• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Alicia Keys "How To Save A Life" (The Fray cover)



You may now be familiar with our sunday section, "Mysoul Covers/Reprises". Today's special pick is the Alicia Keys soulful twist added to the melancholic soft pop hit "How To Save A Life", from american rock band The Fray, a song which enjoyed both airplay and commercial success back in 2006/2007. Very sober, yet powerful, with those amazing vocal skills Alicia graces us on each of her performance, this one was obviously meant to appear on the section. Enjoy !

---
Dans le cadre de notre nouvelle rubrique hebdomadaire, "Mysoul CoversLien/Reprises", j'ai choisi de vous faire (re)découvrir une cover du hit pop rock de The Fray, "How To Save A Life", qui avait eu les faveurs de la bande fm en 2006/2007. Le chanteur de The Fray, Isaac Slade, étant un pianiste aguerri, il n'est donc pas surprenant qu'Alicia Keys ait eu envie de faire sienne cette ballade mélancolique, dont elle a d'ailleurs gardé, dans sa version finement revisitée, les arrangements originaux, ne s'autorisant que quelques modulations de voix dans la mélodie. Sobre et raffinée, voici donc une reprise qui méritait de se retrouver dans notre rendez-vous du dimanche "Mysoul Covers/Reprises".




How To Save A Life (The Fray Cover) - Alicia Keys


L'actualité d'Alicia Keys est tout simplement bouillante. Alors qu'elle est toujours en pleine tournée mondiale pour soutenir l'album "As I Am" (elle est notamment attendue aux Emirats Arabes et en Australie début décembre), la chanteuse devenue actrice est actuellement en haut de l'affiche de la très ambitieuse adaptation du best seller de Sue Monk Kidd, "The Secret Life Of Bees", qui sortira en France en avril 2009 sous le titre "Le Secret de Lily Owen". Au casting de ce film évènement, Queen Latifah, Jennifer Hudson, Sophie Okonedo (Hotel Rwanda) et la petite Dakota Fanning (La Guerre Des Mondes, Man On Fire). Par ailleurs, la chanteuse a été conviée par CNN, tout comme John Legend et Christina Aguilera, à interpréter un titre dans le cadre de leur émission spéciale "CNN Heroes", diffusée avant hier. Rendez-vous sur Youtube pour regarder sa magnifique performance live de son dernier single "Superwoman".

crédits photos : Wikipedia et Alicia-Keys.net

Leaders of The New School, les "rookies" du Hip Hop US ont enfin leur compil (audio/free download)


Charles Hamilton, Mickey Factz, The Knux, The Cool Kidz, 88 Keys are all already established web phenomenons, enjoying blogger favorites status, and generating buzz each time they drop a verse. Complex mag has compiled a digital mixtape named "Leaders Of The New School", reuniting the latter, plus a crazy selection of up and coming Hip Hop acts, many see as the future of the movement. To download the mixtape for free, just follow this link
---
A l'initiative de Complex, le magazine du lifestyle urbain lancé par Mark Ecko, et des DJ Mick Boogie et Treats, une compilation réunissant la crème des "rookies" (talents émergents) du Hip Hop US (tendance backpack/hipster/meta rap) a été récemment mise à disposition des lecteurs du magazine, et des internautes.



La mixtape digitale réunit des artistes déjà repérés et prisés par mysoul, comme The Knux ou The Cool Kids. Probablement en quête d'un nouveau souffle, et nourrie par un élan de nostalgie, la presse spécialisée voue actuellement un culte à ces MC qui eux, ne jurent que par le oldschool, se sapent comme en 1988 (les Cool Kids ont même écrit un hymne en hommage à ce millésime), et seraient donc, à ce titre, les dignes successeurs des Tribe Called Quest, De La Soul, Outkast et consort...



Le magazine XXL a ainsi fait sa couv' de décembre autour d'une belle brochette, réunissant B.O.B, Asher Roth, Charles Hamilton et Wale, et avec l'accroche suivante : "Hip-Hop's Class of '09". En septembre dernier, c'est le très respectable New York Times qui s'était emballé dans un reportage consacré à ce courant, que le journaliste Jon Caramanica avait baptisé le "metarap".

Quant à l'essentiel du casting de "Leaders Of The New School", comme 88 Keys, Mickey Factz ou Charles Hamilton, ce sont déjà des stars du net, adoubés par des millions de bloggers à travers la planète, à défaut d'être en heavy rotation sur les écrans des chaînes musicales. Mais gageons qu'avec une telle qualité de productions, ceux là ne devraient pas rester dans l'ombre très longtemps.

Pour télécharger gratuitement la mixtape et ses visuels, rendez-vous sur la page dédiée de Complex Mag, ici.

PJ Morton feat. Algebra Blessett "Blah Blah Blah" (audio duet)



After having introduced you a few weeks back to the art of covers (don't forget to check out our new sunday category "Mysoul Covers/Reprises"), I thought it was time mysoul gave props to another highly challenging discipline, the duet. If Marvin & Tammi, Ike & Tina, Ashford & Simpson, Diana Ross & Lionel Richie set standards on the matter, the magic of vintage soul collaborations still remains, thanks to the talent and the creativity of vibrant musicians, who do their best to continue the legacy. And to start things off warmly, I have picked a beautiful duet shared by New Orleans singer, songwriter and producer PJ Morton, and neo soul newcomer Algebra Blessett, who released her debut album last february on Kedar Massenburg's Kedar Entertainment. You can listen to their lovely collaboration, "Blah Blah Blah", taken from PJ's 2007 album "Perfect Song", via the player provided at the end of the post. Enjoy !

---
Après l'art de la reprise, célébré dans notre nouvelle rubrique dominicale, "Mysoul Covers", j'ai choisi d'introduire une nouvelle section sur mysoul, consacrée cette fois, aux duos. Depuis les sixties et la grande saga Motown, on se plait à rêver à ses duos d'anthologie, quand la complicité de ses interprètes possède cette charge émotionnelle ultime, cette passion quasi fusionnelle. Marvin Gaye et Tammi Terrell, Ike et Tina, Ashford & Simpson, Diana Ross et Lionel Richie, autant de duos qui ont marqué les esprits et par extension, l'histoire de la musique Soul. Mais pour de viles intentions mercantiles, le duo, au fil des années, a perdu de sa superbe... à mesure qu'il devenait un outil marketing puissant, capable de refourguer du single à la pelle à un auditoire pas forcément des plus exigeants.

Exemple le plus récent (et le plus détestable) : Craig David, jadis fougueux représentant du renouveau pop britanique, se décline désormais tel un produit de consommation lambda adapté à un public "cible", en fonction du pays dans lequel il est distribué. Ainsi, puisque le disque est en crise, le brillant vocaliste, qu'on a connu plus inspiré, solde son répertoire et revisite l'une de ses plus belles compositions, "Walking Away", à la sauce franchouillarde (avec Lynnsha), ritale (feat. Nek), ibérique (feat. Alex Ubago) et teutonne (feat Monrose, les L5 locales). Edifiant.

