• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Concours : (re)decouvre et remporte "The Point Of It All", le nouvel album d'Anthony Hamilton (concours terminé)



Sur mysoul.fr, vous l'aurez compris, nous aimons vous faire partager nos coups de cœur musicaux, dixit notre baseline. Mais ce que l'on aime par dessus tout, c'est , dès que l'occasion se présente à nous, de pouvoir vous chouchouter, estimés lecteurs ! La période des cadeaux de Noël est derrière nous ? Qu'à cela ne tienne ! En cette fin janvier, votre blog musical préféré prolonge les fêtes...

Pour vous remercier de votre fidélité, nous vous proposons cette semaine de (re) découvrir l'excellent nouvel opus d'Anthony Hamilton, "The Point Of It All".


Découvrez Anthony Hamilton!



Un album que vous pourrez même remporter grâce à notre aimable partenaire, Jive/Epic. Pour ce faire, et tenter de gagner l'un des trois exemplaires mis en jeu, il suffit de répondre aux trois questions suivantes :

1/ Avec quel groupe de rap sudiste Anthony Hamilton a-t-il enregistré le titre "Po'Folks" en 2002 ? Réponse : Nappy Roots

2/Quel morceau Anthony Hamilton interprète-il sur la B.O. du film "Soul Men" ? Réponse : Soul Music

3/Quel rappeur apparait en featuring sur "Cool", premier single extrait du nouvel album d'Anthony Hamilton, "The Point Of It All" ? Réponse : David Banner

Concours terminé. Les 3 gagnants seront avertis très prochainement par mail. Merci à tous les participants et rendez-vous très bientôt sur mysoul.fr pour un nouveau concours.

Bayje "Find A Way" (video)



If Karina Pasian was an obvious breakthrough siren in 2008, who published a solid and mature debut album despite being only 16, Bayje might be the next burgeoning flower to come out from the teen urban pop scene. This 19 years old vocalist has just released the first video of her yet unscheduled Atlantic release, expected to hit shelves sometimes in 2009. The song, called "Find A Way", has been produced by Norvegian hitmakers Stargate, and its fusion of acoustic pop and r&b, though sounding similar to their previous work (i.e. Beyonce's massive hit "Irreplaceable") still proves very efficient. You can check out the video inside the French post.

---
Si Karina Pasian s'est révélée en 2008 grâce à un premier opus d'une maturité convaincante en dépit de ses 16 printemps, Bayje semble être la nouvelle jeune fille en fleur prête à éclore sur la scène "teen r&b" américaine. A 19 ans, la jolie Britanny, surnommée "beige" par sa mère en référence à son métissage et en réponse aux discriminations dont elle fut victime durant sa scolarité, a récemment dévoilé la vidéo du premier extrait de son futur album, attendu cette année chez Atlantic Records.


Bayje - Find A Way


Sur ce titre aux sonorités groove acoustique, Bayje a collaboré avec les norvégiens de Stargate. La team de hitmakers a donc naturellement apposée sa marque de fabrique au morceau, des arrangements flirtant avec la pop, une recette éprouvée depuis le succès de la ballade "Irreplaceable", concoctée pour Beyoncé.

Bien qu'Atlantic l'annonce comme l'une de ses nouvelles signatures, Bayje affiche pourtant un parcours sinueux et a en réalité connu une première tentative de lancement de carrière, avortée en 2006, malgré la publication d'un premier single, "The Greatest Gift". On la retrouve en 2008 sur la B.O. de "Step Up 2 : The Streets" avec le très club "Impossible" (titre produit par Nate "Danjahandz" Hills, l'acolyte de Timbaland).

Et alors que "Find A Way" n'a même pas encore été envoyé aux radios US, Bayje a déjà enchaîné avec le tournage du clip de son prochain single, la ballade "No Happy Ending", dont elle a publié les premières images sur sa page Youtube.

Plus d'infos sur Bayje : myspace.com/bayje ou atlanticrecords.com/bayje

Q-tip feat. Amanda Diva "Manwomanboogie" (video)



After "Gettin' Up and double single "Move/Renaissance Rap", "Man Woman Boogie" marks the 4th collaboration between Q-Tip and director Rik Cordero for his Renaissance album. The video also features high profile Hip Hop figure Amanda Diva, the talented singer, spoken word artist, MC, activist (she owns a blog on Okayplayer) and radio host appearing as a guest on the track. Q-Tip will be performing in Paris on March 9, at the Elysee Montmartre, as part of his upcoming European tour.

---
Après "Gettin' Up" et le diptyque "Move/Renaissance Rap", voici la 4e collaboration entre Q-Tip et le réalisateur Rik Cordero pour l'album "The Renaissance". Et après avoir sondé ses fans via son profil myspace, c'est finalement "Man Woman Boogie" qui a été choisi comme nouvel extrait de l'album (j'avais personnellement milité pour "We Fight/Love", fruit des retrouvailles du MC avec Raphael Saadiq, 10 après "Get Involved"). Figure emblématique du hip hop féminin en ses qualités de rappeuse, chanteuse, poétesse, activiste (elle tient un blog sur Okayplayer) et animatrice radio, Amanda Diva, qui pose son grain rugueux sur les refrains du titre, fait également une brève apparition dans la vidéo.



Par ailleurs, Q-Tip investira la scène de l'Elysée Montmartre à Paris le 9 mars prochain pour un concert unique en France. La billetterie est ouverte dans les points de vente habituels.

Jazmine Sullivan, en interview video sur Mysoul.fr, dès la semaine prochaine


After months and months of blogging and raving about her, we finally got a chance to chit-chat with our girl Jazmine Sullivan! The mesmerizing singer spent a couple of days in Paris to support the French release of her now notorious and highly praised debut album, "Fearless". I'll be posting the full length video interview later next week, in the meantime, you can catch a lil' preview right here, right now. Ever wished to hear the girl hum some Beyonce, Alicia or Kanye ? Then, you definitely have to check out the video at the end of the French post... Enjoy, my friends !
---
On vous en parle tellement depuis l'ouverture du blog que Jazmine Sullivan est devenue, par la force des choses, l'une des artistes emblématiques de mysoul.fr. Son premier album "Fearless" ne sera officiellement dans les bacs qu'au mois de mars (en sortie française), mais vous pouvez déjà le trouver en import chez tous les bons disquaires, sur Itunes, et bien sûr, en streaming intégral sur Deezer, Jiwa etc... En attendant, la jeune chanteuse, qui est en train de s'imposer comme la nouvelle voix référence de la Soul américaine (elle est en lice pour 5 Grammy Awards !) était cette semaine en promo à Paris. L'occasion de partir à sa rencontre, flanquée, comme toujours, de mon indispensable caméra DV. Et en attendant de vous faire partager la vidéo exclusive de cet entretien, voici un petit teaser, à l'ambiance très musical. La suite, la semaine prochaine !




