• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Oxmo Puccino, 365 jours (video premiere)



Here is the second offering of Oxmo Puccino's highly anticipated new album "L'Arme De Paix" (The Peace Weapon), due to hit stores on March 23. The video for "365 jours" (365 days) has premiered yesterday on Dailymotion. Enjoy

---
Nous vous avions présenté en fin d'année 2008 "Masterciel", premier extrait de "L'Arme De Paix", le nouvel opus d'Oxmo, un titre que le rappeur avait d'ailleurs offert gracieusement à son public via son site web officiel. A quelques jours de la sortie de l'opus, le 23 mars prochain, le MC revient avec "365 jours", le deuxième titre extrait de "L'Arme De Paix", dont la vidéo a été dévoilée hier sur Dailymotion (plateforme dont il sera bientôt le rédacteur en chef, nous dit on).



On change donc clairement d'ambiance entre un "Masterciel" sous forme d'egotrip et ce "365 jours", titre beaucoup plus introspectif, empreint de mélancolie. Oxmo y aborde la thématique de la fuite inexorable du temps, qui nous pousse, à mesure que les jours s'égrainent, à tirer un bilan sur notre modeste existence. On retrouve donc sa plume sensible, capable de belles figures de rhétorique : "Quand on se rate, il n'y a pas de prochainement, la vie est courte, mais la mort a tout le temps..." et ce refrain aussi implacable qu'une clepsydre qui se vide : "365 jours puis 700, le temps commence à manquer tu l'espionnes. 365 jours puis 700, le temps commence à compter tu te questionnes". Seul bémol, le recyclage de la métaphore de l'horloge : "Né le matin, majeur à midi, vieux dès 20H". Une image certes pleine de poésie, mais déjà entendue sur le Midi 20 d'un certain Grand Corps Malade...

Asher Roth, I Love College (video) + "A Change Is Gonna Come" feat. Charles Hamilton & B.O.B (audio)



If Asher Roth, SRC/Universal Motown recent signee, should be compared to anyone in the rap game, we, at mysoul, would rather go with Kanye than anyone else. Maybe because they both seem fascinated with all things College related, though maybe not for the same reasons. On his debut single "I Love College", of his eagerly anticipated first offering "Asleep In The Bread Aisle" (due to hit stores on April 21), Asher raps about getting drung and smoking weed. And indeed, this catchy track may get him high... in the charts. You can stream the track inside the French post, plus a collaboration with two other rookies, Charles Hamilton and B.O.B, on a revamped Sam Cooke classic recorded last november in celebration of Barack Obama's election. Enjoy !

---
On l'a comparé, un peu trop hâtivement, à un certain Eminem, rapport à sa blondeur capillaire et à son goût pour la provoc' (il s'affiche, sur ses visuels promo, ordinateur portable sur les genoux et pantalon baissé, trônant sur la cuvette des toilettes). Pourtant, s'il fallait trouver à Asher Roth un cousin éloigné dans le rap US, c'est plutôt à Kanye West que l'on songerait. Bien moins irrévérencieux qu'un Marshall Mathers, Asher reste gentiment borderline, poussant le paroxysme jusqu'à apposer la mention "Your Mom's favorite rapper" sur son profil myspace. Mais attention tout de même. Car si Asher est un pur produit provincial, issu de la middle class des quartiers pavillonnaires de Morrisville, Pennsylvanie, son hit "I Love College" n'en est pas moins un hymne décomplexé à la gloire des beuveries étudiantes, sur lequel le MC égraine les petits plaisirs qui égayent sa vie à l'université. A savoir, se mettre la tête à l'envers trois soirs par semaine, à coup de Bankers Club (mélange bon marché de Vodka et de Whisky), de bière Miller Lite et de marijuana. Le College d'Asher ressemble donc plus à l'ambiance déjantée de Spring Break qu'à l'austérité de Yale ou Harvard. Pas forcément le gendre idéal qu'on présentera à maman, finalement.