Mais, ne cédons pas pour autant à la morosité. Un espoir subsite dans la discipline du "duo". Certains résistent encore, bon an, mal an, à l'appel du dollar. C'est notamment le cas du musicien PJ Morton. PJ est un auteur compositeur, interprète et producteur, originaire de la Nouvelle Orléans. Il fut l'une de mes premières découvertes myspaciennes, et affiche un C.V. long comme le bras, sur lequel je ne m'étallerais donc pas mais que je vous invite à consulter ici. J'avais craqué en 2007 sur son album "Perfect Song" (publié sous le nom de "The PJ Morton Band"), trouvé par hasard en import au Virgin Megastore des Champs Elysées. Et parmi les pépites composées par ce magicien de la mélodie, qui renouvelle avec talent le genre "Soulful Pop", on retrouve un duo avec Algebra Blessett, la dernière trouvaille de Kedar Massenburg (Erykah Badu, D'Angelo).



On se laisse facilement embarqué par cette charmante ritournelle acoustique, au refrain minimaliste, qui semble à la fois influencée par l'oeuvre d'Al Green (des réminiscences de "Let's Stay Together"), et la vibe d'India. Arie (le grain et le flow d'Algebra se rapprochant parfois de celui de la prêtresse de l'Acoustic Soul). Une belle introduction, en somme, à l'éventail des possibilités du binôme. Si le premier s'attèle à la sortie de Son Of A Preacher Man en 2009, la seconde a elle, publié son premier opus, Purpose, en février dernier.


Blah Blah Blah - PJ Morton Band


Chaleur, maîtrise et complémentarité, trois ingrédients qui font de "Blah Blah Blah" un duo soigné, qui nous rappelle pourquoi, en 1966, le visionnaire Marvin murmurait déjà à l'oreille de sa complice Kim Weston "One can have a dream, baby /Two can make that dream so real. One can talk about bein' in love/Two can say how it really feels [...] It takes two, baby, just me and you ! ". Nul doute que pour PJ et Algebra aussi, les deux font la paire !


Solange Knowles "T.O.N.Y" (video)



After "I Decided" and "Sandcastle Disco", "T.O.N.Y" is the third single to be taken from Solange's second album, Sol-Angel and the Hadley St. Dreams. The video, directed by Hip Hop fashionista Vashtie Kola, showcases a classy Solange, announcing her ex boyfriend , in a very singular way, that he is indeed a father. The latter is portrayed by Kanye West's new protegé, Cleveland rapper Kid Cudi. Cee-Lo Green, who happens to have composed the track, also makes a cameo in the video, that you can stream via the player provided below.

---
Après "I Decided" et "Sandcastle Disco", c'est le très soulful "T.O.N.Y" qui a été choisi comme 3e extrait de l'album de Solange Knowles, Sol-Angel and the Hadley St. Dreams. La vidéo, filmée en noir et blanc (c'est visiblement la tendance du moment) est l'oeuvre de Vashtie Kola, la fly girl du Hip Hop US, dont les collusions avec le gratin du hypster rap (Kanye, Lupe, Pharrell) en ont fait l'une des personnalités les plus en vue du moment. La vidéo nous présente une Solange toujours pleine de style, qui annonce de façon pour le moins singulière sa paternité à un ex petit ami. Ce dernier est d'ailleurs interprété par le rappeur Kid Cudi, nouveau protégé de Kanye West. A noter que Cee-Lo Green, qui a composé le titre T.O.N.Y (sur une production de Jack Splash), fait également une apparition dans la vidéo. Quelques photos du tournage, sur lesquelles on reconnait notamment la jeune star de Harlem Teyana Taylor, sont disponibles sur le blog de Vashtie.


Ne-Yo "Mad" (video)



Here's Ne-Yo third single off his Year Of The Gentleman album, "Mad". A powerfull ballad, illustrated by a nice black and white video. The singer/songwriter/producer has recently talked to rap-up.com to announce he's currently working on an ambitious project, a semi-biopic flick, based on his rise to stardom, his personnal version of Eminem's "8 Mile". More details here.
And don't forget to check out the "Mad" video premiere right inside the french post.

---
Après avoir flirté avec l'electro (Miss Independent) et les rythmiques zouk r&b, Ne-Yo revient à ses premières amours avec "Mad", 3e extrait de l'album Year Of The Gentleman. Une ballade classique à la mélodie efficace, dans la lignée des productions Stargate. La vidéo, en noir et blanc, joue à fond la carte des bons sentiments. Rien ne nous est épargné : la scène du couple en crise, qui se déchire, et l'incontournable séquence émotion, où le chanteur chante son désespoir à plein poumon, sous une pluie battante.



L'occasion pour Ne-Yo de montrer l'éventail de ses talents d'acteur, notre gentleman préféré s'étant lancé récemment dans un projet d'envergure, l'écriture de "Venice Beach", un semi-biopic qui racontera son ascension dans l'industrie du disque. Selon ses dires, le film serait sa version de "8 Mile". Présomptueux Ne-Yo, ou tout simplement très ambitieux ? On pencherait plutôt pour la 2e proposition, le chanteur/producteur ayant déclaré vouloir prendre son temps avant de débuter le tournage du film, afin d'en fignoler le scénario. Plus de détails sur le blog de rap-up.com

Sinistre "Historik" : l'anthologie du rap français en un morceau et une vidéo évènement !


Sinistre, a former member of rap band La Malediction Du Nord, has just released the video to support the release of his 2009 solo project, entitled "Historik". The short clip artfully illustrates the anthology of the French Hip Hop Movement, focusing on the most emblematic artists of the last decade, often regarded as The Golden Age of Rap music. You can catch the video right inside the French post.
---
Sinistre, ancien membre de la Malédiction du Nord, vient de signer avec "Historik" (premier extrait d'un album éponyme attendu le 26 janvier 2009), un véritable coup de maître. Vrai buzz vidéo du moment (le clip a bénéficié d'une mise en avant sur la homepage de Dailymotion), ce morceau habile, au flow tranquille, entre rap et slam, nous conte de façon pertinente, à grand renfort de citations et de name dropping, la grande Histoire du rap hexagonal, le tout mis en image par une vidéo stylisée, reprenant la typographie et les visuels des pochettes cultes qui ont marqué "l'âge d'or" du mouvement.



Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre, et semblent d'ailleurs être unanimes : "Historik, c'est Authentik", "Putain d'idée de morceau, le genre d'idée qu'on aimerait avoir", "j'ai téma le clip, il m'a fait replonger dans les meilleures années du rap français, de la balle !", "Très bon concept, un bel hommage au hip hop français, à faire tourner ...et à transférer hors frontières pour montrer ce qu'on sait faire ici aussi !", voici un bref échantillon des commentaires qui ornent désormais la page myspace du MC.



Il serait impossible de citer tous les hip hopers auxquels Sinistre fait référence dans son titre, mais si vous souhaitez vous faire un petit trip nostalgique ou parfaire vos connaissances en la matière, sachez que la liste complète des artistes évoqués, avec nom des albums dont sont tirées les lyrics et leur année de sortie, a été mise en ligne sur le profil myspace du rappeur, ainsi que sur son blog.