John Legend "Everybody knows" (video clip)


Here is finally the video clip which we attempted so much : "Everybody Knows" by John Legend !!! We saw some pictures, a video preview and 2 lives to wait but it wasn't the real video clip ! Let's see how JL and his team chose to illustrate this beautiful song. In the menu : homosexuals couples, old people, youngs, blacks, whites, ...
---
Enfiiiiiin, voici le clip de "Everybody Knows" de John Legend !!! On l'aura vraiment beaucoup attendu celui-là !!! Bien sûr, on a eu quelques avant-goûts avec 2-3 photos ainsi que 1 ou 2 vidéos préview, on a bien essayé de patienter avec des lives également mais en vain... On retrouve donc ce clip presque 3 mois après avoir été tourné (8 et 9 novembre 2008).

Au menu : de la super pub pour Blackberry et des mots sur son front... non, pas seulement ! L'attente en valait la peine. Les images accompagnent parfaitement les paroles (je préfère). Rappelons que ce titre parle de la rupture amoureuse que tout le monde pense pouvoir gérer mais que personne ne sait réellement le faire et personne ne peut vraiment donner de conseils. Pour illustrer ce propos, le chanteur et son équipe ont choisi de mettre en avant la diversité (déjà présente dans "We just don't care" ou encore "Ordinary People") et permettre ainsi à tout le monde de s'identifier aux différents couples : homos, personnes âgées, blancs, noirs, mixtes, ... Il en ressort au final un très beau clip avec de magnifiques plans de Manhattan.



Et toi, t'ecoutes quoi ? Test webradio n°4 : Goom Radio + presentation presse formats urbains Goom (video)



Goom Radio is a new radio portal, consisting of a dozen of digital radios. 4 of them are dedicated to urban music, ranging from todays hottest hip hop tracks (Urban Mix, Explicit Content) to classic rap anthems (Urban Legend) to mainstream R&B (Crazy R&B). Goom Radio's founder, Roberto Ciurleo, presented them last tuesday, during a conference at the station's studios, located in the south western suburbs of Paris. You can catch the videos inside the French post.

---
Sur mysoul.fr, nous sommes en permanence à l'affût des dernières tendances et possibilités offertes par cet océan numérique qu'est le web, mais aussi des nouveaux services sensés nous faciliter la vie, amatrices de musique (quasi insatiables) que nous sommes. Nous avons même crée une thématique dédiée au sujet, et si vous êtes d'ailleurs des lecteurs fidèles de notre rubrique "Webzone", vous avez probablement noté que nous avons déjà consacré plusieurs articles à Goom Radio. Ce bouquet de radios numériques lancé à la rentrée 2008, et initié par Roberto Ciurleo et Emmanuel Jayr (deux anciens d'NRJ) nous séduit, a priori, par ce qu'il propose.

Outre une qualité de son impeccable qui assure à l'auditeur un vrai confort d'écoute, il semblerait que la volonté des fondateurs de Goom soit de coller au mieux aux nouvelles habitudes de consommation de musique des moins de 25 ans, qui ont peu à peu délaissé la FM classique au profit du web. Et c'est bien là tout l'enjeu de Goom. Alors que la radio numérique terrestre (l'équivalent radio de la TNT, pour faire simple) devrait être lancée fin 2009, le bouquet prend donc une longueur d'avance sur la concurrence. Espérons que leur effort sera payant, car il n'est cependant pas garanti que la radio possède, au final, une fréquence sur la future RNT. En effet, c'est le CSA qui attribuera les fréquences, après analyse des différents dossiers de candidatures, la sélection étant faite au courant du mois de mars prochain. Bien évidemment, les acteurs historiques de la radio dite classique se sont tous portés candidats à l'attribution d'une fréquence numérique, le groupe RTL notamment, dont le projet de radio urbaine, alliant musique et débats de société (radio 128), avait déjà retenu toute notre attention il y a quelques mois (lire l'article à ce sujet ici).

Goom semble quoi qu'il en soit se donner les moyens de ses ambitions. Une équipe de 80 personnes s'affaire déjà, dans les locaux de Sèvres, à offrir aux internautes assoiffés de nouveautés et d'exclusivités en tout genre, une offre riche et variée, brassant tout un éventail de styles musicaux. Mysoul.fr s'est rendue à la présentation des 4 formats urbains de Goom, à savoir Explicit Content, Urban Mix (chapeauté par le producteur Hip Hop Tefa), Urban Legend (parrainé par Jean Rachid), Explicit Content (parrainé par Booba), et Crazy R&B.

Ci-dessous, la vidéo de Roberto Ciurleo lors de cette présentation, qui nous en dit plus sur les ambitions de Goom :



Tefa et Jean Rachid, eux, nous expliquent le positionnement d'Urban Mix et Urban Legend, deux des formats urbains proposés par Goom Radio.



Mon verdict ? Dans le cadre des tests webradio que j'effectue de façon régulière, j'ai donc profité de l'occasion pour vous délivrer mon analyse détaillée concernant les programmes urbains de Goom Radio.

Certes, l'envie et les idées sont là, et la passion qui anime les différents acteurs impliqués dans l'aventure Goom ne fait aucun doute. Cependant, je reste sceptique sur certains points, qu'il me semble essentiels d'améliorer si Goom veut devenir une marque référence en matière de radio et effectivement séduire une cible jeune, désormais très volatile, et surtout, surtout, devenue extrêmement exigeante de par la quantité astronomique de musique à sa disposition (légale ou pas) sur la toile. Comme le dit Orelsan sur son clairvoyant single "Changement", "avant j'achetais les sons, j'écoutais même ceux que j'aimais pas, maintenant j'ai 40 Giga d'mp3 qu'j'écoute même pas".




