Youssoupha s'exprime sur l'affaire Zemmour dans une tribune sur Le Monde.fr



Malgré la démocratisation de la culture Hip Hop en France, et bien que certains MC fassent désormais jeu égale avec les dinosaures de la variété française en terme de ventes de disque, le rap n'a jamais pu se détacher complètement de l'image sulfureuse qui lui collait aux basques depuis le début des années 90.

Au petit jeu de l'arroseur arrosé, le "polémiste" Eric Zemmour, spécialiste des petites phrases assassines qu'il assène régulièrement aux invités du plateau de l'émission de Laurent Ruquier, a été à son tour l'objet d'une petite pique dans un titre du rappeur Youssoupha. L'objet du scandale : "A Force De Le Dire", un inédit publié en guise de teaser de son nouvel album sur le site officiel de Youssoupha. Une simple phrase, à première vue tout ce qu'il y a de plus anodine, dans un paragraphe qui dénonce la diabolisation des banlieusards dans les médias, a pourtant suffit à créer une incompréhensible polémique. "Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d'Eric Zemmour" pouvait-on lire et entendre en homepage de www.youssoupha.com. Le nom du chroniqueur a depuis était retiré des paroles, publiées sur le site, mais également de la version audio proposée en streaming. Car le principal intéressé, y voyant un appel à la violence (voire au crime, sic) a depuis porté l'affaire devant les tribunaux. Espérons que les différentes victimes des invectives d'Eric Zemmour et de son accolyte Eric Naulleau, Laurence Boccolini et Annie Lemoine en tête (suivies pourquoi pas d'Abd Al Malik et Grand Corps Malade, histoire de défendre la culture rap française, régulièrement mise à mal par Eric Zemmour), en fasse de même !

Affaire Youssoupha vs Eric Zemmour acte 2...

Alors que Youssoupha s'est déjà expliqué sur ses propos dans un entretien accordé au Parisien (voir la vidéo ci-dessous), le rappeur s'est offert aujourd'hui une fort jolie tribune dans Le Monde. Je ne soupçonnais pas la prose du MC d'être aussi affûtée. Une lettre ouverte merveilleusement écrite, dans laquelle le rappeur revient sur d'autres affaires similaires, parmi lesquelles l'acharnement judiciaire dont Hamé, de La Rumeur, est victime, ou la plus récente polémique inutile autour d'un vieux titre d'Orelsan, et qui clôt parfaitement une affaire qui a déjà fait couler beaucoup (trop) d'encre...




Lire la tribune de Youssoupha dans Le Monde


2 commentaires:

  1. sarah a dit…:

    "et ils nous arrivent même d'être des gens bien" je pense que ça résume bien le problème. Un autre artiste aurai dit cette même phrase, il n'y aurai pas eu tout ce buzz... Mais non rap=violence pfff. Surtout youssoupha quoi, c'est loins d'être un artiste violent.
    C'est vrai que la lettre est vraiment bien écrite, et oui youssoupha a fait des études, il n'a pas passé sa jeunesse a dealer du shit lol.

  1. Emily a dit…:

    Oui Sarah tu as raison, quand j'ai écrit que j'étais surprise qu'il écrive aussi bien, je ne voulais pas sous-estimer la plume de Youssoupha, seulement peut être à cause de son flow auquel je n'accroche pas vraiment, je ne m'étais jamais attardée sur ses textes ou son discours. Mais du coup, ce buzz qui n'en valait pas la peine aura au moins eu le mérite de me donner envie de m'intéresser de plus près à son oeuvre. En tout cas, j'adhère à 100% à ses propos, notamment dans l'entretien vidéo donné au Parisien.

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.