Vous pourrez le constater (même s'il est difficile d'être exhaustif en l'espace de 4 minutes), Sininstre a quand même évité les écueils du sectarisme. Rap du Nord (NTM) et du Sud (IAM), hardcore (Ideal J, Lunatic) ou mainstream (MC Solaar), masculin ou féminin (Sté, Bams), l'essentiel était de représenter. Afin, je cite, de faire un "Big Up à tous ces MCs qui par ces phrases ont écrit l'histoire avec leurs propres mots et leurs propres styles. N'oubliez jamais ces phrases, car elles constituent à elles seules une mémoire pour le Hip Hop de France, une bibliothèque de références, références dans lesquelles les générations à venir puiserons force et connaissance, et préserverons nos cultures et nos traditions".

Plus d'infos : myspace officiel
Album en pré-commande sur le site de la Fnac

Common succombe lui aussi au blogging (video) + "Punch Drunk Love" feat. Kanye West (audio)



Even though his pal Kanye has become the king of the Internet, thanks to his clever move into blogging (Kanye University may be the hypest, and most popular hip hop spot on the web right now), Common had remained silent on cyberspace, until a few days ago. The MC, who is about to release his long time delayed album, retitled "Universal Mind Control", has launched his brand new website, which includes, it's official, a blog section. You can check the video below in which Common explains why he has chosen to become a blogger. On related news, you can preorder, for a limited time only, your digital copy of "Universal Mind Control" for only 99 cents (the price of a single !) on Microsoft's answer to Itunes, Zune. And don't forget to check out the very nice collabo between Kanye et Common, "Punch Drunk Love", at the end of the post.

---
C'est une tendance dont nous nous sommes déjà fait l'écho sur mysoul.fr, de plus en plus d'artistes succombent au phénomène du blogging, que ce soit aux USA ou dans l'hexagone. Outil de communication puissant qui permet une interaction incomparable avec le public, le blog est, en ces temps de crise du disque, devenu un outil essentiel pour stimuler l'intérêt des internautes sur un "produit" discographique. Kanye West, l'un des précurseurs en la matière, qui a investit la toile grâce au très influent Kanye University, offre régulièrement ses singles en téléchargement libre via son espace perso. Ce qui n'a pas empêcher pour autant ses deux dernières créations, "Love Lockdown" et "Heartless", de faire une entrée fracassante au sommet du Billboard.

Petit nouveau à investir la toile, le rappeur Common a choisi de se lancer dans la grande aventure du blogging quelques jours seulement avant la sortie de son nouvel opus, Universal Mind Control, dans les bacs le 9 décembre (l'opus devait à l'origine sortir cet été sous le titre opportun "Invicible Summer"). Mieux vaut tard que jamais, Common nous explique donc, dans la vidéo ci-dessous, sa démarche :




























Autre point intéressant à souligner, pour donner un gros coup de boost aux ventes de cet album, Common a choisi de s'associer à Zune (la réponse de Microsoft à l'insubmersible Itunes d'Apple), qui brade l'intégralité d'"Universal Mind Control", pendant une période limitée, au prix du téléchargement d'un single, soit 99 cents ! Plus d'infos ici

Même si on sait que Common a fait une infidélité à Kanye West, puisque les Neptunes produisent la majorité des titres de ce nouvel album, on retrouve avec plaisir le duo mythique sur le titre "Punch Drunk Love (The Eye)", leaké il y a quelques heures à peine.


Punch Drunk Love (ft. Kanye West)(Prod. By The Neptunes) - Common


Dans les coulisses d'Explicit Content feat. Booba (video)


French Hip Hop heavyweight Booba returns to the game today, with the release of his highly anticipated new album,"0.9.". To promote the record, the MC has been interviewed by the team of Goom Radio, for a 4 hour show especially airing from the MC's streetwear store, Boulbi & Co, located in his hometown of Boulogne. As part of the Nike1world program,Booba will commercialize on December 6th, exclusively through Boulbi & Co, his own limited edition of the Air Force 1 sneakers. More info, plus some pictures, right here.
---
Comme je vous l'annonçais dans mon billet d'hier, le bouquet de radios numériques Goom a créé l'évènement en proposant à ses auditeurs ce soir, jour de la sortie du très attendu 0.9, une émission de 4H consacrée au Duc de Boulogne himself. La petite prouesse technique de l'équipe de Goom, c'est d'avoir déplacé pour l'occasion son studio au sein même de la boutique Boulbi & Co, magasin de streetwear que Booba a ouvert dans sa ville au mois de mars, et qui forcément, diffuse les produits de sa marque, Ünkut. Armée de mon inséparable caméra DV, je me suis faufilée dans la boutique pour filmer quelques minutes de l'interview, que je vous livre en exclusivité. A découvrir ci-dessous, Booba, interrogé par Sonikem et Anna, les deux animateurs de la radio thématique Explicit Content, diffusée via le web sur le réseau Goom.



Le rappeur nous parle Basket, nous livre quelques détails sur son partenariat avec Nike qui commercialisera prochainement un modèle d'Air Force 1 exclusif à son nom (plus d'infos ici), ou de son expatriation à Miami (il confesse y vivre à mi-temps). Il y va aussi de son petit big-up à l'équipe de Goom, dont il devient, à compter d'aujourd'hui, consultant officiel (le MC interviendra désormais sur la programmation de la station thématique Hip Hop Explicit Content).

Médine "Arabian Panther" (Medine review + audio stream) + video "Self Défense" + interview


"La panthère a été choisie comme emblème parce que c'est un animal noir et magnifique qui n'attaque pas mais se défend férocement" et comme un hommage aux Black Panthers de l'époque, trop souvent diabolisés, Médine a choisi de donner le nom de "Arabian Panther" à son nouvel album. Retour sur ce rappeur havrais de 25 ans qui est loin d'en être à son premier essai. Médine, de son vrai nom Médine Zaouiche, est un membre actif du label DIN Records qui abrite entre autres le collectif La Boussole dont le rappeur fait également partie avec le groupe Bouchées Doubles. Il a déjà 3 albums à son actif avec La Boussole et 3 albums solo : "11 septembre, récit du 11eme jour", "Jihad, le plus grand combat est contre soi-même" et "Table d'écoute". Il a également sorti une tape en même temps que sa tournée du même nom "Don't panik Tape".

Ci-dessous : Médine feat. Nneka : "A l'ombre du mâle"


Avec pour intro l'explication de la "panthère" des black panthers et l'extrait du film Malcom X "je ne prêche pas la haine, je prêche l'amour, je ne vous parlerais pas si je ne vous aimais pas", Médine donne le ton dès le premier titre de l'album "Self Défense", titre dans lequel il essaie une nouvelle fois d'éveiller les consciences "n'oublie pas ton histoire ou bien le monde t'oubliera". Ce morceau résume bien également sa détermination pour lutter contre les injustices et les inégalités : "baisser les bras ne se fera que sous la pierre tombale". Et au cas où l'auditeur s'y tromperait, il précise que "c'est pas du gangsta rap".