Tout d'abord, même si le fait de pouvoir personnaliser sa radio est un petit gadget sympathique (qui n'apporte cependant pas beaucoup plus à l'internaute que de monter une playlist sous Deezer, Imeem ou Musiline), cette fonction perd quand même une grande partie de son attrait sachant qu'il est impossible d'exporter ladite radio, une fois créée, sur un blog, un profil facebook ou myspace. Pas facile de promouvoir sa radio personnelle avec une telle restriction !

De plus, le terme "radio personnalisable" me semble ici être un leurre. En vérité, il s'agit plutôt de piocher des titres à l'intérieur d'un stock préalablement mis à disposition par l'équipe des programmateurs de Goom. Bien sûr, certaines exclusivités, réservées à leurs antennes officielles, ne sont pas diffusables sur sa propre radio, puisqu'on ne les trouve pas dans le fameux stock mis à la disposition des goomers.

Et si l'on creuse un peu, et que l'on souhaite aller vers des titres plus pointus, là encore la déception est de taille. J'ai d'ailleurs fait un test en tentant de créer une radio à l'image de Mysoul.fr, mais la plupart des titres que je souhaitais intégrer dans ma playlist sont tout simplement absents de la base de données de Goom !




Qu'en est-il de Giovanca, Melanie Fiona, Teriyaki Boyz (groupe produit quand même par Pharell Williams, et, à ce titre, incontournable sur la toile), Hugh Coltman, Nikka Costa, Maya Azucena ? Je vais m'arrêter là, sachant qu'il s'agit d'artistes d'envergure, certains signés en major, ou qui ont tous au moins leurs albums ou singles en vente sur Itunes...

Car si je m'attaque au marché des artistes indé ou autoproduits, la sentence est tout aussi redoutable. Pourtant, des nouveaux talents comme Berny Craze, Mil, Jim & Les Magic Beans ou Sandy Cossett mériteraient, encore plus que les autres, de bénéficier de ce nouveau canal de diffusion, étant donné qu'ils ont déjà de grandes difficultés à se faire entendre par manque d'ouverture des medias traditionnels...

Pour aller plus loin, je dirais même qu'il ne me semble pas forcément très pertinent de la part de Goom de dédier 3 stations au Hip Hop sur les 4 formats urbains disponibles. Car, une nouvelle fois, et malgré un succès mainstream indéniable ces dernières années (Ayo, Seal, Amy Winehouse, Duffy, pour ne citer qu'eux), la Sou a été totalement zappée dans l'affaire, pour une raison pour le moins obscure. N'aurait-il pas été plus pertinent de rééquilibrer les choses en proposant par exemple deux formats Hip Hop, agrémentés d'émissions thématiques, un format R&B, mais aussi un format Soul ?

La Soul n'est-elle pourtant pas le courant musical le plus fédérateur qui soit, capable de rassembler plusieurs générations, des adultes fans de oldies à la jeune génération, fascinée par les vocalises d'une Jazmine Sullivan ? En attendant que les choses évoluent et que notre appel désespéré soit entendu par les équipes de Goom, on se contentera donc de Crazy R&B, qui plébiscite tout de même cette dernière sur son antenne. Et pour être tout à fait juste, on note tout de même une certaine réactivé des programmateurs de Goom, qui viennent aussi d'intégrer le dernier India Arie (Therapy) dans leur base. De quoi enrichir un peu ma radio mysoul. Ouf, l'honneur est sauve !

Sy Smith "What I Am" (Edie Brickell & The New Bohemians cover)



In 1988, Edie Brickell & The New Bohemians released the hit single "What I Am", a catchy blend of pop and folk, with this now notorious guitar riff, popularized by its many covers and samples in contemporary urban music (Brand Nubian, New Edition and Lauryn Hill have all released material inspired by the song). Yet, Indie Soul songstress Sy Smith (now a background vocalist for popular TV show American Idol) gave her own twist to the track, a very personnal and beautiful rendition of "What I Am", on her first solo effort, Psykosoul, back in 2000. I thought this one would fit perfectly inside our sunday special section, Mysoul covers. Enjoy !


---
Il y a quelques jours, en vous présentant le superbe projet "Dirty Soul", je faisais une rapide allusion à la chanteuse Sy Smith, sirène de l'indie Soul, qui apparait sur cette compilation publiée par le label britannique BBE. Cette talentueuse vocaliste mérite cependant que l'on s'attarde un peu plus en détails sur son œuvre. Si Sy a débuté sa carrière en tant que choriste, et qu'elle officie désormais dans le backing band du très populaire télécrochet American Idol, elle a également à son actif une collaboration avec la formation anglaise Brand New Heavies, sur leur album "We Won't Stop" (2003), mais surtout trois opus perso, publiés entre 2000 et 2008. Le premier, Psykosoul, réédité en 2005, bénéficie de productions signées James Poyser et Ali Shaheed Muhammad (A Tribe Called Quest, Lucy Pearl). Salué par la critique à sa sortie, c'est également sur ce disque que l'on retrouve sa brillante reprise d'un classique Pop Folk d'Edie Brickell & The New Bohemians, "What I Am". Un morceau que je vous propose de découvrir dans le cadre de notre rubrique dominicale, Mysoul covers.


































Ce titre à la mélodie irrésistible fut donc enregistré et popularisé par la chanteuse Edie Brickell et le groupe The New Bohemians en 1988. Il reste d'ailleurs son plus grand succès commercial à ce jour, dû en partie à ce fameux riff de guitare qui fait toute la force du titre et qui a inspiré nombre d'artistes par la suite...






Outre Emma Bunton aka Baby Spice qui repris le titre dans une version pop sucrée des plus efficaces en 1999 avec le groupe Tin Tin Out (voir la vidéo ici), ce riff de guitare servit de base pour l'instru de "Slow Down", du groupe Hip Hop Brand Nubian, publié en 1991 (voir la vidéo ici).

Mais "What I Am" fut surtout très intelligemment samplé par New Edition sur le titre "Somethin' About You", un pur banger, et probablement l'un des extraits les plus percutants de leur album comeback "Home Again", datant de 1996.




