Nate James, la parenthese Revival + Faith (George Michael Cover) + Feels So High (Des'ree Cover)



London based indie soul singer Nate James has just released a side project, while in the studio working on his third album. "Revival" is a compilation record of classic funk and soul tracks, recorded with his backing band. The selected tracks are songs Nate usually covers onstage, or the ones he grew up listening to. Everything is beautifully sung, with a rich orchestration to top it all. My favorite would be his take on George Michael's "Faith" and his brilliant cover of one of my all time favorites, Des'ree's "Feel So High". Also worth checking out, his rendition of Lauryn Hill's "Ex Factor". Oldie but goodie. Nate James not only proves here to be a terribly gifted singer, but also a man of taste, what we call a music connoisseur. You can stream the whole album on the following link, and get a preview of the aforementioned George Michael and Des'ree covers right inside the French post. Enjoy !
---
C'est ce qui s'appelle une drôle de coïncidence. Pas plus tard qu'hier soir, lors d'une conversation avec le chanteur Quinze, dont je vous reparlerai plus en détail dans les prochains jours, nous nous demandions ce que devenait Nate James, ce jeune espoir de la scène soul anglaise dont nous avions suivi le début de carrière avec intérêt. Et bingo ! Ce matin, en me connectant comme j'en ai l'habitude à mon site de streaming préféré, Music Me pour ne pas le citer, je tombe sur un très élégant visuel dans leur joli player audio qui flashouille, m'invitant à écouter "Revival", le nouvel album du chanteur. C'est donc la bonne nouvelle du jour, Nate James is back !



Depuis le 30 mars exactement, un nouveau projet est en vente sur les plateformes de téléchargement légal, et en écoute intégrale donc, sur Music Me. Mais si je me fie à l'annonce publiée sur son site officiel, ce nouvel album n'est qu'une parenthèse dans la carrière de Nate, un petit cadeau fait à ses fans, et son petit kiff à lui. Le jeune artiste, qui s'est fait connaître sur le circuit indé londonien en publiant deux excellents albums ("Set The Tone" en 2005, "Kingdom Falls" en 2007), a eu l'idée d'enregistrer avec ses musiciens une selection de standards funk et soul qu'il a l'habitude de reprendre régulièrement durant ses shows. Bien sûr, on a tout de suite le sourcil qui se fronce de scepticisme...


Encore un qui nous pond un album de reprises Soul pour surfer sur la vague winehousienne ? Après les Boyz II Men, Seal, Leela James, sans compter tous les erzats de miss Amy, ça commence à s'encombrer sérieusement dans ce créneau là. Mais je vous rassure tout de suite, on oublie l'ambiance classieuse à la Tamla Motown récemment dépoussiérée par Raphael Saadiq, et les petites choré des Temptations réhabilitées par les Boyz II Men. Ici, l'ambiance est résolument boules à facettes, cols pelle à tarte et pantalon patte d'éph.


Le parti pris festif, méchamment funky de Nate James fonctionne à merveille, l'orchestration (section de cuivres en prime) est magistrale, et j'ai succombé dès le 3e morceau quand il s'est attaqué à ma Madeleine de Proust à moi (les trentenaires me comprendrons), l'un des chanteurs pop les plus funky des 80's et 90's, George Michael himself. Rien que pour sa reprise décallée, impeccablement interprétée, du classique "Faith" (auquel Estelle faisait déjà un clin d'oeil dans son récent "No Substitute Love"), ce "Revival" remplit sa mission haut la main.




Deuxième choix intéressant, avoir convier la chanteuse Hinda Hicks, autre perle londonienne échappée des années 90, pour un duo sur le standard "Family Affair" de Sly & The Family Stone. Bien évidement, Nate n'évite pas totalement les écueils de l'exercice, en nous imposant son quota de "Golds", ces standards inscrits dans la mémoire collective, qui feront un bon produit d'appel pour têtes de gondole dans les supermarchés. Alors forcément, Stevie et Marvin sont là, tout comme le désormais "cramé" "Give Me The Night" du pourtant respectable Georges Benson, le "Mia" d'IAM et le casse de Brice étant passés par là... Mais Nate James fait honneur à chacun de ces titres, et ne rate jamais le coche question interprétation, en leur imprégnant sa fameuse signature vocale.


Le point culminant du disque est cependant selon moi atteint à la piste 7.



Parce qu'il a choisit de rendre hommage à Des'ree, la merveille de la Pop Soul, et relever l'improbable défi de sublimer son légendaire "Feel So High" (qu'il habille de majestueux choeurs Gospel), Nate James ne doit pas être blâmer pour ce petit péché de paresse qu'est "Revival", mais au contraire sanctifier ! Pour avoir eu l'instinct de nous proposer ces relectures dynamiques, pertinentes, et clairement jubilatoires. Avec un final en apothéose sur le X-Factor de Lauryn Hill (sur lequel le grain de voix éraillé du chanteur fait une nouvelle fois des merveilles) cette petite récréation musicale dans la carrière de Nate James se révèle au final une véritable parenthèse enchantée.

Plus d'infos : http://natejames.com ou myspace.com/thenatejames


1 commentaires:

  1. Sonia a dit…:

    Merci pour l'info Emily !!! C'est marrant, je me posais la question y'a quelques jours également. Ses albums n'ont jamais quitté ma voiture ! Je vais découvrir celui-ci avec plaisir et je reviens vers toi :o)

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.