L'album suit son chemin avec son "Peplum" qu'il dédie à tous ceux susceptibles de l'écouter, tous aussi différents soient-ils avec de nombreuse référence à la Grèce antique et au cinéma : "C'est pour les Macsimus en air max, les Cleopatre en tailles basses", "pour les jedi en djelaba", "nos destins sont des longs métrages sans remise de Cesar".

Dans ce nouvel opus, Médine se livre plus que dans les précédents, il ose même davantage les titres en "je", mais toujours de manière très imagée, voire parfois de manière ironique. Ainsi, il nous dresse son "Portrait Chinois" : "si j'étais un homme politique, je serais Mandela...", sans pour autant oublier de dénoncer "Mandela, oublie par l'Amnesty". Ceux qui l'écoutent depuis longtemps savent qu'il jongle avec les effets de style comme personne dans le but de provoquer mais surtout de faire réfléchir : "Si j'étais Bush, je serais un staff avec un femur d'irakien dans la bouche". On l'imagine tout à fait, non ?

Dans "RER D", le rappeur revient sur les calomnies d'une jeune femme qui, en juillet 2004, s'était mutilée en dessinant des croix gammées sur son corps et avait porté plainte en faisant croire qu'elle s'était faite agressée par des hommes qui la pensaient juive. Médine dénonce ici le manque d'objectivité de la part des journalistes "à aucun moment, le conditionnel n'est employé". Il nous offre à la fin ce qu'il pense de cette affaire sous forme d'interrogatoire "de la vengeance dans un costume d'innocence" et il incite la presse à publier des démentis pour chaque affaire similaire. Et quand on lui demande ce qu'il pense de l'antisémitisme, il répond que "c'est un cancer, tout comme l'islamophobie".

Médine pèse toujours le pour et le contre, soigne ses écrits, le choix de ses mots pour être le plus objectif possible. Aussi, il refuse les assimilations, les idées reçues et fait des recherches approfondies sur chaque thème qu'il aborde.

Il rassure dans "Don't panik" en essayant d'éradiquer la xénophobie et les clichés à coup de phrasés acerbes : "Aucun entrax dans mes chronoposts", "Don't panik, j'arrive pour formuler nos intentions", "Banlieusard de ta ville, dis-leur don't panik, africain de ta peau dis-leur don't panik". Il conclut sur une reprise du refrain de Rick Ross "Everyday I'm hustlin" qu'il a remixé en "Everyday I'm muslim".
Il faut savoir que "Don't panik" était déjà une expression utilisée par le rappeur lors de sa précédente tournée : le "Don't panik tour" mais aussi le nom de son street album et des t-shirt pour en faire plus qu'un simple concept, une vraie philosophie.

Toujours respectueux des femmes, il leur dédie une ôde dans "A l'ombre du mâle" : "A l'ombre du mâle se cache le bien, à l'ombre du félin, tu trouveras son féminin", cette phrase résume parfaitement le thème de ce titre accompagné au refrain de la chanteuse/rappeuse Nneka (la classe!). Il en profite pour remettre les pendules à l'heure "si t'as mordu à la cédille de Koxie, je t'affirme qu'on n'a pas tous l'esprit au niveau du coccyx".

Tel un poète, Médine nous récite son "Pantherlude : ils peuvent..." avant de nous offrir le quatrième épisode de son cultissime "Enfant du destin" dans lequel il rend hommage cette fois à Kounta Kinté. Il nous propose ensuite un "Panther Blues" où il compare l'homme et les animaux : "l'homme le pire des compères" [...] "aucun animal n'envoie son adversaire au cimetière, l'homme est le pire frère" en featuring avec le rappeur Tiers Monde.

Toujours dans les revendications et les dénonciations, Médine nous livre un hymne à... sa barbe dans un titre très bien pensé et écrit "Code barbe".

Le rappeur s'essaie à la fiction dans "Camp Delta" en mettant en scène l'enlèvement de trois personnalités parmi les préférées de France : Zidane, Yannick Noah et Johnny Hallyday. Il s'imagine alors ce que cela donnerait si ces trois personnes emblématiques étaient emprisonnées à Guantanamo mais que l'on soit clair, il le fait dans un but précis : éveiller davantage les consciences sur ce qu'il se passe là-bas "petite histoire d'un rappeur consterné, le plus dur étant de se sentir concerné alors je parle de prisonniers islamiques derrière un masque représentant les symboles démocratiques".

"Besoin de révolution", premier extrait de ce quatrième album, a pu rappeler aux aficionados son "besoin de résolution" mais Médine s'y attendait alors il précise : "besoin de remplacer le S par le V" dans un titre revendicatif "besoin d'un homme politique boulevard Auriol".

Il conclut par le titre le plus spirituel de l'album "Arabospiritual" : "dans les récits prophétiques, j'ai trouvé mon équilibre", "elle est mon garde-fou, celle qui garde au garde-à-vous, mon garde-boue quotidien", "Médine, j'habite à 5 000km de cette ville mais l'écho de son histoire résonne en moi comme un missile, comme une bénédiction, une sorte d'armure invisible" et où il retrace son parcours "Aucun ancien ne nous a pris sous son aile", "les magazines se décident à nous citer" et fait de nouveau référence à Malcom, Luther King, Massoud, et tous ses "kings" qu'il respecte.

Vous l'aurez peut-être compris, je suis totalement fan de ce rappeur qui est, pour moi, le plus respectable du rap français. Dans cet album, il est une nouvelle fois fidèle à lui-même et aux siens (Proof, toujours à la prod). Il nous sert donc une nouvelle fois des titres soignés. Je dis souvent qu'écouter Médine, c'est comme lire le Courrier International (et c'est un compliment pour moi !) = une vision mondiale et surtout empathique car ici, il n'y a qu'un seul auteur et c'est aussi lui le rédacteur en chef !



J'oubliais, ne vous inquiétez pas si le livret de l'album commence par la fin, il a été rédigé de gauche à droite sur le modèle de l'écriture arabe. Et sachez également que l'album est disponible en édition limitée avec un t-shirt et un poster !

Edit 01/12/08 :

Clip "non officiel" pour le titre "Self Défense" :



Interview de Médine pour Rap2K :




Sources : Rap2K, Skyblog Médine

Brandy "Human" (album preview/audio)



Amazon.com has uploaded samples of all the tracks from Brandy's eagerly anticipated new album "Human", scheduled to be released on December 9th. Though these are only 30 seconds snippets, thus it is a bit prematured to give a judgement, it is still a good way to have a global vision on the album. All the songs seem strong and well produced, but my opinion (which might be subject to change) is that most of them lack of personnality, and I don't get the Brandy's touch that I was expected. It's like if the vocalist was performing songs from Chris Brown's or Keri Hilson's repertoire. But as I said, we'll have to wait till the album drops in a few weeks to have a definitive opinion on the matter. In the meantime, just head to the amazon website to stream the preview.