En 1998, alors à l'apogée de sa carrière puisqu'elle vient de publier avec le succès que l'on sait son premier album solo "The Miseducation Of Lauryn Hill", la désormais très prisée Lauryn Hill compose et produit "A Rose Is Still A Rose" pour la Queen of Soul Aretha Franklin. On peut entendre Lauryn brièvement fredonner sur ce titre le fameux "What I Am is what I am" d'Edie Brickell. Je ne résiste donc pas à vous poster la vidéo, pour le plaisir de revoir Q-Tip dans le rôle du lascar briseur de cœur, mais également quelques figures emblématiques de la scène soul r&b féminine des 90's, rendre hommage à leur mentor Aretha : Faith Evans, Changing Faces et Amel Larrieux.

Mariah Carey et Beyoncé au ball pour Obama ! (video)



Mariah Carey que l'on voyait trop peu depuis son mariage (concerts annulés, promo en Europe annulée, ...) a refait surface spécialement pour Obama (l'homme de tous les "possibles"). Elle a interprété son tube "Hero" au Live 2009 Neighborhood Ball Concert à Washington. Toute mignonne dans son discours d'intro pour justifier le show de cette chanson (alors que l'on sait tous que cela correspond au lancement de la nouvelle version de "Hero", accompagnée d'un nouveau clip), elle n'en reste pas moins décevante dans son interprétation. Moins en forme qu'à l'époque, moins dans les aigus, moins de va et vient entre ses voix de tête et sa voix pleine, ... Mais peut-on réellement en vouloir à cette artiste qui a sorti son tout premier album il y a 18 ans déjà, alors qu'elle n'avait que 20 ans ! Allez, t'inquiète Mariah, quoiqu'il arrive, tu resteras toujours une diva ! Je lui adresse d'ailleurs une mention spéciale pour sa magnifique robe.



On n'en veut pas à Mariah Carey non plus car, il est clair que ces derniers temps, Beyoncé a placé la barre très très haute ! Déjà sur tous les fronts : dancefloor avec Sasha Fierce et le tube "Single ladies", slow avec son très beau titre "Halo", parfaite dans son interprétation de "America the beautiful", elle ne s'arrête pas là. Elle a été une nouvelle fois magnifique pour honorer la première danse du couple présidentiel américain en reprenant à la perfection, et malgré l'émotion, un classique d'Etta James "At last".

Manu Katche presente "One Shot Not" saison 2, le 31 janvier sur Arte ! (video)



One Shot Not is a music oriented TV show, which has been airing on Arte (French and German TV network) for one year now. The program, hosted by famous french musician Manu Katché, will launch its second season on January 31 with a lineup consisting of reknown artists (international bass player Marcus Miller and the master of afro-funk Keziah Jones) as well as emerging talents such as folk songstress Alela Diane. More info about the show , as well as exclusive videos, are available on its official site, right here.

---
C'est un fait, l'offre télévisuelle en matière de musique est d'une pauvreté consternante. Outre les éternels robinets à clips des chaînes dites musicales (dont la programmation oscille entre trash tv et hits du top 40 matraqués jusqu'à l'écœurement ), quelles alternatives restent-ils pour les amateurs de musique live ? Jusqu'ici, seuls Nagui et son incontournable Taratata (qui a eu le mérite d'offrir une certaine visibilité à des nouveaux talents tels Justin Nozuka, Kevin Michael ou Nneka) ou Virgin 17 avec ses Trabendo Sessions, tiraient leur épingle du jeu. Depuis l'année dernière, un petit nouveau est venu élargir l'offre, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Rendez-vous mensuel diffusé sur Arte, One Shot Not pourrait être le petit cousin français de show culte de Jools Holland (diffusé, lui, sur l'antenne de BBC2 depuis 1992). Sa programmation est tout aussi éclectique (musiciens Folk, Pop, Rock, Soul ou Jazz se succèdent sur le plateau) et audacieuse (les deux émissions n'hésitant pas à ouvrir leur antenne à des artistes émergents, souvent inconnus du grand public). Et, chez nous aussi, c'est un musicien émérite (en l'occurrence Manu Katché) qui se glisse dans le costume de Monsieur Loyal. Plus performeur que présentateur, le batteur à la renommée internationale n'hésite d'ailleurs pas à reprendre du service pour accompagner ses invités le temps d'un morceau.

Plus d'infos, vidéos exclusives, et catch-up TV sur le site officiel de l'émission :
One Shot Not sur Arte.tv

Beyonce, Shakira, Stevie Wonder & Usher au Lincoln Memorial pour Obama (video)


Several hundred of thousand persons attended the concert, yesterday, celebrating the launching of the investiture of Barak Obama which will indeed take place on Tuesday. The show was in the Lincoln Memorial in Washington, the same place where Martin Luther King did its speech "I have has dream" in 1963. Among the lost of artists, there is Beyoncé who was amazing ! She did a great performance with the song "America the beautiful", backed up by a wonderful (multi-ethnic) choir.
---
Plusieurs centaines de milliers de personnes ont assisté, hier, au concert fêtant le lancement de l'investiture de Barak Obama qui aura réellement lieu mardi. Le show a eu lieu au Lincoln Memorial à Washington, l'endroit même au Martin Luther King a effectué son discours "I have a dream" en 1963. Le leadeur de U2, Bono, n'a d'ailleurs pas manqué d'y faire référence "À l'endroit où nous nous trouvons, il y a 46 ans, le docteur King a fait un rêve. Mardi, ce rêve devient réalité". Parmi les nombreux artistes présents (Bruce Springsteen, U2, Stevie Wonder, ...), on retrouve Beyoncé qui, épaulée par une chorale (multi-ethnique), a magnifiquement bien interprété merveilleusement bien la chanson patriotique "America the beautiful".





Quant à Usher et Shakira, ils se sont tout simplement payés le luxe de chanter avec Monsieur Stevie Wonder, rien que ça !



D'autres vidéos très prochainement !

The Klaxons "No diggity" (Blackstreet's cover)



Cette version des Klaxons a fait son entrée dans notre playlist (cf le player Fairtilizer, colonne de gauche) depuis quelques temps déjà mais il mérite bien un article à lui tout seul et entre justement dans notre rendez-vous du dimanche (ok, on est lundi mais chut...) des "Mysoul Covers".