Mais l'atout d'Asher, sa botte secrète, c'est surtout son ouverture musicale ("I Love College" est basé sur un sample des plus efficaces du groupe rock Weezer), une propension au rap poppy, très radio friendly, qui pourrait lui permettre de ratisser large et de séduire au final un public de non initié.




Son premier album, "Asleep In The Bread Aisle" sortira chez SRC/Universal Motown le 21 avril. Si les participations au projet de Jazze Pha, Cee-Lo Green, et de la formation pop urbaine Chester French sont acquises, celles de Ludacris et de Lady Gaga restent à être confirmées. On nous promet des textes bien ciselées, non dénués d'humour, dont un certain "As I Em", sur lequel il répond aux comparaisons avec Eminem. "He paved the way for me. Since we've got the same complexion and the same voice inflection it's easy to make the comparison [...] If you have no more questions and no more thoughts, I'd like to introduce you to Asher Roth" (Il m'a ouvert la voie. Comme nous avons le même teint et les mêmes intonations, c'est facile de faire la comparaison. Si vous n'avez pas d'autre question et pas d'autre opinion, j'aimerais vous présenter Asher Roth").

Asher sera-t-il couronné révélation Hip Hop US 2009 ? C'est ce que semble penser le magazine XXL, qui l'avait mis en couverture de son numéro de fin d'année, aux côtés des trois autres espoirs du rap nouvelle génération, Wale, Charles Hamilton et B.O.B. C'est d'ailleurs aux côtés de ces deux derniers qu'Asher a posé à l'occasion de l'élection de Barack Obama, sur le titre "Change Gonna Come" (samplant le standard de Sam Cooke).



Plus d'infos : myspace.com/asherrothmusic

India. Arie et les Obama honorent Stevie Wonder à la Maison Blanche (video intégrale de la cérémonie/full length video of the ceremony)



He is one of the last living legend of Soul Music and, more generally speaking, of contemporary popular music. As we've been celebrating this year the 50th anniversary of Motown, a label he's been famous for being one of the greatest acts, Stevie Wonder has been distinguished with the Gershwin Prize For Popular Song this past wednesday, february 25, 2009. A ceremony was held at the White House, followed by a concert with performances by Stevie himself, India. Arie, Diana Krall, Mary Mary and many more. You can stream the full concert, as broadcast by PBS, on the channel's official website.

---
C'est l'une des dernières légendes vivantes de la Soul Music, et par extension de la musique populaire contemporaine. Alors que l'on célèbre déjà cette année le cinquantième anniversaire de la firme Motown dont il est la figure emblématique, Stevie Wonder a été récompensé du Gershwin Prize For Popular Song, ce mercredi 25 février dernier lors d'une cérémonie qui s'est tenue à la Maison Blanche.


















Stevie Wonder
s'est donc vu remettre de la main du Président américain, dont il fût l'un des plus fervents soutiens durant la campagne électorale, ce titre honorifique, crée en 2007 par la Library of Congress. Une récompense dont il devient le deuxième récipiendaire (après Paul Simon), créée dans le but de "reconnaître l'impact profond et positif de la musique populaire sur la culture mondiale"(source Wikipedia). L'artiste qui obtient une telle distinction doit ainsi être l'illustration, je cite, du "standard d'excellence associé avec les Gershwin".

Les frères Gershwin - Ira, parolier et George, compositeur, sont à l'origine de quelques unes des chansons les plus mythiques de la musique américaine du 20e siècle, aussi bien pour le cinéma que les musicals de Broadway, certaines de leurs oeuvres étant devenues des standards du jazz repris par des générations d'artistes, à l'image de "Summertime", pièce extraite de leur opéra "Porgy & Bess".

Durant cette cérémonie exceptionnelle, Stevie Wonder a interprété ses plus grands succès, entourés d'artistes de différents horizons musicaux. La bassiste et vocaliste jazz Esperanza Spalding a revisité la ballade "Overjoyed", le duo Mary Mary a apporté une touche d'Urban Gospel au titre "Higher Ground", alors qu'India. Arie, qui voit en Stevie Wonder un mentor, a délivré une performance très appliquée sur "Summer Soft", devant un Barack Obama visiblement sous le charme.

