---
Le site Amazon.com vient de mettre en ligne les extraits du très attendu nouvel album de Brandy, Human, attendu dans les bacs le 9 décembre. Même s'il s'agit de snippets de 30 secondes chacun, et qu'il serait donc prématuré d'émettre un jugement de valeur aussi tôt, c'est quand même un bon moyen d'avoir une vision globale de l'athmosphère de cet album. Chacun des morceaux semble bénéficier d'une production de qualité, mais selon moi (et encore une fois, il ne s'agit pas ici d'un avis définitif mais d'un premier ressenti), l'ensemble manque quand même un peu de personnalité et d'originalité, voire même de la touche de Brandy. Les productions, certes dans l'air du temps, pourraient ainsi avoir été extraite du répertoire d'un Chris Brown ou d'un Keri Hilson... Nous devrons donc attendre encore quelques semaines pour savoir si cette impression persiste à l'écoute intégrale de l'opus, ou pas. En attendant, rendez-vous sur le site d'Amazon pour écouter cette preview.




























source : That Grape Juice

Patrick Stump "So Sick" (Ne-Yo cover)



Fall Out Boy's leader Patrick Stump has already shown his inclination for Hip Hop/R&B collaborations, and has thus been featured on a bunch of rap albums already. We already know about his appearances on Timbaland's Shock Value, The Roots latest album (Rising Down), and T.I's Paper Trail, among others. We've also seen him perform an energic duet with Rihanna on her track "Shut Up And Drive" live at the 2007's VMAs. But did you know that the guy actually put a pop acoustic twist to Ne-Yo's first commercial success, the sultry ballad "So Sick" ? You can listen to his personnal rendition at the very end of the French post, as part of our weekly "reprise surprise" (unexpected cover) section.


---
On connait désormais les accointances de Patrick Stump, leader du groupe Emo/Rock Fall Out Boy, avec la scène Hip Hop/R&B US. Le musicien est également producteur, et a multiplié les collaborations ces dernières années. On le retrouve ainsi au générique du Shock Value de Timbaland (One And Only), du Rising Down des Roots (Birthday Girl) ou du Paper Trail de T.I. (Out In The Cold). En tant que producteur, il a offert le titre "Little Weapon" à Lupe Fiasco sur son album The Cool, et a supervisé le 2e opus de Gym Class Heroes, "As Cool As School Children". On se souvient également de son duo explosif avec Rihanna sur Shut Up And Drive, en live aux MTV VMA's 2007. Mais peut être que sa version acoustique de "So Sick", l'un des premiers succès de Ne-Yo, vous avez échappé ? Mysoul.fr vous raffraîchit la mémoire via la vidéo ci-dessous, notre reprise de la semaine !


Goom radio en direct du magasin de Booba à Boulogne !



Goom Radio is a new digital radio package, launched in France this summer by Roberto Ciurleo, former NRJ Program Director. Consisting of a dozen of thematic stations, ranging from Pop, to Urban or Electro, Goom Radio also provides fans a couple of stations entirely dedicated to a specific artist : Candy Station is built around Madonna's universe, while Coldplay Radio focuses on Chris Martin's combo discography. Goom Radio bets on social network to seduce listeners worldwide, which means that when you suscribe (for free) to their service, you'll be able to build your personal radio station, and get the chance to pick any song played on it (as long as the track is available in Goom's date base). For more info regarding the network, please log on to Goom's official website : www.goomradio.com


---
Lancé au début de l'été par Roberto Ciurleo, l'ancien directeur des programmes d'NRJ, et, accessoirement, inoubliable juré de "Popstars, le duel" (comment ça, vous aviez oublié ?), le bouquet de radios numériques Goom continue à créer l'évènement.

Après la petite sauterie organisée en octobre au VIP Théâtre pour fêter le lancement officiel de la station, auquel le gratin de l'industrie musicale était convié (on y a aperçu Diam's, Chris Brown, et même l'expert en sex appeal Gary Dourdan, qui se lance dans une carrière musicale), c'est Tefa et Jean-Rachid qui ont convié les hip hopers français au Réservoir la semaine passée, pour célébrer la création de la thématique "Urban Legends", dédiée au meilleur du Hip Hop de 1990 à 2005.

Alors que le bouquet, qui compte déjà une dizaine de stations numériques thématiques (de la pop au rock en passant par l'électro et l'urbain, ainsi que, pour les addicts, une station 100% Madonna et une 100% Coldplay) commence à faire grincer des dents du côté du leader historique des radios FM musicales, le sacro-saint NRJ, Goom marche désormais aussi sur les plates bandes de Skyrock.



Car demain soir, en direct de Boulogne, l'équipe de Goom va réaliser un petit tour de force. Ramener Booba, aka le Duc de Boulogne (qui publie le jour même son 0.9) dans sa "hometown", le temps d'une émission de 4H diffusée en direct... de son magasin de streetwear, Boulbi and Co, qui a ouvert en mars dernier dans la "capitale" des Hauts de Seine !

Tu es dans le coin, et tu souhaites venir assister à ce marathon radiophonique ? Pas de problème. Booba et l'équipe de Goom t'attendent au 7 rue Paul Bert, à Boulogne (métro Billancourt). Prise d'antenne à 20H, seul mot d'ordre : "garde la pêche !". Et pour ceux qui ne pourront pas se déplacer, rendez-vous sur www.goomradio.fr, station "Explicit Content", pour écouter l'interview comme si vous y étiez.

MAJ du 24 novembre 2008 : pour mater notre vidéo exclusive des coulisses de l'émission, clique ici

Zaho "Kif'n'dir" (video premiere)



Zaho, one of mysoul.fr's favorites, has just released the video of "Kif'n'Dir", the third offering from her gold certified debut album Dima (Capitol/Virgin). The Algerian born urban pop phenomenon, now settled in Montreal, Canada, delivers a dark, yet sensitive short clip, which captures the essence of the very personal lyrics of the song. "Kif'n'Dir", which stands for "What I Am Gonna Do ?", deals with the artist inner conflict as an uprooted citizen, who left her homeland when she was only 18 years old. You can check the video right inside the French post.

---
Le mois dernier, je vous révélais en exclusivité mondiale (j'exagère à peine, puisque la carrière de la miss a pris une dimension internationale depuis sa prestation aux MTV Europe Music Awards) le titre d'un nouveau single de Zaho, 3e extrait de l'album Dima. Depuis aujourd'hui (en fait depuis hier pour les abonnés à son espace Open Disc), la vidéo du très attendu "Kif'n'Dir" est désormais en ligne sur le site officiel de la chanteuse.






















Kif'n'Dir
(Que vais-je faire ? ) est l'un des morceaux les plus intimistes de Zaho, un titre qui dévoile l'aspect le plus sensible de sa personnalité, et sur lequel elle tombe le "masque du garçon manqué" pour révéler une plume aussi habile qu'authentique. En bonne artiste nord-américaine (elle vit à Montréal), la chanteuse a toujours accordé une place de choix à son image, et chacun de ses clips possède une dimension très esthétisante (on se souvient des effets de dédoublement de "C'est Chelou" ou de rotation d'image de "La roue tourne").