Qui n'a pas kiffé l'énorme tube des Blackstreet "No diggity" ? Rappelez-vous, c'était en 1996 ! Le groupe a vendu 1 600 000 exemplaires de ce titre, s'est placé N*1 aux USA et en a profité pour projeter l'album "Another Level" (leur 2ème opus) sur le devant de la scène R&B de l'époque (feu cette belle époque!). Grâce à ce titre également, ils ont pu rafler le Grammy Award du meilleur groupe en 1998 et ont été nominés pour la meilleure chanson de R&B. Bien sûr, l'énorme succès de ce titre est dû également aux apparitions très réussies de Queen Pen et Dr.Dre.



Mais rendons à César ce qui lui appartient et si ce titre nous a tant plu c'est peut-être aussi parce qu'il s'agit d'un sample du grand Bill Withers :



Pour en revenir aux Klaxons, habitué des reprises ("My love" de Justin Timberlake en autres) ne révolutionne pas la version de Teddy Riley et ses copains mais nous fait revivre le kif d'une belle époque dans un registre un peu plus rock ! Je vous laisse en juger par vous-mêmes :


Juste pour la nostalgie, on se refait le clip des Blackstreet :




PS : On parle d'un nouvel album prévu pour 2009 "Back 2 Da Blackstreets", à suivre de près...

Ils en ont parlé : Gonzague, Basement Beatz, et bien d'autres...

Justin Timberlake "Bigger Than The World" (demo track/audio)



"Now I know I'm just a girl, tryin' to make my way through this life", Justin Timberlake croons, with his softest falsetto signature style. No, the pop mogul isn't questioning is masculinity here, the track the lyrics are taken from being a demo of "Bigger Than The World", a song which surfaced a couple of days ago on the Internet, thus creating yet another frenzy. "Bigger Than The World" may sound unfinished, but its addictive melody, clever production, and similar soundings with the best material Timberlake and Timberland produced on 2006's FutureSex/Love Sounds makes us hope the definitive version will appear on Esmée Denters upcoming Tennman Records release (Justin's protegee is expected to release her debut album on his imprint next march). In the meantime, we can't help but Press Replay on this one.

---
Ne nous emballons pas. Aussi puissant et catchy qu'il soit, "Bigger Than The World", titre qui affole actuellement toute la blogosphère, n'est pas le nouveau single de Justin Timberlake. Inutile donc d'espérer le retour discographique de l'icône masculine de la pop urbaine en 2009. La star avait d'ailleurs déclaré récemment à MTV News qu'il ne projetait pas de donner, dans un avenir proche, de suite au fulgurant "Futuresex/Love Sounds" (2006), et qu'il se consacrerait en priorité à un travail de composition et de production pour les artistes de son label nouvellement créé, Tennman Records. Parmi ceux-ci, on attend bien évidemment de pied ferme la sortie du premier album d'Esmée Denters, a priori prévu pour le mois de mars 2009.



"Bigger Than The World", dont les paroles sont écrites (et donc interprétées par Justin) d'un point de vue féminin ("Now I know I'm just a girl, tryin' to make my way through this life", fredonne-t-il d'un falsetto soyeux sur le refrain du morceau) fait-il donc partie des pépites réservées à sa protégée, la sensation Youtube néerlandaise dont nous vous avions longuement parlé cet été ? Mystère. On l'espère en tout cas fortement, car outre le fait que la jeune artiste possède un timbre sublime, qui lui permettrait de faire des merveilles sur ce genre de production made in Timbaland, il n'en reste que la chanson en elle-même est un énormissime banger. Ce n'est donc pas un hasard si cette démo est l'un des plus gros buzz musical de ce début 2009, car même si le titre a été dévoilé sous une forme encore brute, il ne fait aucun doute qu'une fois que ce diamant aura été poli, on aura alors affaire à une oeuvre aussi addictive que les joyaux déjà passés entre les mains d'orphèvres du team Timberland/Timberlake.

Il est d'ailleurs intéressant de constater que le même schéma de construction de "fondue enchaînée" de l'instru (un titre commence avec une instru et un univers propre pour s'achever sur une autre instru, laissant place à une athmosphère totalement différente) qui avait fait des merveilles sur "Lovestoned/I Think She Knows" ou "Let Me Talk To You/My Love" a été appliqué à "Bigger Than The World". Un titre, qui, bien que non finalisé, possède un tel magnétisme qu'il nous vient irrémédiablement l'envie, à la fin de son écoute, d'appuyer, encore et encore, sur la touche replay.

Hugh Coltman "Could You Be Trusted" (video)



Folk/Soul singer/songwriter Hugh Coltman, who's been featured on mysoul a few months back, has finally released the video to support "Could You Be Trusted", the first song to be taken off his ULM/Universal release, "Stories From The Safe House". You can watch it right inside the French post.

---
Souvenez-vous, c'est à la fin de l'année 2008 que j'ai craqué pour la douce mélodie de "Could You Be Trusted", premier extrait de l'album du britannique Hugh Coltman ("Stories From The Safe House"). Je m'étais ainsi empressée à l'époque de vous faire part de mon enthousiasme à l'égard de l'univers singulier de cette nouvelle recrue d'ULM/Universal. Le clip a été récemment dévoilé sur la toile, et je vous propose donc d'en découvrir les images ci-dessous :



Hugh Coltman "Could You Be Trusted" from 35east on Vimeo.



Le réalisateur Antoine Wagner a lui aussi choisi un angle des plus original pour mettre en images la musique de l'artiste folk/soul. Le split screen nous ballade dans une ambiance bucolique (la scène se déroule dans une maison de campagne), et, il faut bien l'avouer, un brin barrée. On suit ainsi les pérégrinations du chanteur, entouré d'extravagants personnages, tentant désespérément d'attirer l'attention de sa belle. Cela nous donne un résultat des plus étranges, mais en même temps, pourquoi pas...

Si vous aimez l'idée, vous pouvez même télécharger la vidéo dans son intégralité, pour la rejouer à votre guise sur votre Ipod, via le site de la boîte de production Nobody.

Laure Milan, Rony, Lisa Spada et Shad Murray donnent de la voix contre la drépanocytose.



