Les Inrocks en mode Kanye West



Kanye West graces the cover of this week's edition of Les Inrocks, one of France's best known cultural magazine. In this exclusive interview, the Hip Hop mogul talks art (and his connection with Pop Art iconic figure Andy Warhol), mourning, fighting his inner conflicts, girls, and basically what it's like to be Kanye West. Absolutely spellbinding !

---
Les Inrocks, le magazine culturel, politique et, accessoirement musical que l'on adore détester (surtout lorsqu'ils démontent de façon tout à fait navrante et sans argument tangible le dernier Beyoncé, preuve que l'on peut être à la fois journaliste musical et ne pas totalement maîtriser son sujet) aime le hipster rap, et le fait souvent savoir. Après avoir porté aux nues The Cool Kids et Orelsan (le garnement caennais porte drapeau d'un rap dit "générationnel"), l'hebdo déroule le tapis rouge à Kanye West, qui a l'honneur de la couv' à l'occasion de la sortie de son dernier opus "808s & Heartbreak". Il faut dire que Les Inrocks ont réalisé une belle opé en s'octroyant une interview exclusive du phénomène rapologique à l'occasion de l'étape parisienne du Glow In The Dark Tour, fin novembre.




























Au fil de cette longue entrevue de six pages (introduite par un superbe atwork qui s'étale sur une double page, lui même agrémenté d'une accroche lumineuse, "Yes We KanYe") la star se révèle, par des propos qui tiennent autant du pur génie oratoire que de l'outrecuidance espiègle, un être définitivement des plus fascinants !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'état d'esprit dans lequel se trouvait Kanye West lors de son précédent concert parisien qui avait temps marqué les esprits puisqu'il intervenait quelques jours après le décès de sa mère (la rappeur s'était d'ailleurs écroulé en pleure devant son public à l'entame du titre "Hey Mama"), comprendre pourquoi le MC producteur se réclame de Warhol, et surtout pourquoi il pense ne pouvoir s'accoupler qu'avec une seule "entité", la marque Nike (sic) alors foncer dans vos kiosques pour dévorer ce n°680 des Inrocks (du 9 au 15 décembre 2008).

Pertinent, lyrique, magnétique, Kanye le prescripteur de tendances si en phase avec son époque (et donc, par extension, avec nous tous qui l'écoutons, le lisons, le suivons) reste pour moi une sorte de maître à penser, celui qui incarne, dans sa dimension la plus ultime et la plus jouissive, ce formidable courant artistique caractéristique de notre ère moderne, et auquel tout musicien, au final, aspire : la Pop à l'état pur !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.