Thema : Quand la variété française inspire le Hip Hop... US !


Classic French Chanson has always been a great source of samples for Hip Hop producers. The French ones, that is... In 1994, MC Solaar gave a wonderful hip hop twist to Serge Gainsbourg and Brigitte Bardot's legendary duo, "Bonnie & Clyde". French rappers such as Booba or Joeystarr (one part of NTM, one of France's most popular Hip Hop act) have also dug into the French repertoire. But what is more uncommon, is that some of today's hottest American producers have also added some French flava to their beats. In 1999, Dr Dre sampled French crooner Charles Aznavour for his "What's The Difference" track, a beat then covered by Blu Cantrell for her 2003 smash "Breathe". In 2007, Kanye was all into the electro French touch, borrowing a track from Daft Punk for his massive hit "Stronger". He recently searched deeper into the French repertoire by sampling reknown pianist and vocalist Veronique Sanson, for Jay-Z's pro Obama track "History", released at the end of 2008. And now, the French flava movement is taking us back to 1970, thanks to Dr Dre, Eminem & 50 Cent. The current US number 1 single is actually sampling an oldie track by Israelian singer Mike Brant, whose career peaked in France in the 70's, though he passed away in 1975. You can stream all of these tracks in the French article below.
---
Depuis les années 70 et le tube de Sugarhill Gang, "Rapper's delight", dont l'instru était construite autour du "Good Times" de Chic, le sample a nourri le Hip Hop. Certains y verront parfois un pillage de l'œuvre originale, fusse l'emprunt maladroit ou peu inspiré, et le dessein, plus ou moins cupide. Néanmoins, le sample reste surtout un moyen de redécouvrir une œuvre rare, de dépoussiérer quelques perles, et de pérenniser certaines œuvres tombées dans l'oubli, qui, par le biais d'une utilisation maligne, traverse alors les générations. Les éclairs de génie de DJ Quick, Timbaland, ou Kanye West nous ont ainsi tour à tour permis de nous familiariser avec la musique indienne ("Addictive" de Truth Hurts), orientale ("Don't Know What To Tell Ya" d'Aaliyah) ou de redécouvrir les trésors enfouis de la vieille Soul (exemple, le "You Don't Know My Name" d'Alicia Keys, qui samplait le groupe The Main Ingredient).

Mais, quand il s'agit de donner une touche d'exotisme à un morceau de Hip Hop, les producteurs US n'hésitent pas à puiser dans le répertoire musical de cultures encore plus lointaines, et inattendues...

En 1999, Dr Dre publie l'album "2001", soit sept ans après son premier effort solo, érigé au rang d'album culte, "The Chronic". A la plage n°7, on retrouve le morceau "What's The Difference", en featuring avec Xzibit et Eminem, titre qui sample la chanson "Parce que tu crois" de notre crooner Frenchy number 1, le formi-formidable Charles Aznavour en personne ! L'instru de "What's The Difference" fut reprise à son tour par Blu Cantrell en 2003, faisant de "Breathe" un hit mondial et l'un des morceaux les plus diffusés en radio cette année là.

L'original :



Le sample :




Whats The Difference Between Me and You - Dr.Dre, Xzibit, Eminem

La reprise de Blu Cantrell :



Beaucoup plus proche de nous, mais initiant un courant qui tend à se répandre dans la musique urbaine Outre-Atlantique, Kanye West a utilisé un sample de musique électronique pour son hit "Stronger" (2007). L'original étant bien sûr le "Harder, Better, Faster, Stronger" des ambassadeurs de la French Touch, Daft Punk.


L'original :



Le sample :



Mais la vraie surprise est venue de ce même Kanye West, qui décidément fait parfois preuve de fulgurance, et a fait poser Jay-Z sur une instru qui "pitchait" la voix de Véronique Sanson. L'objet du délit s'intitule "History", hymne à la gloire de Barack Obama extraite du futur "The Blueprint³", et le morceau original dont il s'inspire n'est autre qu"Une Nuit Sur Son Epaule"(1972).

L'original (version de 1994 en duo avec Marc Lavoine) :



Le sample :



Plus fort encore (et pourtant, Kanye avait mis la barre très haute en matière de fouille archéologique du répertoire francophone), Dr Dre et Eminem nous refont le coup du sample frenchy. Après Aznavour, le binôme s'attaque carrément à... Mike Brant, chanteur d'origine israelienne qui était une véritable idole dans l'hexagone au début des années 70. "Crack A Bottle" s'appuie en effet sur une boucle de cuivre du titre "Mais Dans La Lumière". L'information est assez insolite pour avoir créé un vrai buzz sur la blogosphère, d'autant plus que "Crack In A Bottle" obtient actuellement un succés incontestable sur la toile. Le trio se classe cette semaine numéro 1 du Billboard Hot 100, avec plus de 400 000 ventes digitales, chiffre record en matière de téléchargement légal. Une question me taraude cependant. Comment un morceau issu du répertoire d'un chanteur israélien ayant connu un succès en France il y a plus de 30 ans, et décédé depuis 1975, a pu arriver aux oreilles de Dr Dre ? Rendons à César ce qui appartient à Mike Brant, et rétablissons la cruelle vérité. Il est fort probable que Dre soit tombé sur le morceau "Live It Up" d'Havoc (Mobb Deep) feat Synysta & Tragedy Khadafi, titre présent sur l'album "Please Believe It" de Get Large Recordz, sorti en... 2004. Comme quoi, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs samples !

L'original (attention c'est subtil, ce sont les toutes premières notes du morceau qui ont été samplées) :



Le sample par Eminem, Dre & 50 Cent :



Si les américains apprivoisent peu à peu la chanson française (à quand Missy Elliott samplant Edith Piaf ?), les rappeurs hexagonaux ont depuis longtemps intégré les classiques de la grande variété à leur répertoire. On se souvient notamment de MC Solaar, qui faisait revivre l'esprit de "Bonnie & Clyde" de Gainsbourg sur son mythique "Nouveau Western" (Prose Combat, 1994).



Booba
avait samplé le "Mistral Gagnant" de Renaud sur "Pitbull" (Ouest Side, 2006).



Joeystarr lui, a samplé "Le Métèque" de Georges Moustaki sur son album "Gare Au Jaguarr" (2006).



Le titre de l'opus est bien sûr un clin d'oeil au "Gare Au Gorille" de Brassens, également repris sur le disque, ce qui avait d'ailleurs causé son retrait de la vente suite à une réclamation des ayant-droits. Comme je le disais plus haut, le sample n'est pas du goût de tous...

Pour aller plus loin, deux blogs incontournables à consulter d'urgence : Samples.fr et surtout Sampleur-Samplé, véritable bible sur le sujet !

2 commentaires:

  1. Sonia a dit…:

    Enorme cet article Emily ! Très bonne idée et quel travail d'investigation !!! ;o)

    Et oui, à quand Missy samplant Edith Piaf !? :D

  1. peyret a dit…:

    Pour ce qui concerne EMINEM et "Crack a Bottle", tout le mérite revient à JEAN RENARD, célèbre auteur compositeur français d'innombrables tubes (J.Hallyday, Vartan, Jeane Manson,Mike Brant, etc....) qui a écrit Mais dans la Lumière pour Mike Brant.
    Jean RENARD, 50 ans de SACEM, poursuit sa merveilleuse carrière au travers des jeunes générations par la voix de EMINEM entre autre.
    Alain

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.