Though one of the most common genetic disease in France (not to say worlwide), sickle cell anemia remains an hardly known illness, due to its poor, or rather inexistant, media exposure. So Live Productions (live event promoter) and Drepan Hope (a web portal aiming to inform and increase public awareness of sickle cell disease) have teamed up to set up a live gig, gathering on stage a line-up of young singers, most of them (Laure Milan, Lisa Spada, Shad Murray, Rony) being already established in the parisian Soul scene. The event will take place January 30, at the Bizz'Art (Paris).

---
Première maladie génétique en France, voire dans le monde, la drépanocytose (maladie héréditaire qui se caractérise par une altération de l'hémoglobine) reste, faute d'un relai médiatique suffisant, une pathologie peu connue du grand public. Outre-atlantique, l'une de ses porte-parole les plus engagées n'est autre que Tionne "T-Boz" Watkins, membre de la formation r&b la plus populaire des années 90, TLC. C'est en 1996, alors à l'apogée de sa carrière, que la chanteuse a décidé de rendre publique son affection, afin de donner une résonnance encore plus grande à son combat, se faisant par la même l'écho de milliers d'anonymes drépanocytaires.

Comme le dit l'adage, l'union fait la force. Laure Milan, Rony, Lisa Spada, Jool, Shad Murray, Larry Paul, sont tous des figures familières du milieu Soul parisien, appréciées des fidèles de l'Opus Café (rebaptisé depuis janvier le Bizz'art). C'est donc dans ce lieu incontournable pour les amateurs de groove, et sous l'impulsion de deux associations, So Live Productions d'une part et Drépan Hope de l'autre, qu'ils seront réunis sur scène, le 30 janviers prochain, pour un concert de soutien qui donnera un sérieux coup de projecteur, nécessaire, sur cette maladie dont tant de gens souffrent mais dont on parle finalement trop peu souvent.

Ci-dessous, un live de Laure Milan



Une version acoustique du titre "T'es mon rêve", par Shad Murray :



Et enfin Rony, sur la scène du New Morning en 2008 :



Pour en savoir plus sur la drépanocytose, et soutenir l'action de l'association Drépan Hope, je vous invite à visiter leur portail, très complet, à l'adresse suivante : www.drepan-hope.com

Drepan Hope Live
Musical combat contre la drépanocytose
avec Laure Milan, Rony, Lisa Spada, Larry Paul,
Jool, Nixon, Shad Murray, Zuzoom, Ulrich
le 30 janvier 2009 au Bizz'Art (Opus)
167 quai de Valmy, Paris 10e
métro Louis Blanc
P.A.F. 10 euros
Les bénéfices seront entièrement reversés à l'association Drépan Hope.

Melanie Fiona The Bridge (EPK) + Ready For Love (India Arie cover) + Give It To Me Right (audio)


If 2008 was by no doubt Jazmine Sullivan's year, I'd bet you anything that 2009 will belong toMelanie Fiona.Currently touring with Kanye West as an opening act for his Glow In The Dark Tour, the recently Motown Universal signee has just released her first single, the impressive old school flava jam "Give It To Me Right". On her first album "The Bridge", due to come out later this spring, the powerful vocalist has teamed up with an all-star production team : Andrea Martin (Leona Lewis' "Better In Time"), Future Cut (Lily Allen's "Smile"), Vada Nobles and Salaam Remi (of "The Miseducation of Lauryn Hill" fame) have all been enroled in this future project, which makes us even more impatient to listen to ! In the meantime, you can preview the full length version of the single in the French post, as well as some previous material, and a beautiful rendition of India Arie's "Ready For Love". Enjoy !
---
Si l'année 2008 a vu l'avènement de Jazmine Sullivan, véritable révélation de la scène Soul R&B, je serais prête à parier cher que 2009, qui n'en est pourtant qu'à ses balbutiements, sera celle de Melanie Fiona. Si vous avez eu le privilège d'assister au concert de Kanye West à Bercy en novembre dernier, la voix de cette éblouissante jeune artiste originaire de Toronto vous est peut être déjà familière.

Nouvelle signature de Motown Universal via sa filiale SRC Records, Melanie devrait marquer l'année avec la sortie d'un premier album, intitulé "The Bridge", attendu dans les bacs au printemps prochain. En voici l'EPK de présentation :



Pour ce projet, la demoiselle a travaillé en collaboration étroite avec Andrea Martin, chanteuse, productrice et compositrice à succès. Associée à son binôme Ivan Matias, c'est elle qui, durant les 90's, donna naissance à pléthore de perles Pop/R&B pour des artistes tels que Monica (Before You Walk Out Of My Life), Silk (Hooked On You), The Braxtons (Only Love), En Vogue (Don't Let Go), Angie Stone (Wish I Didn't Miss You), Changing Faces (I Got Somebody Else), SWV (Someone), j'en passe et des meilleurs... En 2008, elle co-écrit avec J.R. Rotem la ballade "Better In Time" pour Leona Lewis. A priori donc, Melanie est entre de bonnes mains.

Mais ce n'est pas tout. Également sur les rangs côté production, les anglais de Future Cut, producteurs du hit qui mis sur orbite Lily Allen, "Smile". Pour garantir une certaine profondeur au projet, mais également lui donner une touche reggae roots proche des racines caribéenes de son interprète (Melanie étant d'origine guyanaise) Vada Nobles et Salaam Remi, qui ont tous deux œuvré sur "The Miseducation Of Lauryn Hill" (un modèle du genre) ont aussi été recrutés.

De quoi faire de "The Bridge" l'un des évènements Soul/R&B du printemps, d'autant plus que la côte de Mélanie ne cesse par ailleurs de grimper sur la toile. Et comme ce fut déjà le cas avec Jazmine Sullivan, c'est avec un morceau aux saveurs reggae que Melanie s'est fait repérer. Sa ballade "Somebody Come Get Me" (enregistré sous le pseudo de Melanie "Syren" Hall) a même eu l'honneur de se retrouver sur l'édition 2008 de Reggae Gold, compilation référence des amateurs de sons jamaïcains, publiée chaque année sur le label VP Records.





On la retrouve également sur le refrain de "Rockufella" extrait de la mixtape de Clinton Sparks & Kardinal Offishall, "Do The Right Thing" :



Et finalement sur la mixtape d'SRC, avec la ballade "It's Killing Me" sur laquelle elle fait déjà preuve d'une impressionnante maîtrise vocale.