Quelques minutes auparavant, la Première Dame Michelle Obama avait expliqué dans son discours d'ouverture, comment Stevie Wonder avait marqué son existence et celle de son époux. On a notamment pu apprendre que le titre "You & I" avait été la chanson de mariage du couple présidentielle, et que Stevie Wonder avait su conquérir leurs deux fillettes grâce à son récent duo avec... les Jonas Brothers.
















Les autres artistes présents lors de ce concert hommage : Tony Bennett, Diana Krall, Martina McBride, Anita Johnson et Paul Simon, le premier lauréat du Gershwin Prize.

Vous pouvez visionner l'intégralité du concert sur le site officiel de la chaîne publique américaine PBS, qui a diffusé l'évènement hier sur son antenne.



















Plus d'infos : www.pbs.org/inperformanceatthewhitehouse

Craig David et James Morrison dans One Shot Not sur Arte



Tomorrow evening, Arte will air the latest edition of its music oriented program, "One Shot Not". Reknown drummer Manu Katché, the show's host, will receive another eclectic bunch of guests, among them brit pop/soul sensations Craig David and James Morrison, together with the legendary Randy Crawford. You can stream the EPK at the end of the French post.

---
Demain soir, Manu Katché présentera le nouveau volet de son rendez-vous musical mensuel diffusé sur Arte, "One Shot Not". Un plateau toujours aussi éclectique a été réuni pour l'occasion. Parmi les invités prestigieux qui défileront auprès du musicien, la française Anaïs, qui se fendra d'une version anglaise de son dernier tube, "Peut être une angine", rebaptisée "Maybe Just A Flu" dans la langue de Shakespeare. La chanteuse interprètera également un duo inattendu avec... James Morrison ! Une rencontre pleine de promesse... La scène Pop Soul britannique sera d'ailleurs bien représentée puisque Craig David nous gratifiera également d'un titre acoustique dont lui seul à le secret.

A noter que Randy Crawford, légende du jazz et du r&b, et interprète des mythiques "Street Life" et "You Might Need Somebody" (remis au goût du jour en 1996 par Shola Ama), sera également l'invitée exceptionnelle de Manu Katché. Rendez-vous demain soir à partir de 23H15 sur Arte, mais pour les plus impatients, mysoul.fr vous propose de découvrir ci-dessous le teaser de l'émission :




Plus d'infos : One Shot Not sur Arte.TV

Crédit photos : © epp/Aurélien Faidy

Beyoncé et Jennifer Hudson aux NAACP Image Awards 2009



Beyoncé est une artiste qui revient souvent sur Mysoul.fr. En effet, elle fait partie de celles qui ont le plus d'actualité en ce moment avec Brandy, Jazmine Sullivan ou encore Jennifer Hudson. Mais Bee a sur se démarquer en sortant un double album R&B slow/mid-tempo et, tendance plus club et up-tempo avec le personnage de Sasha Fierce. Elle a également brillé lors de la pré-investiture et de l'investiture d'Obama et continue d'enchainer les performances live à chaque nouvelle cérémonie officielle. Il est vrai qu'il est beaucoup plus facile d'être sur le devant de la scène quand on sort deux singles à la fois, d'autant plus lorsqu'il s'agit de deux styles un peu différents, elle peut ainsi être sur tous les fronts !

Et elle a une nouvelle fois confirmé son talent lors d'une très belle prestation aux NAACP Image Awards pour ce titre que l'on affectionne tant "Halo" pour la première fois en live.