Ici encore, Zaho surprend. La vidéo est sombre, ce qui colle parfaitement à l'athmosphère gothique urbaine de la production (avec des relents des Cry Me A River/What Goes Around de la team Timbo/Timberlake). Pourtant, on ne peut qu'être déstabilisé par ce choix. Hormis un clin d'œil en forme de défilement de photos en fin de clip, l'attachement à ses racines algériennes (qui est pourtant au coeur du texte de "Kif'n'Dir") est à peine suggéré. C'est donc une métaphore aquatique (voire lacrymale), symbole d'une jeune femme submergée par l'émotion, noyée dans ses souvenirs, et surtout rongée par un conflit intérieur, qui a été préférée à une mise en scène plus réaliste. Sur le plan graphique, l'image est d'une qualité indéniable, et le travail effectué est digne des productions américaines. Mais est-ce que c'est vraiment ce que l'on espérait, et ce qui convenait surtout le mieux, pour ce titre ? A mysoul.fr, nous sommes toutes les deux un peu partagées sur la question. A vous désormais de vous faire votre propre opinion.

Le single "Kif'n'dir" sera dans les bacs le 15 décembre. Les fêtes de fin d'années arrivant, une version rééditée de l'album sera également disponible dès le 1er décembre, avec un remix, un morceau inédit, et ses deux duos avec Don Choa (Lune de Miel) et Idir (Tout Ce Temps).

Oxmo Puccino, carte blanche sur Mygroovypod.com


Dès 21h, ce soir, vous pourrez apprécier sur Mygroovypod.com les artistes en live que Monsieur Oxmo Puccino a choisi en personne !

Qu'est-ce donc Mygroovypod ?

Mygroovypod est un site de Video Networking produit et édité par Pschit (agence spécialisée dans la création audiovisuelle et la conception et réalisation de produits dits "communautaires" sur le web). Chaque artiste peut créer son "groovypod" pour "buzzer" sur sa musique auprès des fans présents sur le sites. En tant qu'auditeur, tu peux te créer un espace, te faire des amis, créer des groupes autour d'un thème, ... enfin tout ce que propose un site communautaire en fait !

Quels sont les artistes choisis par Ox ?

- ENIGMATIK

- LANA

- TEDY BLOW

- EDI

- ONCLE BEN

Cette carte blanche a lieu dans le cadre du TEMA HIP HOP organisé par le Centre Musical Fleury-Goutte d'Or-Barbara.

Mais qui est Oxmo ?
Ahah non, ça c'était juste une blague !

Le mieux pour répondre à toutes ces questions, c'est de se donner rendez-vous à 21h sur Mygroovypod.com.

Bonne écoute... ou devrais-je dire BON CONCERT !

MXP4, un nouveau format musical interactif



Created by Musinaut, MXP4 technology enables amateur and professional musicians and record labels to provide listeners with more enriching and engaging content – that includes an original song along with multiple versions of the composition, graphics and text/communications (lyrics, insights into the artist or why they created the song and its versions, or even upcoming tour dates and new album release dates), in a single download.

---
Créé par la société Musinaut, le MXP4 permet aux musiciens (amateurs et professionnels) ainsi qu’aux maisons de disques d’offrir un contenu plus riche et stimulant aux auditeurs. C’est donc un nouveau format musical qui peut contenir un morceau original accompagné de différentes compositions, de visuels et textes (paroles, focus artiste, dates des tournées, dates de sortie des albums, …).

Pour ceux qui aimeraient s’essayer à la création de leurs propres musiques et/ou remixes de titres connus, il y a le MXP4Creator. Et pour ceux qui aimeraient simplement pouvoir profiter de cette nouvelle technologie mais qui ne se sentent pas compositeur dans l’âme, il y a le MXP4Player. Ces deux logiciels sont téléchargeables gratuitement jusqu’au 31 décembre 2008 sur le site dédié à MXP4 : www.mxp4.com



MXP4Creator permet aux artistes ou aux maisons de disques d’enrichir la version originale d’un titre avec différentes versions exclusives (dans un ou plusieurs autres styles, en version acoustique, instrumentale, acapella et bien d’autres possibilités encore). Ceci peut être fait à l’infini puisqu’il laisse libre court à l’imagination du créateur. L’idéal serait qu’un artiste enregistre ses titres en gardant toutes les pistes pour pouvoir ainsi changer la bass, mettre différents jeux de batterie, … en un seul et même fichier. Ce sont des algorithmes qui trouveront d’enchainer deux versions différentes au bon moment pour garder une certaine cohérence harmonique.

MXP4Player, quant à lui, permet aux auditeurs de personnaliser l’écoute d’un titre mis à leur disposition. Il peut choisir de laisser le logiciel changer d’ambiance automatiquement et donc à n’importe quel moment (et ainsi surprendre l’auditeur) ou bien cliquer sur des versions différentes au gré de ses envies. Le logiciel choisira alors de changer au bon moment pour effectuer la meilleure transition possible.

Personnellement, j’adore l’idée de pouvoir changer de proposer plusieurs ambiances pour un même titre, d’ajouter des instruments différents sur un morceau qui deviendrait alors interminable et de pouvoir en tant qu’auditeur faire son propre petit mix. Vivement que d’autres artistes s’essaient à ce nouveau format et que des dj ou autres magiciens de la musique proposent des remixes de titres connus !

Le site vient d’ailleurs d’ouvrir une nouvelle rubrique MXP4Café dans laquelle on peut retrouver tous les artistes utilisent la technologie MXP4.

Black Milk feat. Colin Munroe "Without You" (audio) + "Give The Drummer Sum" (video)



Emerging from the Detroit indie scene and a close collaborator of Slum Village and Dwele, MC and producter Black Milk has just released his second offering, "Tronic", a tasteful piece of Hip Hop Soul. The album, which you can fully stream through his myspace profile, is announced by mesmerizing and addictive lead single "Give The Drummer Sum". You can check the outstanding video right inside the French post. And don't forget to take a listen to his duet with Dallas Austin's protégé Colin Munroe, one of my favorite cut on the album.

---
Attention tuerie ! Dans le sillage de Slum Village et de J. Dilla, le MC/producteur Black Milk vient de publier "Tronic", son 2e opus solo, dans les bacs depuis la fin du mois d'octobre. Emmené par l'époustouflant "Give The Drummer Sum" et son clip à l'esthétisme flamboyant réalisé par Anthony Garth, l'album est un concentré de Hip Hop Soul bien léché. En écoute intégrale sur son profil myspace, l'opus convie quelques guests parmi lesquels Royce Da 5'9", Pharoahe Monch, ou la vocaliste neo soul Melanie Rutherford, mais également deux luxueux musiciens, en la personne de Dwele, crédité dans les cuivres du morceau d'ouverture, et DJ Premier, aux scratches sur "The Matrix".


Black Milk "Give The Drummer Sum" from FWMJ on Vimeo.

J'ai personnellement un gros faible pour le titre Without U, (en écoute ci-dessous), auquel participe le chanteur Pop canadien Colin Munroe, nouveau protégé du producteur Dallas Austin, sur lequel je m'attarderai d'ailleurs plus en détail dans un prochain billet.