Comme toutes les jeunes filles de sa génération, Melanie Fiona est très encline au web 2.0 et aux réseaux sociaux. Elle possède sa chaîne Youtube, et tient un blog, mis à jour très régulièrement, sur lequel elle poste notamment les vidéos coulisses du Glow In The Dark Tour.

Ci-dessous, une charmante reprise du "Ready For Love" d'India Arie, par ses soins :



Et enfin, le premier single officiel, "Give It To Me Right", dont l'instru retro soul n'est pas sans rappeler le "Mercy" de Duffy (ce qui devrait lui garantir une bonne rotation sur les stations fms).



Pour plus d'infos sur Melanie Fiona, je vous invite à consulter les liens suivants :
Youtube official channel
Myspace official profil
Melanie Fiona's official blog

Amplified presents Dirty Soul Electric, la compil' qui tue !



UK based BBE records released this past october a very creative compilation album, named "Dirty Soul Electric". The project is an interesting mix of electro meets alternative meets soul, from the avant-garde of indie Soul music. Stand out tracks include "Right Here", a collaboration between Dj Mitsu The Beats, Dwele and sultry vocalist Neco Redd, "Is You Rollin", a glamorous soulful rock track delivered by Sandie Black, and "I Can't Help Myself", another groovy pop anthem provided by Benny Sings. You can stream the full audio of Up Hygh's "Get Out Of My Face", a strong neo soul ballad with classy production, via the player below. Enjoy.

---
Ce n'est plus un secret pour personne, le Grand Journal de Canal est archi prisé des adeptes de nouveautés musicales (à forte teneur garantie en hype), pour ses live souvent exclusifs, les battles de ses chroniqueurs Tania Bruna-Rosso et Mouloud, qui s'affrontent gentiment à coup d'indie pop et de crunk, et bien évidemment, sa rubrique devenue culte, le "Coming Next", sélection musicale hebdo sur laquelle les animateurs se balancent lors des génériques qui précèdent les coupures pub.

Dans le même registre, La Matinale, autre magazine culturel de la chaîne, est devenu incontournable de par l'intelligence de sa programmation musicale (j'en profite pour glisser un big up à Marie Colmant la chroniqueuse la plus groovy baby du P.A.F.). Ce matin, à la fin de La Matinale, mon oreille fut instantanément charmée par la douce mélodie qui suit :


Get Out Of My Face - Up Hygh (Feat. Melo)


Quelques petites requêtes Google plus tard, j'ai donc appris que ce titre des suédois de Up Hygh (un duo Hip Hop Soul récemment dissout) était extrait d'une compil qui dépote, publiée par le label anglais BBE au mois d'octobre dernier.




























Outre cette perle neosoul scandinave qui nous laisse bouche bée (le genre de son qu'on aimerait retrouver plus souvent dans le répertoire d'un Musiq Soulchild par exemple), le projet "Dirty Soul Electric", premier d'une série de trois albums (la bio nous avertit que les deux prochaines fournées seront consacrées à l'Acoustic Soul puis au Live, on en languit d'avance !) est un voyage au pays d'une Soul langoureuse, hybride, innovante, surprenante, totalement hypnotisante.

Tracklisting :

Tiombe Lockhart "You Need Me"
Flako & Shaunise "Untitled"
Coultrain "Girl Of My Dreams"
JimiJames "Holl'Up"
Bilal Salaam "Noohustle"
Dj Mitsu The Beats (Feat. Dwele and Neco Redd)"Right Here" (Seoul City Refix)
OliverDaySoul "Portion N09"
Ayah "Pusha Man"
Nneka "The Uncomfortable Truth"
Sy Smith "Conflict"
Musinah "Construction"
Up Hygh (Feat. Melo) "Get Out Of My Face"
HEAVy "p.r.i.t.t.y Boy"
Sandie Black"Is U Rollin ?"
Benny Sings"I Can't Help Myself"


Si vous aimez les ambiances planantes, un brin psychédéliques à la J.Davey ou Janelle Monae, les deux premiers titres servis par Tiombe Lockhart et Flako & Shaunise devrait satisfaire votre curiosité. On retombe dans une neo soul plus conventionnelle, cotonneuse à souhait, avec le track de Coultrain, mais JimiJames nous empêche de tomber dans la léthargie grâce au singulier "Holl'Up", mariage extravagant de soul, d'electro et de dancehall... Bilal Salaam (à ne pas confondre avec ce cher Bilal Oliver, gourou des puristes nusoul bonnets de laine) nous délivre un titre convaincant, même s'il use d'un stratagème récurrent du genre, le falsetto Curtismayfieldien...

La douce voix de Neco Redd vient ensuite nous caresser les tympans avec Right Here (à ne pas confondre avec le titre de Brandy), en nous susurrant des lalala et autres doop doop doop de ce grain de voix légèrement voilé, qui n'est pas sans rappeler une certaine Angie Stone. On continue dans le laidback avec une très jolie découverte en la personne d'OliverDaySoul, dont la mélodie irrésistible de son "Portion N0 9" résonne encore dans ma tête. On revient dans une ambiance un peu plus expérimentale avec le "Pusha Man" d'Ayah, avant d'être remis sur les rails par les cuivres si familiers du hit de Nneka "The Uncomfortable Truth" (seule artiste de la sélection dont la notoriété dépasse la sphère spécialisée).

Les sirènes Sy Smith et Musinah nous entraîne ensuite dans un univers suave et apaisant. Si le titre d'Up Hygh s'impose selon moi comme le plus réussi du projet, les trois derniers titres font pourtant honneur à l'adage selon lequel "on garde le meilleur pour la fin". Figures emblématiques de la Soul alternative, Heavy, paire formée par Nicky Guiland et son acolyte Casey Benjamin, propose un extrait détonnant de leur dernier album en date, "Jazz Money", sorti fin 2007. Autre belle révélation de la compilation, Sandie Black, qui s'illustre avec le sexy "Is U Rollin" dans un registre soulful rock audacieux, à la manière d'un Van Hunt. Quant au néerlandais Benny Sings, auquel je faisais déjà allusion dans mon billet consacré à Giovanca, il clôt l'album de plus délicieuse des façons, avec sa soul organique, matinée de légers accents groovy pop.