Mais qu'est-ce donc les NAACP Image Awards ???
Les NAACP Image Awards est une cérémonie initiée chaque année (depuis 40 ans) par l'association américaine "National Association for the Advancement of Colored People" (= NAACP) pour honorer, comme son nom l'indique, les "colored people" ou "people of colour" qui, aux Etats-Unis est un terme fréquemment utiliser pour définir les personnes qui n'ont pas la peau blanche dans le secteur de l'Entertainment : musique, littérature, télévision et cinéma. Cette année, la cérémonie a été présentée par Halle Berry et Tyler Perry mais les années ont également vu défiler LL Cool J, Whitney Houston, Denzel Washington, Mariah Carey, Chris Tucker à plusieurs reprises, Diana Ross, etc. Il faut savoir que nos frenchies Les Nubians ont déjà été nominées aux NAACP Awards en 2000. Michael Jackson a plusieurs fois été récompensés lors de cette grande cérémonie) et de nombreux artistes mondialement connus sont primés chaque année depuis 1969.

Cette année, la cérémonie a également été marquée par la formidable prestation de Jennifer Hudson sur "Impossible Dream", rendant hommage à Mohammed Ali :


Jennifer Hudson a d'ailleurs reçu le prix de la révélation de l'année "outstanding new artist".

Voici les autres artistes récompensés dans le domaine de la musique :
- Artiste masculin de l'année : Jamie Foxx
- Artiste féminine de l'année : Beyoncé
- Meilleur groupe, duo, collaboration : Jennifer Hudson & Fantasia pour "I’m His Only Woman"
- Meilleure vidéo : Will.i.am "Yes we can"

Angel Taylor, Like You Do (audio) + Make Me Believe (free mp3)

She's only 20, was born and raised under the blue skies of California, and is ready to follow in the footsteps of a new Acoustic Pop generation of singers/songwriters emerging on the international scene lately. Like Colbie Caillat, with whom she shares a producer (Mikal Blue), Angel Taylor has a blatant gift to compose catchy hooks, sunny melodies with a delicate appeal. Enough to catch the attention of Columbia Records, on which she will release her debut record, "Love Travels", on April 7. You can stream her song "Like You Do" inside the French post, and don't forget to hit her official website, to get a free download of her new single "Make Me Believe", by subscribing to her newsletter.
---
Elle a 20 ans, a grandi sous le ciel bleu californien, et est prête à emboîter le pas aux jeunes pousses de la Pop acoustique qui fleurissent depuis ces derniers mois sur la scène internationale . Tout comme Colbie Caillat, dont elle partage le producteur (Mikal Blue), Angel Taylor a le don de composer des mélodies gorgées de soleil, au charme délicat, et qui accrochent l'oreille dès la première écoute. Assez pour séduire le label Columbia, qui publiera son premier album "Love Travels" le 7 avril prochain. Artiste de scène, guitariste et pianiste accomplie, Angel a partagé l'affiche avec Brett Dennen, Adele et Gavin DeGraw, dont elle assure actuellement les premières parties sur sa tournée Nord Américaine. En concert, elle se plaît à proposer des reprises très personnelles d'artistes dont elle se sent proche, d'Alicia Keys (Diary) à Adele (Hometown Glory) en passant par John Legend ou Kings of Leon (Sex On Fire).



Ci-dessous, "Like You Do"(audio) :


La vidéo de son premier single, "Make Me Believe", vient quant à elle d'être mise à boîte au début du mois de février, et devrait débarquer sur les écrans dans les jours prochains. En attendant, le morceau est offert gracieusement sur le site officiel de la chanteuse, pour toute inscription à sa newsletter.

Dans le lit de Justin/In Bed With Justin... (video)


"In bed with Justin Nozuka" ? Not much of an indecent proposal, rather a special video treat mysoul.fr offers you today. The cameras of our partner, tele-vision.fr, slipped into the singer's room at his parisian hotel. The folk soul heartthrob was promoting the re-release of his critically acclaimed debut album, "Holly", a few days back in France. Please enjoy his wonderful acoustic rendition of his current hit single, "After Tonight", performed comfortably from his king size bed. As always, the eye candy is included at the end of the French post !
---


Mesdemoiselles (et messieurs, ne faisons pas de jaloux), votre blog préféré va vous aider à réaliser aujourd'hui l'un de vos fantasmes inavoués. Et oui, on est comme ça chez mysoul. Vous qui rêvez, le soir en vous endormant, bercé(e)s par les douces mélopées de la révélation folk soul du moment, de partager son lit, pour une nuit, ou pour la vie, et bien, pas de problème. Nous, on aime rendre service, vous savez...