Without U (Feat. Colin Munroe) - Black Milk

Murs "Can It Be" (video)



After Q-Tip and his latest single recycling The Jackson 5's "Dancing Machine", here's another MC diging out inspiration from the King of Pop's repertoire : Murs. His track "Can It Be", taken from his first release on a major label (i.e. Warner Music) after 15 years in the independant circuit, contains a sample of "I Wanna Be Where You Are", a hit the young Michael recorded in 1972. You can watch the video right inside the French post. And don't forget to check out excerpts of his "Murs for President" album, which features Will.i.am and Snoop Dogg, on his myspace page.

---
Décidément, l'œuvre du King Of Pop est une sorte de puits sans fond, source intarissable dans laquelle des générations et des générations d'artistes puisent, et puiseront encore. Si le dernier single de Q-Tip, que je vous ai présenté il y a quelques jours, recycle le "Dancing Machine" des Jackson Five, le rappeur Murs lui, a construit son titre "Can It Be", autour d'un sample de l'irrésistible "I Wanna Be Where You Are", une pépite de l'ère juvénile de Michael, datant de 1972.



Si vous êtes un lecteur assidu des colonnes d'Okayplayer, ou fan des productions de 9th Wonder, il est fort probable que la sortie de Murs For President, le nouvel opus du MC (qui a rejoint à cette occasion la major Warner après plus de 15 ans dans l'underground Hip Hop californien), ne vous a pas échappé. Pour les autres, Murs (acronyme pour le moins explicite, signifiant Making Underground Raw Shit), au delà de la mouvance hipster/backpack/metarap, se définit comme un "sitcom rapper", de par son abilité à s'inspirer d'élements du quotidien, et à les rendre divertissants, au travers de ses textes. Au générique de "Murs For President", un opus au tracklisting généreux, on retrouve deux invités de marque, Will.i.am et Snoop Dogg.






























Pour les plus curieux d'entre vous, sachez que 13 des 17 titres qui composent l'album sont en écoute sur sa page myspace. Pour les insatiables, une playlist de 54 titres (de quoi largement passer l'hiver !) est également disponibles sur son site officiel. Avis aux amateurs...

Chiens de Paille "Casse-toi, pauv'con" (video)



Sako (the MC) and Hal (the producer) from the french hiphop group Chiens de Paille" (maybe you newly heard their song "Un cran au dessus") offer us a new song against Sarko "Casse-toi, pauv'con" (what the French president had said to a person who had refused to shake his hand). Let's watch the video clip !
---
Sako (le MC) et Hal (le producteur) du groupe cannois Chiens de Paille (nom tiré du film éponyme), que vous avez peut-être entendu récemment sur le titre "Un cran au dessus", nous proposent un nouveau titre "anti-Sarko" qui s'intitule tout simplement "Casse-toi, pauv'con". Un clip a été mis en ligne il y a deux semaines pour accompagner ces paroles percutantes :




A noter que leur album "Tribute II" avec Dj Cut Killer est sortie en version digitale depuis le 14 octobre 2008 ! On y retrouve le premier single "Un cran au dessus", le titre "Casse-toi, pauv'con" mais aussi de nombreux featurings, notamment le rappeur suisse Stress, Akhenaton, Saïd, Millionnaire, Segnor Alonzo, ...

Le prochain album de Chiens de Paille devrait sortir en mars 2009 pour fêter les 10 ans du groupe !

Plus d'infos sur le groupe : Myspace Chiens de Paille

Beyoncé feat. Justin Timberlake : "Single Ladies" (SNL video parody)



Beyoncé was the latest guest on NBC's SNL two days ago, promoting her eagerly expected new album "I Am Sasha Fierce" (out today). The blogosphere is going crazy now with this hilarious parody of her "Single Ladies" video, in which Justin Timberlake (of Dick in A Box fame) is doing a cameo appearance, as a back up dancer, trying his best to reproduce the now famous frenetic routine. Do I have to specify that he is actually wearing high heels plus a very, very tight dancing outfit ? Check it out right inside the French post !

---
Voici le video buzz de la semaine. Samedi soir, Beyoncé, en plein marathon promotionnel pour la sortie de son album "I Am Sasha Fierce" (dans les bacs aujourd'hui), était l'invité du Saturday Night Live, le show humoristique d'NBC, véritable institution outre-atlantique. Mélangeant sketches et prestations live, l'émission a mis en scène Beyoncé dans une parodie hallucinante de son dernier clip, Single Ladies. Et c'est Justin Timberlake, que l'on savait déjà pourvu d'un immense sens de l'humour et de l'auto-dérision (souvenez-vous de sa parodie des groupes pop r&b des 90's, Dick In A Box, qui avait déjà fait le tour du net en 2007), qui s'est une nouvelle fois prêté au jeu du pastiche r&b. Mesdemoiselles, si vous aviez toujours rêvé de voir le sexy Justin vêtu d'un juste au corps et de talons aiguilles (ok, un peu étrange comme fantasme, mais pourquoi pas !), alors la vidéo ci-dessous risque bien d'égayer votre journée :



La vidéo originale ici :

Deborah Cox : Beautiful U R (video)



Deborah Cox has recently premiered the video for "Beautiful U R", off her fifth album "The Promise", which was released earlier this week. The black & white, Little X directed cut sees the dazzling R&B siren showing off proudly her pregnancy curves. Deborah will indeed give birth to her third child next February, as previously announced on her official website.

---
Comme nous vous l'annoncions dans un billet précédent, la diva du R&B canadien, Deborah Cox, dont la carrière s'était faite plus discrète depuis son départ de J Records en 2002 et malgré la publication d'un album jazz en hommage à Dinah Washington en 2007, est bel et bien de retour ! Son 5e opus, "The Promise", est dans les bacs depuis le début de la semaine, et un tout nouveau clip, réalisé par Little X, a été dévoilé hier.



Même si la vidéo, en noir et blanc, est assez minimaliste, elle n'en est que plus touchante, avec son scénario qui, une fois n'est pas coutume, colle parfaitement avec le thème de la chanson. Un midtempo à la mélodie Pop/R&B irrésistible, dans un esprit très "girl power", sur lequel Deborah trouve les mots justes pour redonner de la confiance et de l'estime à celles qui, justement en manquent cruellement. Mariée au directeur de son nouveau label, Deco Recordings, la puissante vocaliste est enceinte de son 3e enfant, et affiche sa grossesse épanouie à la fin de la vidéo.



A noter que John Legend et Estelle ont co-écrit pour Deborah la ballade "You Know Where My Heart Is", l'essentiel de la production du reste de l'album étant assurée par ses partenaires de longue date, Antonio "Shep" Crawford d'une part, et Jimmy Jam & Terry Lewis de l'autre.