Bref, Dirty Soul Electric est une compilation de haute volée, dont la sélection très pertinente garantie l'éclectisme, et qui ravira les insatiables qui, comme moi, sont en quête permanente de découvertes et souhaitent élargir leur horizon musical à l'infini. On attend donc la suite des hostilités, et le volume 2, avec impatience.


Jay-Z feat. Santogold "Brooklyn Go Hard" (video + free mp3) + Notorious movie trailer



I know I'm kinda late on this one, but I actually found out recently that Fader magazine was giving away a free mp3 of the latest Jay-Z track, "Brooklyn Go Hard". This explosive collaboration between the New-York MC and urban pop sensation Santogold is another Kanye West sure shot. This is the third track to leak from the highly anticipated Blueprint 3 project. The track also appears on the Notorious soundtrack, the biopic based on the late rapper's turmoiled life, which hits screens in the USA this week. You can watch the trailer inside the official widget, posted inside the French article.

---
Je sais que j'ai quasiment deux mois de retard là-dessus, mais je viens de me rendre compte que le magazine musical Fader offrait gracieusement à ses lecteurs le mp3 de cette collaboration évènement entre Jay-Z et la révélation pop urbaine 2008, Santogold, produite par Kanye West. Ci-dessous la très originale vidéo d'illustration, construite autour d'effets typographiques assez impressionnants, oeuvre de l'artiste américain Evan Roth (source Okinart.net).

Jay-Z on iLike - Get updates inside iTunes



Après "Jockin' JAY-Z" et "Swagga Like Us", "Brooklyn Go Hard" est le 3e extrait du très attendu Blueprint 3 à avoir filtrer sur la toile. Ce nouvel opus de Jay-Z marquera la fin de son contrat avec Def Jam, le rappeur New-Yorkais faisant partie des nombreuses stars récemment enrôlées par la multinationale Live Nation. Outre ses activités de tourneur, le mastodonte du spectacle vivant s'est en effet lancé dans la production discographique via sa division Live Nation Artists, qui compte déjà dans ses rangs des poids lourds de la musique, comme U2, Madonna et Shakira.

On retrouve également le titre "Brooklyn Go Hard" sur la B.O de "Notorious", le fameux biopic consacré au rappeur Biggie Smalls, qui débarque enfin sur les écrans américains cette semaine (on devra patienter jusqu'au 24 juin 2009 pour le découvrir au cinéma en France). C'est Jamal Woolard, un MC méconnu qui rappe sous le blaze de Gravy, qui a décroché le rôle titre. Gageons que ce projet va donner un sérieux coup de boost à sa carrière, puisque son site officiel nous apprend qu'il publiera prochainement son premier opus, auquel Foxy Brown, Mary J. Blige et Diddy ont participé.

Ci-dessous, le widget officiel, sur lequel vous pouvez visionner le trailer :









L'acteur Anthony Mackie, découvert en 2004 dans "She Hate Me" (Spike Lee), donnera la réplique à Jamal Woolard dans le rôle de Tupac Shakur. Derek Luke (révélé dans le film "Antwone Fisher" en 2002) interprétera Sean "Puff Daddy" Combs.

Du côté du casting féminin, c'est Naturi Naughton, ancienne membre du trio pop r&b 3LW qui a obtenu le rôle de Lil'Kim, tandis que la comédienne et chanteuse Antonique Smith, star du musical de Broadway "Rent", se glissera elle, dans la peau de Faith Evans. Enfin, Angela Bassett interprète le rôle de la mère du héros.

Plus d'infos sur le film Notorious sur le site du distributeur Fox/Searchlight

4DaSoul, le Youtube de la Soul ?



4DaSoul.com, a New Orleans based website dedicated to the Soul and Spoken Word culture running since 2005, has recently launched the Beta version of its video plateform. With already hundreds of EPKs, music vids, live performances, tv shows uploaded, the network is about to become an essential spot for all the urban music lovers out there, and a tasteful alternative to the omnipotent Youtube. Just click on the following link to instantly enjoy hours of good vibrations, and rare or never been seen content.

http://www.4dasoul.com/video/



---
Youtube, c'est bien sympa, mais les différends qui opposent la plateforme de partage de vidéos aux ayant-droits de l'industrie musicale commencent à rendre son utilisation assez contraignante. De plus, dans cette océan d'images, l'utilisateur se retrouve vite noyé, il est ainsi bien difficile de faire des découvertes sur Youtube comme l'on pourrait en faire sur Myspace (en surfant d'ami en ami).

On vient surtout sur Youtube pour y effectuer une requête, avec déjà en tête le titre de la vidéo que l'on souhaite visionner. Ou éventuellement, grâce aux alertes mails, pour découvrir les nouvelles vidéos postées sur les chaînes auxquelles on s'est préalablement abonné.

Mais partir à la recherche de nouveaux talents, de vidéos inédites ou de documents rares (sessions live, acoustiques, remix) revient à chercher une aiguilles dans une botte de foin.

Les plateformes vidéos spécialisées offrent donc une alternative intéressante quand il s'agit de faire des recherches plus poussées. Le site web américain 4DaSoul.com, webzine consacré à la culture Soul et au Spoken Word fondé en 2005 à la Nouvelle Orléans, proposait déjà une couverture assez exhaustive de l'actualité du genre, mais avec le lancement de sa propre plateforme de partage de vidéos en octobre dernier, cette adresse devrait rapidement devenir incontournable. Parmi les pépites que l'on trouve dans leur catalogue déjà riche de centaines de vidéos, j'ai repéré un live assez phénoménal de Q-Tip, interprétant son "Vivrant Thing" accompagné à la guitare par un certain... Prince !
























Dans la rubrique live, on trouve pêle-mêle du D'Angelo, du Lauryn Hill, mais aussi Erykah Badu, Jazmine Sullivan, Rahsaan Patterson, ainsi que bon nombre d'artistes indés comme Eric Roberson, Renee Neufville, Dwele, Alison Crocket, Maya Azucena, Soul:ID, Ledisi...

Bref, je vous invite fermement à aller faire un tour dans les différentes catégories (qui vont du R&B au Hip Hop cool en passant par le Funk le Gospel et le Smooth Jazz) afin d'explorer toutes ces pépites, auxquelles vous deviendrez très vite accro !

plus d'infos : http://www.4dasoul.com/video
 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.