Justin Nozuka, puisque c'est bien de lui qu'il s'agit, était récemment de passage à Paris. La France serait même, semble-il, devenue sa "second home", si l'on se réfère à la fréquence de ses séjours dans l'hexagone. Bref, vous l'aurez compris, Justin nous aime mais on le lui rend bien. Et lors de sa dernière halte dans la capitale, le songwriter à la plume sensible a bénéficié d'une promo assez exceptionnelle. Un concert privé avait même était organisé par la station de radio NRJ au très glamour hôtel Murano, avec à la clé, une rencontre en tête à tête avec la nouvelle idole des jeunes filles en fleur, dans sa chambre d'hôtel ! Tu n'étais pas convié(e) à la fête ? mysoul rattrape le coup pour toi. Les caméras de notre partenaire, tele-vision.fr, se sont immiscées dans cette fameuse suite, et se sont même glissées jusque dans... son lit !

C'est donc confortablement installé sur son king size bed que le bellâtre nous gratifie d'une sublime version acoustique de son hit, "After Tonight", fruit de sa collaboration avec Haydain Neale, le très talentueux leader de groupe Soul R&B canadien Jacksoul. Si après ça, vous ne faîtes pas de beaux rêves ce soir...




Berny Craze & Family, live au Reservoir Club (Paris) le 25 et 26 février



A few weeks back, I introduced you to the funky sound of Berny Craze. The parisian singer/songwriter will perform live in Paris next week, so if by chance you're anywhere around on the 25th or 26th, just hit the Reservoir Club for your special treat of Soul meets Funk meets Rock, an eclectic mix of his influences, from Mint Condition to Prince, among others. You can stream some of his latest work on his myspace, and even buy his latest single "L'Accord Parfait", which has just been released on Itunes !

---
On vous en a déjà parlé il y a quelques semaines à la sortie de son nouveau clip ("L'Accord Parfait"), Berny Craze fait figure d'original dans le petit milieu de la Soul parisienne. Tout comme Bona ou Quinze, le musicien n'hésite pas à sortir des sentiers battus de ce courant musical parfois trop linéaire, en empruntant des chemins de traverse, ouvrant son art à des horizons pop ou funk rock. Chez Berny, pas de bâtonnets d'encens qu'on fait brûler sur scène dans une ambiance cosy, sur des mélodies qui font traîner les notes jusqu'à laisser l'auditeur dans un état comateux. En live, attendez vous plutôt à de la "musi-qualité", du son groovy baby qui pulse, du fun et une énergie électrique. Une vision alternative de la Soul, en somme !

Berny Craze & sa Family investira cette semaine la scène du Réservoir. Et plutôt deux fois qu'une ! Faites nous confiance, l'essayer c'est l'adopter. Et n'oubliez pas que le single "L'Accord Parfait" est désormais disponible à la vente en digital sur Itunes.

































Concert Berny Crazy & Family

mercredi 25 et jeudi 26 février 2009
à partir de 21 h 00
au Réservoir Club
16 rue de la Forge Royal
Paris 11ème Métro : Faidherbe, Ledru Rollin
http://www.reservoirclub.com

Paf par concert: 10 euros ( en pré vente) 12 euros ( sur place )
Plus d'infos et titres en écoute sur : www.myspace.com/bernycraze

Thema : Nouvelle Star, nos coups de coeur des 6 premieres saisons !



Next Friday, Nouvelle Star, the French version of Pop Idol, will be back on air, for its 7th season. The perfect occasion for us to set up a list of our favorite contestants of the past 6 years of the show. Full length audio and video performances are all included in the French post. Enjoy !

---
Mardi soir, le télé-crochet le plus hype de la télévision française reprendra du service, pour notre plus grand bonheur. Et oui, on ne s'en cache pas, alors que certains tirent à boulet rouge sur ce genre d'émission, nous, à mysoul, sommes friandes de ce rendez-vous hebdomadaire centré, avant tout, sur la musique (même si l'émission pêche souvent par son excès de casseroles ou ses magnétos sans grand intérêt).

