulièrement mise à mal par Eric Zemmour), en fasse de même !

Affaire Youssoupha vs Eric Zemmour acte 2...

Alors que Youssoupha s'est déjà expliqué sur ses propos dans un entretien accordé au Parisien (voir la vidéo ci-dessous), le rappeur s'est offert aujourd'hui une fort jolie tribune dans Le Monde. Je ne soupçonnais pas la prose du MC d'être aussi affûtée. Une lettre ouverte merveilleusement écrite, dans laquelle le rappeur revient sur d'autres affaires similaires, parmi lesquelles l'acharnement judiciaire dont Hamé, de La Rumeur, est victime, ou la plus récente polémique inutile autour d'un vieux titre d'Orelsan, et qui clôt parfaitement une affaire qui a déjà fait couler beaucoup (trop) d'encre...




Lire la tribune de Youssoupha dans Le Monde


Mutya Buena, Fast Car (Tracy Chapman cover)



Here is a beautiful cover of Tracy Chapman's very first record, "Fast Car", performed by the lovely Mutya Buena, former leader of British pop band Sugababes. This version is taken from the compilation album celebrating the 40th anniversary of BBC Radio 1, released in 2007. Enjoy the full length audio at the end of the French post.

---
Il suffit de faire une requête Youtube sur les termes "Fast Car + cover" pour se rendre instantanément compte de l'immense popularité de ce morceau, visiblement l'un des favoris des karaoke boys/girls qui sévissent sur la plateforme de partage de vidéos. "Fast Car" fut le tout premier single de la chanteuse folk américaine Tracy Chapman, premier extrait tiré de son album éponyme, paru en 1988. Comme son hit suivant, le classique "Talkin' Bout A Revolution", le texte possède une forte dimension sociale, et relate le parcours chaotique d'une adolescente déscolarisée, dont la mère a quitté le foyer, souhaitant échapper à un mari alcoolique.

Totalement désœuvrée, la jeune fille tente alors de fuire cette existence misérable en mettant les voiles à bord de la voiture de son petit ami. Mais l'histoire se répète : sans emploi, son compagnon tombe lui aussi dans l'alcoolisme, et la replonge dans la spirale de la pauvreté, lui faisant subir à son tour le calvaire qu'avait vécu sa propre mère. Puisqu'il y a une morale à cette histoire, la jeune femme, devenue mère, retrouve un emploi qui lui permet de subvenir aux besoins du foyer, ce qui la décide, finalement, à mettre son compagnon à la porte.

Une mélodie simple mais parfaitement construite, l'interprétation émouvante de Tracy Chapman et surtout le texte poignant qu'elle scande pendant près de 5 minutes ont bien évidement marqué les esprits. C'est l'apparition de la chanteuse, sur la scène de Wembley lors du concert célébration du 70e anniversaire de Nelson Mandela le 11 juin 1988 qui a donné au titre un rayonnement international. "Fast Car" reçut plusieurs nominations aux Grammy Awards dont celle de chanson de l'année, et valut finalement à son interprète le Grammy de "meilleure performance vocale Pop féminine".

En 2007, la chanteuse britannique Mutya Buena, ancienne leader des Sugababes, proposait sa version de "Fast Car", enregistrée dans le cadre d'un album compilation célébrant les 40 ans de la station de radio de la BBC, Radio 1. Je suis personnellement particulièrement sensible à son grain de voix profond et à son flow, entre pop et r&b. L'arrangement de sa reprise, très sobre, permet à la chanson de garder sa dimension très mélancolique. Une vraie réussite.




Lenka, nouvelle princesse Pop made in Australia + "The Show" (video)



Here's a beautiful piece of light pop/folk music that I've just discovered and wanted to share with y'all. Lenka is an Australian borned, Los Angeles based newcomer, who has released her debut album on Epic records in september 2008. The very catchy tune of her first single "The Show" has been used in an Old Navy TV commercial, and some of you may already have heard her voice gracing episodes of Grey's Anatomy or 90210. Catch the beautiful and poetic video for this song at the end of the French post.

---
Un petit peu de pop colorée en ce dimanche, rien de plus agréable pour finir le week end. Et la très charmante découverte du jour nous vient d'Australie, se prénomme Lenka, et affiche une univers pétillant et plein de poésie sur son magnifique site officiel, www.lenkamusic.com, à l'esprit graphique et girlie. Lenka est une jolie poupée de son au parcours artistique atypique. C'est en effet à la télévision australienne qu'elle s'est d'abord fait connaître, interprétant un rôle récurrent dans la série médicale "GP" (General Practitioner) au début des années 90. Puis elle devient présentatrice d'une très populaire émission destinée au jeune public, toujours en Australie. En 2007, elle part vivre à Los Angeles pour poursuivre une carrière musicale déjà initiée, quelques années auparavant, dans son pays d'origine.



En septembre 2008, elle signe avec Epic Records et publie un premier album solo éponyme aux USA, sur lequel elle développe une pop mélodieuse et aérienne, qui lui vaut d'être comparée à Regina Spektor ou encore à la franco-israëlienne Yaël Naïm. Un registre qui lui permet d'obtenir très vite les faveurs des publicitaires. Son imparrable "The Show" se retrouve ainsi synchronisée dans une publicité pour la marque de vêtements Old Navy. Mais les titres de Lenka ont également été utilisés dans la bande son de la très populaire série Grey's Anatomy, ou de la nouvelle version de Beverly Hills 90210.

Découvrez ci-dessous la très originale vidéo qui accompagne son désormais fameux titre, "The Show" :




Plus d'infos sur Lenka sur son site officiel et son profil myspace


Electrik Red, So Good remix feat. Lil Wayne (video)



I can't help it. I'm so into Electrik Red's "So Good" that I had to blog about it 2 times in a5 days. The video for the remix version of the track, featuring Lil Wayne, is now online. Nothing special in this black & white video, except some extra dances moves from the girls. It has been directed by TAJ from The Popular Kids production company, and you can check it out at the end of the French post. Enjoy !

---
Je sais, je vous ai parlé de mes nouvelles copines d'Electrik Red il n'y a pas plus tard que 5 jours, mais que voulez vous, c'est comme ça, je ne peux plus me passer de leur single "So Good". La version remix avec Lil Wayne a également été clippée, et la vidéo a à nouveau fait son apparition sur la toile ces dernières heures (après une tentative avortée d'On Smash qui a dû rapidement la retirer de sa plateforme pour garantir l'exclu au site de Def Jam). C'est donc quasi tout chaud, c'est en noir et blanc (tiens, ça faisait longtemps !) et c'est réalisé par TAJ, du collectif The Popular Kids. Définitivement le son R&B du moment, qui a même eu les faveurs de Kanye sur son blog.





 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.