Gym Class Heroes : "Cookie Jar" (video) + "Guilty As Charged feat. Estelle" + "Catch Me If You Can" (new audio)



Les Gym Class Heroes ont établi un partenariat avec le site Pure Volume dans le cadre de la promotion de leur 3e album, The Quilt (dans les bacs le 9 septembre). Chaque semaine, un nouveau titre extrait de l'album sera dévoilé via le player Pure Volume sur la page Gym Class Heroes dédiée.

Les hostilités viennent de débuter avec "Guilty As Charged" un redoutable banger, funky à souhait, en featuring avec l'anglaise Estelle, qui aura définitivement marqué de son emprunte l'année 2008 avec le succès retentissant de son album "Shine". Comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre, mais je ne m'explique toujours par le semi échec de son premier opus, "18th Day", tout aussi savoureux.


Guilty As Charged (Feat. Estelle) - Gym Class Heroes


La découverte de "The Quilt" se poursuit avec "Catch Me If You Can", un midtempo insouciant qui flirte avec le Pop/Rock, dont le refrain redoutablement catchy n'est pas sans rappeler - gage de qualité - l'univers azimuté d'Andre 3000. La prod serait signée Patrick Stump, le morceau étant en fait une reprise d'un titre de son groupe, Fall Out Boy.


Catch Me If You Can - Gym Class Heroes


Par ailleurs, le nouveau clip de Gym Class Heroes, dont nous vous proposions de découvrir le making of il y a quelques jours, a été publié sur le myspace du groupe. "Cookie Jar" en feat avec The-Dream, est une vidéo très humoristique, dans laquelle Travis McCoy n'hésite pas à tourner en dérision sa réputation de dragueur invétéré, un peu à l'image de "Cupid's Chokehold", le tube qui avait permis au groupe de Hip Hop Fusion de gagner une renommée internationale l'été dernier.







Les Gym Class Heroes investiront la scène de La Boule Noire à Paris le 25 septembre prochain pour soutenir la sortie de leur nouvel opus. Les réservations sont ouvertes dans les points de ventes habituels et sur Fnac Spectacles

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.