On aime surtout Nouvelle Star pour ses castings révélateurs de talents aux profils très divers, loin du formatage façon AB productions de son concurrent direct, la Star Academy. C'est à cette étape du programme que l'on repère les perles, car le principal défaut du divertissement d'M6, c'est que le meilleur est rarement celui qui gagne, à la fin...


Coups 2 coeur Mysoul saison 1 : Alexis Juliard, Diyas et Priscilla

Ainsi, dès la première saison, Jonatan Cerrada a triomphé d'une promo qui comptait pourtant dans ses rangs un vrai rayon de soleil, en la personne d'Alexis Juliard. Cette ancien membre de la chorale r&b parisienne We Are One avait terminé 4e du télécrochet, mais reste l'une des principales révélations musicales du show musical d'M6, régulièrement cité par André Manoukian comme l'un de ses favoris, toutes saisons confondues.

On se souvient notamment de sa prestation de pur lover sur le "Hello" de Lionel Richie:








Hello (Reprise Lionel Richie) - Alexis

Depuis, Alexis a fait ses classes aux prestigieux Berklee College of Music, et même si son retour discographique avait été annoncé pour 2008 par le site du magazine Télé 7 Jours (sous le pseudo d'Alexis Maxence), on ne trouve pour l'instant aucune trace de l'ancien candidat sur Myspace, alors, patience...

Pour Priscilla, les choses ont été moins simples. Malgré un timbre cassé, une belle identité vocale et un registre clairement Soul, la jeune fille n'a pas réussi à charmer le public, qui l'a injustement éliminée dès le deuxième prime. Priscilla avait pourtant réalisé deux prestations assez impressionnantes de maîtrise, sur le "Kiss" de Prince et le "Respect" d'Aretha Franklin...




Respect (Reprise Aretha Franklin) - Priscillia



Kiss (Reprise Prince) - Priscillia

Depuis, plus aucune trace de la demoiselle sur le net. Dommage.

Autre échappé de la chorale We Are One, Diyas. Lors de la dernière étape de sélection avant les primes, le jeune artiste décide de reprendre, à sa manière, le titre "Chère amie" de Marc Lavoine.


Chere Amie (Reprise Marc Lavoine) - Diyas

Une interprétation osée, suave, toute en finesse, qui ne convainc cependant pas le jury, peu enclin à la musique d'inspiration Soul cette année là (outre André Manoukian, c'est Varda Kakon, le parolier Lionel Florence et Dove Attia qui se chargent de la sélection des candidats). Le verdict tombe : la prestation de Diyas est totalement incomprise, et le jeune homme se voit remercié à coup d'un "trop de vibe tue la vibe" sans appel.

Coup 2 coeur mysoul saison 2 : Amel Bent

Même si elle n'a terminé qu'à la troisième place du podium, ratant de peu la finale (qui a opposé Julien Laurence à Steeve Estatoff), Amel Bent est sans conteste LA gagnante féminine du télé crochet. Sa popularité, acquise dès la sortie de son premier single, Ma Philosophie, n'a eu d'égale que celle de Christophe Willem depuis le lancement du programme.

Ci-dessous, sa prestation sur "Mistral Gagnant", de Renaud :




Et ici sur "La Bohème" de l'un de ses artistes préférés, Charles Aznavour (avec lequel la chanteuse finira par collaborer sur son deuxième album, sur le titre "Je Reste Seule")



Coups 2 coeur mysoul saison 3 : Mervyn Kennedy-Macfoy et Benjamin

On se rappelle du belge Mervyn et de sa coiffure façon Dragon Ball Z (ou pub pour le Gel Viveldop), mais on se souvient surtout de ses prestations tantôt funky, tantôt soulful, et de son timbre haut perché, très "jacksonien". Un temps présentateur sur la chaîne belge PlugTV, il a publié son premier album en Belgique, en 2007.