Sliimy : "Womanizer" : (Britney Spears cover)


Celebrating the birth of our brand new weekly category, "Mysoul Covers/Reprises" with one amazing rework posted every sunday here on mysoul.fr, we have the pleasure to introduce you to the joyful sound of Sliimy. Sliimy is yet another arty songster to emerge in the web 2.0 era (i.e. Myspace, Youtube, and the blog community). Following the path of Lily Allen and so on, and recently signed to Warner Music here in France, this fresh Alternative Pop phenomenon delights us with a very ethereal cover of Britney Spears' latest, "Womanizer". You can indulge yourself with this beautiful piece of acoustic sweetness right inside the French post.

---
Une nouvelle rubrique hebdo fait son arrivée sur le blog ce dimanche, "Myspace Covers/Reprises". Chaque semaine, nous scruterons scrupuleusement la blogosphère, les plateformes vidéos, et les réseaux sociaux musicaux pour vous dégotter une reprise inattendue, une réinterprétation novatrice et rafraîchissante d'un tube que l'on a tous en tête mais qui se retrouve, grâce au génie artistique de leur nouvel interprète, totalement métamorphosé. Certains rendez-vous musicaux, comme Taratata, ou, outre-Manche, l'émission radio mythique BBC Live Lounge, ont d'ailleurs fait de la reprise le point d'orgue de leur programme. Car oui, par sa démarche créatrice, la reprise est un art à part entière, qui peut donner naissance à de véritables instants de grâce. Faut-il encore qu'elle soit assez personnelle et subtile, afin qu'elle reste digne du titre original.

Autant de critères qualitatifs auxquels répond sans peine le "Womanizer" du web phénomène Sliimy, revisite éthérée et aérienne du comeback electro pop de Britney Spears.


Sliimy - Womanizer (Britney Spears cover)


Vous ne connaissez pas encore Sliimy ? Jeune artiste de Pop alternative acidulée, Sliimy est l'artiste web 2.0 par excellence. Sur son myspace et son skyblog, l'identité visuelle est clairement régressive, cartoonesque et bubble gum, histoire de nous rappeler que ce nouveau talent originaire de Saint-Etienne sort à peine de l'adolescence. Grosses lunettes de geek vissées sur le nez, look androgyne très étudié, petites bouclettes chatains qui tombent en cascade sur son visage juvénile, celà ne vous rappelle rien ? A première vue, Sliimy pourrait s'imposer comme la réponse française à l'ouragan Mika.

C'est peut être également ce premier effet Kisscool qui a séduit le label Warner, qui a récemment signé le jeune homme (à lire d'ailleurs à ce propos le billet d'Emmanuelle Marolle, journaliste musical du Parisien, sur son blog). Le 2e effet, au delà d'enfermer prématurément Sliimy dans un rôle de clone (lui qui n'est qu'à l'aube de sa carrière discographique), est un effet de vive curiosité, stimulé par ses mélodies aussi dépouillées qu'efficaces, qui tiennent d'ailleurs plus ici du registre onirique d'une Yael Naïm, ou de la feel good Pop des versaillais de Phoenix, que de la néo disco de Mika. Et avec des influences aussi diverses que Lily Allen, Sam Sparro, Santogold ou The Do, Blondie, Adele, MGMT ou Les Supremes, ont se dit que le petit Sliimy est en train de nous concocter un cocktail des plus explosifs. A suivre...

John Legend : photos de son prochain clip "Everybody Knows"


John Legend and his team chose MY FAVOURITE TRACK for the second single: " Everybody knows ". Emily announced us in her article about the album " Evolver " that, according to her too, it was in this more acoustical music that JL makes the best ! The video was shot in New York City, this past weekend, by Anthony Mandler. Look at the first photos found on ConcreteLoop before discovering the video clip !

---
John Legend et sa team ont choisi MON TITRE PRÉFÉRÉ pour deuxième single: "Everybody knows". Emily nous faisait part dans son article sur l'album "Evolver" que, selon elle également, c'était dans ce style plus acoustique que JL réussit le mieux ! Et pour honorer cette douce ballade qui m'accompagne dans le métro tous les matins, c'est à New York que l'artiste et le réalisateur Anthony Mandler ont tourné le weekend dernier. Anthony Mandler n'est autre que le réalisateur de tous les clips de Rihanna (dont l'excellent "Disturbia" et même tous ses featurings). Voici quelques shoots exclusifs pêchés sur le blog Concrete Loop avant de découvrir la version vidéo très prochainement !


Brandy feat. James Fauntleroy "Drum Life" (audio) + "Human" (tracklisting)



When one of the most sought after songwriters of the moment (i.e. James Fauntleroy) teams up with an r&b phenomena returning to the game (Brandy), what do we got ? An obvious internet frenzy. Since the track "Drum Life" has leaked two days ago, the blogosphere is going crazy. Surprisingly enough, this Timbo produced banger won't make the final tracklisting of Human, that you can actually check at the end of the post.

---
Que se passe-t-il quand on associe l'un de nouveau talent du songwriting les plus en vue du moment à une star du r&b sur le retour, dont l'album devrait être l'un des évènements de cette fin d'année ? Réponse : un bon gros buzz ! Depuis que "Drum Life", titre inédit de Brandy, probablement issu des sessions d'enregistrement de son prochain opus Human, a fait surface sur la toile il y a deux jours, la blogosphère est en effervescence ! Produit par Timbaland, co-écrit par James Fauntleroy sur lequel Mysoul.fr s'est déjà longuement épanché, et tout banger qu'il soit, le titre ne fera cependant pas partie du tracklisting définitif de Human, dont la sortie, vous le savez désormais, a été repoussée au 9 décembre.





  1. "Human Intro" — 0:19
  2. "The Definition" (Cristyle Johnson, Rodney Jerkins)— 3:53
  3. "Warm It Up (with Love)" (Brandy Norwood) — 4:03
  4. "Right Here (Departed)" (Evan "Kidd" Bogart, Victoria Horn, Rodney Jerkins, Erika Nuri, David "DQ" Quiñones) — 3:40
  5. "Piano Man" — 3:59
  6. "Long Distance Interlude" — 0:59
  7. "Long Distance" (Philip Lawrence, Bruno Mars) — 3:51
  8. "Camouflage" (Rodney Jerkins, Claude Kelly)— 4:14
  9. "Torn Down" (James Fauntleroy, Kevin Risto, Dapo Torimiro, Waynne Nugent)— 3:32
  10. "Human" (Brandy Norwood, Toby Gad, Jenny-Bea Englishman, Lindy Robbins)— 3:53
  11. "Shattered Heart" — 3:53
  12. "True" (Nadir Khayat, Claude Kelly) — 3:47
  13. "A Capella (Something's Missing)" — 3:34
  14. "1st & Love" (Kara DioGuardi, Chauncey Hollis, Jesse Woodard) — 3:20
  15. "Fall" (Natasha Bedingfield, Brandy Norwood) 4:21
U.S. Itunes bonus tracks :
  1. "Gonna Find My Love" (Brandy Norwood, Toby Gad, Lindy Robbins)
  2. "Locket (Locked in Love)"
  3. "Right Here (Departed)" (Mad Decent Right Mad mix)
  4. "Long Distance (A Capella)"
  5. "Right Here (Departed)" (Seamus Haji remix)


Sources : wikipedia, Itunes.
 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.