Ci-dessous, sa prestation sur le standard de Nina Simone, "My Baby Just Cares For Me" :



Et, à contre emploi, sur le Wonderwall d'Oasis :


Wonderwall - Mervyn

Autre candidat remarqué de cette 3e promotion, Benjamin, qui avait bluffé Manu Katché en reprenant à la guitare acoustique, lors de son premier casting en province, le morceau de Prince, "When Doves Cry".



When Doves Cry (reprise Prince) - Benjamin

Ayant eu du mal à gérer la pression inhérente aux primes, celui qui faisait figure de favori s'est cependant écroulé des les premiers direct à Baltard, et fut éliminé rapidement par le public, après des prestations bien en dessous de ses capacités. Pour preuve, les morceaux uploadés sur sa page myspace, dans un style folk soul parfaitement dans l'air du temps, ont tout pour séduire. A écouter notamment, une sublime reprise de Prince (encore et toujours), "Strange Relationship", une autre, toute aussi réussie, de Ben Harper ("Walk Away"), et une version étonnante du "Cry Me A River" de Justin Timberlake, qui ne devrait pas vous laisser insensibles.



Tient-on là le Justin Nozuka français ? Peut être bien. Plus d'infos : www.myspace.com/benjbenjmusic

Coup 2 coeur mysoul Saison 4 : Beverly

On se souvient comment la brune piquante avait fait fondre André Manoukian avec sa reprise de "Summertime". Il faut dire qu'avec son joli minois et son timbre de velours, qui lui a valu d'être rapidement comparée à Norah Jones, la jeune candidate avait tout pour taper dans l'oeil de Dédé les doigts de fée. Alors qu'elle n'a effectué que 4 primes lors de la 4e saison du programme, le compositeur décide de lui concocter un album jazzy, un temps annoncé chez EMI. Depuis, rien. André Manoukian a jeté son dévolu sur Gaëtane Abrial, candidate de la saison suivante, et Beverly a monté une agence de relooking. Il se murmure cependant qu'elle aurait trouvé un nouveau mentor en la personne de Benjamin Biolay, et qu'un nouveau projet discographique serait ainsi à l'ordre du jour.


Ci-dessous, un reportage sur le parcours de Beverly à Nouvelle Star et son projet d'album (avorté) avec André Manoukian :



Coups 2 coeur mysoul Saison 5 : Soma et Pierre Darmon

Outre Tigane, dont nous vous donnons régulièrement des nouvelles, Soma et Pierre Darmon sont les deux candidats qui représentaient le courant Soul dans la 5e saison de Nouvelle Star. Pour Soma, tout avait merveilleusement commencé. Dès le premier casting, le jeune homme subjugue littéralement le jury avec un a capella du "So High" de John Legend, sublimé par sa voix de velours. Mis en difficulté dès les épreuves du théâtre, les prestations en direct de l'aspirant chanteur se révèleront pourtant calamiteuses. Manque d'expérience, mauvaise gestion du trac, autant d'éléments qui ont empêché Soma de confirmer les espoirs placés en lui.




Pour Pierre Darmon, c'est plutôt la mécanique du jeu qui a joué en sa défaveur. Ce fan de Soul, également issu lui aussi du vivier We Are One, débute sur les chapeaux de roues avec une reprise très swing du "For Me, Formidable" d'Aznavour. Mais le vocaliste va se retrouver très vite à l'étroit dans une programmation qui se veut volontairement généraliste, pour ne pas trop décontenancer la fameuse ménagère de moins de 50 ans. Pierre se fait peu à peu "Danybrillantiser", n'évoluant plus que dans un registre de crooner trop lisse et trop sage. Son professionalisme ne suffira pas face à l'excentricité d'un Julien Doré. L'aventure s'arrêtera pour le parisien juste avant d'atteindre le carré final, après avoir assuré 8 primes.




Coups 2 coeur mysoul Saison 6 : Anahy, Julie et Thomas Marfisi

La dernière saison de Nouvelle Star était vraiment celle de la génération myspace. Les candidats évoluaient tous dans un registre très personnel, et faisaient preuve, de par le choix de leurs reprises lors des castings, d'une culture musicale étonnamment riche. La plupart avait d'ailleurs déjà initié une carrière et possédait un profil sur la plateforme musicale. La première révélation de la saison passée fut sans l'ombre d'un doute Anahy. Dénichée sur le casting de Genève, la suissesse âgée d'à peine 17 ans, s'est d'abord rappropriée, avec beaucoup d'aplomb, un titre de Grégory Lemarchal. Puis, elle a fini de convaincre un jury, séduit à l'unanimité, avec une cover acoustique du "With Or Without You" de U2. L'adolescente décroche aisément son sésame pour le tour suivant, mais brillera pourtant par son abscence dans la suite du programme. Le réglement de l'émission stipule crupuleusement qu'un candidat doit être vierge de toute carrière discographique, ce qui n'était pas le cas d'Anahy, qui a enregistré un album à l'âge de 13 ans. Bizarement, la production s'était montrée plus clémente avec Christophe Willem, qui avait pourtant participé à la B.O du film "Alive" avec Maxime Nucci avant de tenter sa chance au casting.



Il aura pourtant suffit de ce passage unique dans l'émission pour qu'Anahy se fasse repérer par une maison de disques, et pas des moindres. C'est dans le giron d'Athmosphériques, le label qui a révélait Abd Al Malik, Wallen (tous deux désormais chez Polydor) et qui est à l'origine du succès actuel de Charlie Winston, que ce nouveau talent de la chanson française s'épanouira désormais. Le single "Sors" vient d'être officiellement lancé sur la toile, accompagné d'un live acoustique en studio. Plus d'infos ici et .


Pour Julie, l'injustice est venu de la Vox Populi, qui n'a pas été touchée par sa version du L.O.V.E. de Nat King Cole, interprétée pourtant à la façon, plus actuelle, de Joss Stone.


Un vrai délice, duquel nous fumes privés illico presto. Heureusement, Julie aka Bessa n'était pas qu'une jolie poupée cathodique, et sa carrière, dans un style Jazzy Soul qui flirte avec la neo façon Jill Scott, continue sur myspace, ainsi que sur les petites scènes parisiennes. Son petit décroché vocal fait des merveilles sur sa reprise du "Down On My Knees" d'Ayo, qu'elle revêt, avec beaucoup de goût, d'un écrin jazz. Ses compos, elles, oscillent entre soul et reggae acoustique, ce qui la rapprocherait de l'univers d'une artiste comme Sandy Cossett. A découvrir d'urgence, via myspace.

Les failles du réglement, et le fameux système du jocker, cédé d'entrer par le jury, ont été pointées du doigt après l'élimination, totalement injustifiée, de Thomas Marfisi (l'un des favoris du programme), lors du 5e prime de la dernière saison. Pourtant, certains (dont je fais partie) voyaient en lui un sérieux candidat à la victoire finale, après son extraordinaire prestation sur le "Seven Nations Army" des White Stripes, lors de l'étape du casting. Gavroche vissée sur la tête, guitare sèche dans les mains, regard bleu océan et voix cassée impeccablement placée sur le tempo, Thomas nous avait offert un instant de pur poésie pop rock, qu'il avait eu l'intelligence de mettre en ligne rapidement sur le myspace de son groupe The Sleepwalkers.



Son visage poupon, à la Leonardo Di Caprio/Michael Pitt, son charisme de babyrocker et sa musicalité ont rapidement séduit les médias. Dès le lendemain de son élimination, Thomas se voit invité au prestigieux Grand Journal de Canal +. Quelques mois plus tard, il devient l'égérie de la marque Teddy Smith, et s'affiche dans une campagne publicitaire. En début d'année, Thomas a ouvert un nouveau profil myspace, sur lequel il poste régulièrement vidéos et titres audios de ses nouvelles compositions.

Voilà pour nos coups de coeur, quels seront les prochains ? Rendez-vous dès mardi soir sur M6 pour découvrir les premières images des castings.

Plus d'infos : www.nouvellestar.fr
 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.